Oiseaux-balades

Oiseaux-balades

Majorque 2013

Dans cette catégorie, je place les photos d’oiseaux que j’ai réussi à faire sur l’île de Majorque en mai 2013. Les comptes rendus journaliers seront placés dans la catégorie : Balades plus lointaines.

 

Comme d’habitude, un clic sur la photo et elle s’agrandit.

 



Le Gobemouche gris (Muscicapa striata)

 

Il est présent partout sur l’île de Majorque,

c’est un oiseau pas très furtif

pour peu que l’on se comporte normalement.

  

l’approche à quelques mètres est facile

et cela peut donner de bonnes observations de situations,

  

c’est le passereau que j’ai le plus observé aux Baléares il me semble


Cormoran huppé (Phalacrocorax aristotelis)

desmarestii

   

Notre hôtel étant situé Presque les pieds dans l’eau,

le matin quand tout est calme, cette sous espèce de cormoran,

vient pêcher dans les eaux peu profondes

qui bordent les plages de   la baie de Pollença au nord de l’île.

   

J'ai pu les observer chaque matin en attendant l'heure du déjeuner.

 


La Fauvette mélanocéphale ( Sylvia melanocephala )

   

Dans les buissons qui entourent l’hôtel,

ainsi que presque partout sur l’île,

cette espèce est bien présente.

   

Pas trop farouche,

le contact avec le milieu urbain ne semble pas la rebuter.


L’Aigle botté  (Aquila pennata)

   

   Estival sur une petite partie de la France,

il est ici sédentaire permanent.

   

On peu le voir régulièrement voler haut dans le ciel

assez souvent même au-dessus des villages et de certaines villes.

   

Dommage qu’il vole si haut

pour surveiller son territoire de chasse.


L'Aigrette garzette (Egretta garzetta)

  

Au bord de la mer ou dans l’intérieur,

sur les parties humides,

cette espèce est bien représentée

et facile à observer,

on en voit tout les jours et presque partout.


Pouillot siffleur (Phylloscopus sibilatrix )

    

Un seul individu de cette espèce, aperçu à Pollença sur la zone humide.

   

Près du centre ornithologique, durant tout le séjour.

   

Un bon moment à le miroiser en compagnie

d’un anglais et de deux espagnoles continentaux.


Le Goéland d’Audouin ( Larus audouinii )

  

Sur la zone  humide du centre ornithologique de Pollença.

   

Ma première côche du séjour.

   

J'ai bien fait de le photographier,

car je n’en ai pas vus d’autre de ci-après

durant le reste du séjour.


Le Moineau domestique ( passer domesticus )

    

C’est le passereau que j’ai pus observer tous les jours.

     

il y en a partout, tout à fait sympathique,

il possède les mêmes mœurs que chez nous en France et donc,

s’observe dans les même conditions.


Le Canard colvert  ( Anas platyrhynchos )

   

Alors évidement, ici, il s’agit de canetons de l'espèce.

Il est observable partout

où il y a un minimum d’eau douce.

  

Parfois également sur  le bord de mer,

où il fût aperçu à maintes reprises.

 


Le Monticole bleu (Monticola solitarius)

   

Ce superbe passereau est vraiment très beau.

   

Sédentaire sur l’île de Majorque,

on peut l’observer en de nombreux endroits.

   

Il est assez territorial et revient toujours au même poste de chant,

   

il est donc facile à observer,

même au contact de l’homme sur Majorque.


Le Petit gravelot ( Charadrius dubius )

     

Sur les rives du lac Cuber,

c'est le seul limicole que j’ai pus observer.

       

Mais quelle complaisance dans ce lieu aux décors  cyclopéens.

   

il est aussi observable sur la zone humide de S’Albufera,

à partir des observatoires au nord de l’île.


Les Hirondelles de fenêtres (Belichon urbicumIci)

   

Sur les plages de Majorque, 

elles collectent des fibres d’algues marines

pour construire leurs nids.

   

En faisant la balade sur le bord de l’eau

on peut aisément les voir s’activer

dans un ballet incessant

entre la rive et les lieux de nidifications.


Le Goéland leucophée (Larus michahellis)

    

Sur le littoral, au milieu de l’île, même sur le lac Cuber, 

il est présent presque partout.

   

On peut l’observer avec grande facilité,

sa silhouette et facilement repérable.


Le Serin cini (Serinus serinus)

 

Est l’un des fringiles les plus courants de l’île de Majorque,

que ce soit au chant ou à l’observation visuelle,

la détection de ce petit passereau à la couleur chaleureuse est aisée.

       

il est présent  partout.


Le Faisant de Colchide (Phasianus colchicus)

  

C’est dans le nord de l’île que j’ai pus observer  des oiseaux de l'espèce,

dans les zones rurales et assez proches des habitations.

   

il semble avoir un comportement identique à ceux que l’on rencontre en France,

facilement détectable au cri.


Le Cisticole des joncs (Acrocephalus schoenobaenus)

    

Le meilleur moyen d’observer ce passereau,

c’est de faire des balades à vélo ou à pieds dans la campagne majorquine.

    

Il est présent presque partout dans les basses terres.


L’Hirondelle rustique (Hirundo rustica)

    

Ce qu’il est beau est gracieux, ce passereau est visible presque partout,

son comportement est identique à celui de l’oiseau présent en France,

très facile à observer dans les villages.


Piaf  inconu, andémique à majorque

    

Alors là, une espèce totalement endémique.

     

Un seul exemplaire rencontré et une seule fois,

j’en suis même incapable d’en déterminer l’espèce !   :-)


Le Merle noir (turdus merula)

       

Identique à celui rencontré en France,

même comportement,  facile à observer,

pas grand-chose d’autre à ajouter sur ce Turdidé très commun.


Le Bruant proyer (Emberiza calandra)

    

Comme d’autre passereau de la campagne majorquine,

il se découvre assez facilement à pieds ou en vélo.

  

Très peu furtif,

il se laisse approcher sans trop de difficulté,

de plus il est assez courant.