Oiseaux-balades

Oiseaux-balades

COMPTAGE WETLANDS 17-01-2021 Au Parc du Sausset

                         

Ce Week-end, c’est le grand comptage Wetlands, le 55eme depuis 1967 il me semble.

                         

Avec le confinement et les restrictions gouvernementales nécessaires, les balades mensuelles que j’anime sur la nécropole de Thiais comme toutes les autres organisées par la LPO ailleurs sont annulées depuis un bon moment ^^

                         

Je propose donc ma participation à différentes actions dans le val d’Oise (département de mon domicile), mais ne trouve rien qui ne soit déjà complet et donc il reste une prospection à cette opération internationale de libre au parc du Sausset.

                         

Vendredi, j’ai un empêchement d’ordre professionnel, samedi, la neige tombe avec assiduité créant un ralentissement important sur les axes franciliens et on arrive tranquillement à dimanche.

                         

La neige à fondue quasiment partout, le soleil est assez présent voir même jovial par moment reste les voies encore bien encombrées de véhicules comme le mien par exemple ^^

                         

Il y a pas mal de place quand j’arrive au parc et trouver un endroit où garer ma voiture est aisée.

        

Les Mésanges charbonnières (Parus major) sont les premières entendues et vues en mettant le nez hors de mon moyen de transport.

                         

Proche des logements, c’est une myriade de Pinsons des arbres (Fringilla coelebs) qui s’agite dans les branches des buissons.

                         

Il ne semble pas y avoir de cousin nordique dans le lot, en tout cas, moi je n’en distingue  pas et le Merle noir (Turdus merula) est bien représenté par la présence de plusieurs individus.

                         

Après plusieurs minutes à scruter les oiseaux sur les branches, je me dirige vers la première zone d’observation contigüe au parking.

               

Gallinules poule d’eau (Gallinula chloropus)

                         

Il n’est pas encore 12h30 et pour le moment, il n’y a que peu d’activité humaine dans ce coin du parc et en jetant un œil à travers les fenestrons, le premier constat est que l’eau est partout dégelée contrairement à la semaine dernière où les laridés se reposaient à même la glace.

                         

Il y a une trentaine de Mouettes rieuses (Chroicocephalus ridibundus) et quelques Gallinules poule d’eau (Gallinula chloropus), les Perruches à collier (Psittacula krameri) vues quelques minutes plus tôt, font  un nouveau passage au-dessus du marais dans un vol puissant et loquasse.

 

Une partie du marais .

                        

Les Pies bavardes (Pica pica) sont légions, il y en a partout en vol, dans les arbres et au sol glanant ici ou là quelques nourritures propices à leur survie.

                         

Les Mésanges bleues (Cyanistes caeruleus) sont également omniprésentes, jouant les acrobates au bout d’une branche ou le long d’une tige dans la roselière.

                         

En arrivant à la hauteur du parapet en béton, j’aperçois en contrebas une concentration de plus d’une vingtaine de corvidés bicolores, le plus grand nombre s’envole quand je tente de faire une photo ne laissant qu’un groupe de huit oiseaux insensibles à ma présence.

                           

Pies bavardes (Pica pica)

                         

Je reste là un moment et comme le soleil présente une belle lumière, j’en profite pour fouiller du regard le moindre recoin visible du marais .

                         

Dans les arbres derrière la roselière, de gros passereaux s’animent, des Grives mauvis (Turdus iliacus) facilement reconnaissables aux critères diagnostics.

                   

Grives mauvis (Turdus iliacus)

                         

j’en compterais 23 avec certitude avant de me perdre dans leurs mouvements anarchiques.

                         

Au moment où je m’apprête à quitter la zone, plusieurs volatiles fonce dans ma direction au vol, rapide et tendu, pas de doute, des anatidés et la surprise et grande pour moi, ce sont des Canards souchets (Spatula clypeata).

        

Canards souchets (Spatula clypeata)

                         

Un vol en deux groupes de 21 oiseaux, décrit un grand virage, semble vouloir se poser puis le plus important des deux reprends de l’altitude pour s’éloigner alors que le plus petit se dirige vers le lac voisin.

                         

Je me dis que je les reverrais un peu plus tard puis, mes pensées sont accaparées par un chant que je reconnais parmi tous, celui du Chardonneret élégant (Carduelis carduelis) l’un d’eux s’annonce avant de venir se poser à quelques distances de ma position.

          

Chardonneret élégant (Carduelis carduelis)

                         

Un dernier regard sur la partie en contrebas m’offre la vision d’un Goéland argenté (Larus argentatus) qui décolle pour se soustraire à mon regard alors que j’ai les jumelles rivées au visage pour tenter de lire la bague sertie à l’une de ses pattes.

              

Foulques macroule (Fulica atra)

                         

Le contournement du marais me propose un autre axe de miroise, de ce dernier et je verrais les premiers Foulques macroule (Fulica atra) de l’après-midi.

                     

Grand cormoran (Phalacrocorax carbo)

                         

Un premier Grand cormoran (Phalacrocorax carbo) est aperçu alors qu’il plonge du haut d’un arbre pour prendre lourdement son essor.

                         

Il ne va pas bien loin, il se pose à une centaine de mètres de là, à la surface de l’eau puis se met à nager tranquillement en plongeant la tête de temps à autre.

                         

Sur la rive, deux Bernaches du Canada (Branta canadensis) ainsi qu’un couple d’Ouettes d’Égypte (Alopochen aegyptiaca) broute tranquillement sous le regard de jeune gens qui filment la scène.

                 

Ouettes d’Égypte (Alopochen aegyptiaca)

                         

Sur l’îlot du lac, Plusieurs Hérons cendrés (Ardea cinerea) sont présents ils ont l’air amorphes, aucun mouvement de leurs parts envers les Etourneaux sansonnets (Sturnus vulgaris) qui donnent de la voix à quelques distances des grands ardéidés.

                         

Le cri roulant du Grèbe castagneux (Tachybaptus ruficollis) se fait entendre, je n’ai aucun doute sur son authentification, mais je mettrais plusieurs minutes à repérer son auteur de visu.

                         

J’arrive au point que je m’étais fixé, sur le chemin face aux radeaux et avec l’observatoire derrière moi, je constate que le petit groupe de souchet et bien là.

                         

Donc, je profite de cette superbe rencontre un bon moment puis je me dirige vers le mur de bois pour glisser mon regard par l’une des ouvertures d’observation et y découvrir une première Bécassine des marais (Gallinago gallinago) et il y en a plusieurs ^^.

                       

Bécassine des marais (Gallinago gallinago)

                         

Sur l’eau, entre les îles artificielles, des Canards colvert (Anas platyrhynchos) évoluent puis mon attention revient sur le limicole mimétique qui marche et s’enfonce dans les herbes hautes.

                         

Encore des Corneilles noires (Corvus corone), comme s’il en pleuvait, elles sont tellement présentes que l’on finirait par les oublier dans la liste des espèces rencontrées ^^

                         

Des genres de conifères attirent des fringiles, ainsi que des passereaux déjà vus plus tôt, un petit cri me fait tourner la tête, c’est un traine buisson, mais cette fois-ci, l’Accenteur mouchet (Prunella modularis) est perché à plus de cinq mètres du sol et semble appeler un congénère.

                         

Accenteur mouchet (Prunella modularis)

                         

Encore des pinsons en grand nombre et assez loin sur l’eau, un premier Grèbe huppé (Podiceps cristatus) plus tard, j’en verrais deux avec offrande de nourriture puis en vis avis comme pour une parade alors que les oiseaux sont encore en plumage hivernal.

                         

Je commence à compter les cormorans, de là où je me trouve, en quelques instants, je peux voir ceux qui sont stationnés sur le marais et d’autres sur les radeaux,  enfin la majorité, perchés au dortoir.

     

Grèbe huppé (Podiceps cristatus)

                         

Des passereaux s’envole de l’ile à la file indienne, c’est le vol typique des Orites à longue queue (Aegithalos caudatus) et bien sûr si cela était nécessaire, leur cris vient étayer l’observation.

                  

Héron cendré (Ardea cinerea)   accouplement

                         

Je fais de même pour les rieuses, les chiffres ne sont bien évidement pas les même et je continus à me concentrer pour apercevoir un Goéland leucophée (Larus michahellis) se poser au milieu de ses cousines plus petites.

                    

Goéland leucophée (Larus michahellis)

                        

Dans les herbes le long de la berge, un Troglodyte mignon (Troglodytes troglodytes) est en pleine prospection et fini par disparaitre, le Rougegorge familier (Erithacus rubecula) observé à plusieurs reprises et lui aussi en recherche de nourriture et j’en oublie de le noter tant il est commun.

                    

Rougegorge familier (Erithacus rubecula)

                         

Un enfant passe avec ses parents et se plaint de la fine pluie qui commence à tomber, de mon côté, je crois que je ne m’en était pas encore aperçu, car je regardais des gens lancer des croûtons de pain dur aux oiseaux sur l’eau causant un fort mouvement avec l’arrivée d’un Cygne tuberculé (Cygnus olor).

                         

Il est un peu plus de 17 h et si je ne veux pas arriver en retard pour le couvre-feu, il me faut quitter le parc, mais je fais un dernier saut au mur d’observation du marais pour voir si je n’ai rien raté et d’avoir la chance d’apercevoir un Roitelet triple-bandeau (Regulus ignicapilla) pour mon plus grand plaisir.

                         

Puis revenant sur mes pas, je verrais deux Pigeon colombins (Columba oenas) perchés au milieu des cormorans sur les arbres du dortoir.

             

En repassant tout près du marais, je revois à nouveau un Pic vert (Picus viridis) au vol puissant et chaloupé et ce sera la dernière espèce pour ma liste journalière

                         

Je retourne donc chez moi après une bonne balade de plus de quatre heures avec de belles rencontres à la clé.

 

 

1) Mésanges charbonnières                                                                                                               

2) Pinsons des arbres

3) Merle noir

4) Mouettes rieuses *

5) Gallinules poule d’eau *

6) Perruches à collier

7) Pie bavardes

8) Mésanges bleues

9) Grives mauvis

10) Canards souchets *

11) Chardonneret élégant

12) Goéland argenté *

13) Foulques macroule *

14) Grand cormoran *

15) Bernaches du Canada *

16) Ouettes d’Égypte *

17) Hérons cendrés *

18) Etourneaux sansonnets

19) Grèbe castagneux*

20) Bécassine des marais *

21) Canards colvert*

22) Bécassine des marais*

23) Corneilles noires

24) Accenteur mouchet

25) Grèbe huppé *

26) Orite à longue queue

27) Goéland leucophée *

28) Troglodyte mignon

29) Rougegorge familier

30) Cygne tuberculé *

31) Roitelet triple bandeau

32) Pigeon colombins

33) Pic vert

 



23/01/2021
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 143 autres membres