Oiseaux-balades

Oiseaux-balades

Nouvelle Balade au Parc du Sausset.

                      

Pour ce dernier Dimanche du mois de février, avec Alain, nous avons décidé de retourner au Parc du Sausset, vu que la Météo est très favorable.

                      

Nous arrivons quasi en même temps pour trouver un parking parfaitement vide ce qui laisse l’embarras du choix pour trouver deux places côte à côte.

                      

La lumière du jour est encore un peu fade et l’atmosphère assez fraiche, mais bien moins froide qu’à notre dernière visite.

                      

Les Bernaches du Canada (Branta canadensis) sont les premières à être entendues, dans un vacarme ahurissant s’il en est, malgré tout, nous contactons au milieu de la cacophonie le cri du Pic vert (Picus viridis).

                      

L’instant d’après, alors que les portières des voitures ne sont pas encore fermées plusieurs d’entre eux apparaissent les un après les autres.

                 

Pic vert (Picus viridis).

                      

Un individu de l’espèce vient se fixer au tronc de l’un des arbres du parking, la miroise est parfaite, la pixellisation souffre de réglage aléatoire, mais reste suffisante pour notre bonheur.

                      

Avant de quitter le coin de stationnement, nous avons la chance d’observer un couple de Pigeons ramiers (Columba palumbus) échangeant certainement les rêves de la nuit passée.

                        

Pigeons ramiers (Columba palumbus).

                      

Il y a de l’animation dans les buissons, cela bouge un peu, uniquement des ombres de-ci-de-là et donc, nous nous élançons pour une belle balade, reste que l’Accenteur mouchet (Prunella modularis), doit être cantonné au secteur, car il est encore présent.

                      

Au-dessus de nous, un Grive draine (Turdus viscivorus) passe dans un vol tendu en effleurant la cime des arbres pour finir par disparaitre.

                  

A notre approche de la zone humide, plusieurs oiseaux s’envolent devant nous, comme par exemple un couple de Pigeons colombins (Columba oenas) que nous ne reverrons pas de la journée pour notre déception.

                      

Le mur de miroise mitoyen en bois ne nous offre que des groupes de bernaches disséminés en contrebas sur le marécage et qui sont à l’origine du bruit tonitruant que nous percevons et qui va en diminuant au fur et à mesure de l’envol des gros anatidés.

                           

Bernaches du Canada (Branta canadensis).

                      

Arrivé sur le parapet en béton la Foulque Macroule (Fulica atra) est aperçu en couple ou à l’unité dans un fort contre-jour avec le soleil qui commence à poindre au-dessus de l’horizon totalement anthropisé du parc urbain.

                      

Une série de petit cris caractéristiques, nous fait penser immédiatement à la présence d’un Râle d’eau (Rallus aquaticus) ce qui sera confirmé par la nouvelle émission du chant inimitable et l’observation éphémère d’un oiseau pouvant en être un, laisse un air de déception sur le visage d’Alain^^

                      

En scannant tout azimuts, mon ami repère l’arbre à Pies bavardes (Pica pica), s’il en est un, c’est celui-là ce matin.

                      

En effet, presque 20 de ces corvidés bicolores y sont sur le même lot de peuplier et,  se dessinent visiblement à l’œil.

                         

Arbre à pies.

                      

Le contournement du marais nous amène entre l’aire de sport et le plan d’eau, face à l’île, où un Grand cormoran (Phalacrocorax carbo) est juché sur l’une des plus hautes branches les ailes complètement déployées comme pour sécher.

                 

Grand cormoran (Phalacrocorax carbo).

                                    

Nous scrutons fébrilement les buissons sur notre droite à la recherche de la litorne que nous avions merveilleusement bien observés lors de notre dernière visite ici.

                      

Le cri des Tarins des aulnes (Spinus spinus) est à peine perceptible et là aussi, il faudra se contenter de formes en ombres chinoises, reste que le souvenir de la dernière rencontre reste bien ancré.

                      

À notre approche du lac, un autre cormoran nage en surface, il nous fuit autant que faire ce peut et nous remarquons trop tard qu’il a un énorme poisson dans le bec, ce serait une erreur de croire qu’il ne passera pas le goulet du cou.

                      

En effet, pour notre malheur le palmipède affamé, par de violents coups de tête introduit l’infortuné poisson dans son jabots et clôture ainsi nos espoirs de faire une belle photo, ainsi va la vie.

                      

Plus loin, c’est un Grèbe huppé (Podiceps cristatus) qui longe le bord il est presque en plumage nuptial son compagnon nage à quelques distances et émet de temps à autres des appels.

                    

Grèbe huppé (Podiceps cristatus).

                      

Entre les deux plans d’eau, si le tintamarre des « oies » à quasiment disparu, celui des Mouettes rieuses (Chroicocephalus ridibundus) contraste fortement avec la discrétion du Grèbe castagneux (Tachybaptus ruficollis) qui évolue sagement à la surface de l’onde avant de plonger sous la surface de celle-ci.

                      

La lumière du jour se fait plus plaisante et nous profitons d’un mur de petites fleurs blanches assez odorantes, qui attirent des micros insectes ainsi qu’à ce moment là, des Mésange bleues (Cyanistes caeruleus) pour notre plaisir de la rencontre.

                    

Mésange bleues (Cyanistes caeruleus).

                      

Les couples de Canard souchets (Spatula clypeata) sont à nouveau aperçus, il me semble que pour ce genre d’oiseau, c’est mon espèce préférée, mais j’ai tellement d’espèces favorites justement que parfois je m’y perds un peu pour le titre sur le podium.

                      

Un petit groupe d’Etourneaux sansonnet (Sturnus vulgaris) passe et notre attention se focalise sur la présence ou non de Bécassine des marais (Gallinago gallinago).

             

Ce qui reste ardues à repérer sans réellement être impossible, reste qu’il semble y en avoir un peu moins que les jours précédents ou elles sont mieux cachées.

                      

Bécassine des marais (Gallinago gallinago).

                                    

A posteriori, je constaterai en recevant une photo de bécassine faite par Alain que celle-ci est de bien meilleure facture que ce que j’ai pût faire.

                      

Photo offerte par mon Ami Alain et Prise avec son "COOLPIX P1000"

                                                  

Sur le fond sonore, plusieurs espèces tiennent le haut du pavé avec le Rougegorge familier (Erithacus rubecula) pas loin de remporter la palme, le froid ne semble pas le gêner.

                      

le Merle noir fait plusieurs apparitions, mais reste discret tout de même,  En regardant à travers le « jardin d’Amérique », un Cygne tuberculé (Cygnus olor) nage en majesté, le plumage presqu’en berceau, un autre évolue proche du bord.

                      

Les Pinsons des arbres (Fringilla coelebs) sont également omniprésents, mais pas l’ombre de la queue d’un cousin nordique, ce qui aurait pourtant bien fait notre plaisir.

                      

Plusieurs Gallinules poules d’eau (Gallinula chloropus) marche sur les pelouses proches du bord du lac et prennent le large à chaque approche d’un être humain.

                      

Avant de quitter le secteur, une Mésange charbonnière (Parus major) nous offre un superbe tableau dans un arbre en fleur et sa cousine la bleue, la rejoint rapidement dans cet exercice.

                  

Mésange charbonnière (Parus major).

                      

Plusieurs Goélands argentés (Larus argentatus) immatures sont aperçus en contre-jour alors qu’ils s’apprêtent à amerrir au milieu des mouettes qui s’agitent à leur approche.

                      

Assez fréquemment, des Perruches à collier (Psittacula krameri) nous survolent, on pourrait même croire qu’elles nous suivent sur une partie de la matinée.

 

Perruches à collier (Psittacula krameri).

                      

Nous débutons pour de bon notre balade et les espèces rencontrées allongent notre liste de miroise journalière par le contact du Troglodyte mignon (Troglodytes troglodytes) puis la Corneille noire (Corvus corone), bien plus facile à capter du regard que le Grimpereau des jardins (Certhia brachydactyla).

                      

Nos pas nous conduisent vers une entrée du parc et la présence de plusieurs Orites à longue queue (Aegithalos caudatus) provoquent chez nous un vrai plaisir pour cette rencontre, car nous constaterons même des transports de matériaux pour la construction d’un nid à n’en pas douter.

                        

Orites à longue queue (Aegithalos caudatus).

                      

Le Verdier d’Europe (Chloris chloris) n’est pas en reste, avec la présence de plusieurs mâles marquant le début de la saison de reproduction de leurs chants inimitables.

                      

Une nouvelle Tourterelle turque (Streptopelia decaocto), quelques Roitelets huppés (Regulus regulus) des Pouillots véloces (Phylloscopus collybita) encore des pinsons chanteurs.

                  

Tourterelle turque (Streptopelia decaocto).

                      

Nous continuons pour traverser sur un passage protégé une route, il y a ici quantité de Chardonnerets élégants (Carduelis carduelis) assez hauts perchés et plus loin un Grosbec casse-noyaux (Coccothraustes coccothraustes) est entendu.

                      

Nous pénétrons dans le sous-bois, les arbres dénudés nous permettent une vision à longue distance, par endroit, il y a des groupes vraiment importants de pinsons qui décollent à notre approche.

                    

 

Nous rencontrons bien sûr des personnes qui parfois engagent la conversation et s’intéressent à ce que nous faisons et parfois d’autres semblent nous fuir.

                      

Plus loin, le cri de contact du Pic épeiche (Dendrocopos major) nous fait lever les yeux vers le sommet des arbres pour en voir un arriver et se fixer dans une belle lumière et nous en aurons une belle miroise.

                      

A un moment de la matinée, dans le secteur de la pinède, nous localiserons un nichoir de taille assez importante et Alain constatera que des matériaux « frais » ont été déposés à l’intérieur.

                      

Nous prendrons nos distances pour contacter des Mésanges huppées (Lophophanes cristatus) sous le couvert des grands conifères.

                      

Mésanges huppées (Lophophanes cristatus).

                                

De nouveau dans des espaces plus ouverts, nous reverrons les mêmes espèces, telles des corneilles proches d’un énorme nid tirant des branchettes, soit pour nidifier ailleurs, ou pour consolider la structure en place.

                           

Après un petit périple du côté de la gare, nous revenons vers la première partie du parc et avons la chance d’y observer un Lapin de garenne (Oryctolagus cuniculus) en position assis qui nous tient à l’œil, prêt à détaler à la première alerte.

                          

Lapin de garenne (Oryctolagus cuniculus).

                     

L’esprit aventureux de mon compagnon de balade,  nous permet de trouver des coins reculés pour la superbe rencontre avec quelques nouveaux véloces, ce qui nous captivera un bon moment.

                      

Dans le même secteur, encore un Geai des chênes (Garrulus glandarius), puis un autre, le second transportant ce qui ressemble à un morceau de pain.

                  

Geai des chênes (Garrulus glandarius).

                      

Puis proche d’un genre de déchetterie locale, encore des chardonnerets par dizaines, au sol et dans les branches prenant le soleil radieux du moment.

                      

Un peu avant 15h, nous déciderons de retourner vers le grand lac et la chance nous sourira par la présence d’une Bergeronnette grise (Motacilla alba ) trottinant sur la pelouse à la recherche de sa pitance.

 

Bergeronnette grise (Motacilla alba )

                                

Un passant s’intéressera avec insistance au superbe APN d’alain qui trouvera une parade inédite pour moi, afin de se débarrasser de l’opportun ^^

                      

Encore des chardonnerets en masse et à l’approche de l’îlots artificiel du lac, nous apercevrons de concert un Magnifique Goéland leucophée (Larus michahellis) avec les cormorans.

               

Goéland leucophée (Larus michahellis).

                                                        

Le mur de miroise en bois nous autorisera une nouvelle observation de bécassines complètement prostrées à la limite du visible.

                      

Un autre amateur d’oiseaux évoquera la présence incertaine d’une autre espèce que celle des marais, mais qui pour nous sera ans effet malgré l’intérêt indéniable d’une telle rencontre.

                      

Nous approchons de la fin de ce qui fut une superbe journée, tant au niveau de la météo que celui de notre lot d’observations avec en prime un piquenique en partage à deux et environ une quarantaine d’espèces contactées, donc forcément, une balade à refaire pour le seul plaisir.

                      

1) Bernaches du Canada

2) Pic vert

3) Pigeons ramiers

4) Accenteur mouchet

5) Grive draine

6) Pigeons colombins

7) Foulque Macroule

8) Râle d’eau

9) Pies bavardes

10) Grand cormoran

11) Tarins des aulnes

12) Grèbe huppé

13) Mouette rieuse

14) Grèbe castagneux

15) Mésange bleues

16) Canard souchets

17) Etourneaux sansonnet

18) Bécassine des marais

19) Rougegorge familier

20) Cygne tuberculé

21) Pinsons des arbres

22) Gallinules poules d’eau

23) Mésange charbonnière

24) Goélands argentés

25) Perruches à collier

26) Troglodyte mignon

27) Corneille noire

28) Grimpereau des jardins

29) Orites à longue queue

30) Verdier d’Europe

31) Tourterelle turque

31) Roitelet huppés

32) Pouillots véloces

33) Chardonnerets élégants

34) Grosbec casse-noyaux

35) Pic épeiche

36) Mésanges huppées

37) Pouillots véloces

38) Geai des chêne

39) Bergeronnette grise

40) Goéland leucophée

                             

A) Lapin de garenne

 



11/03/2021
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 150 autres membres