Oiseaux-balades

Oiseaux-balades

Canard siffleur (Anas Penelope)

Autres canards de surface :  Canard colvert  Anas platyrhyrnchos , Canard chipeau  Anas strepera , Canard pilet  Anas acuta , Canard souchet Anas clypeata , Sarcelle marbrée , Marmaronetta angustirostris , Sarcelle d’hiver Anas crecca , Sarcelle d’été  Anas querquedula .

     

Chez nos voisins : Eurasian Wigeon, Pfeifente, Silbón Europeo, Smient, Fischione.

    

Canards plongeurs :

     

Harles :   

     

Canard siffleur (Anas Penelope)

 

Règne : Animalia

 

Embranchement : Chordata

 

Sous-embranchement : Vertebra

 

Classe : Aves

 

Ordre : Ansériformes

 

Famille : Anatidés

 

Genre : Anas

 

Espèce : Penelope

             

                  

Linnaeus : 1758

               

                  

J F M A M J J A S O N D

                

               

De 45 à 51 centimètres de longueur, pour une envergure située entre  75 à 86 cm et accusant  un poids d’environ 500 à 900 grammes, ce canard de surface possède en outre une espérance de vie pouvant atteindre les 18 ans, mais c’est une espèce chassée sur notre territoire national entre autre .

 

La tête est  couleur chocolat et une barre beige caramel démarre du bord supérieur du bec remonte le front et coure sur le dessus de la tête.

 

La poitrine a la teinte lie de vin, son centre est parfois gris foncé, le ventre est blanc.

 

Les sous caudales sont noires, les moyennes et grandes couvertures forment une zone blanche sur l’aile, les secondaires aux couleurs vertes iridescentes inscrivent un miroir à cet endroit.

 

Le plumage des flancs, des scapulaires, du manteau  sont gris perle finement vermiculé, c’est bien notre siffleur que voilà !

 

 

 

Le bec est gris clair bleuté avec le bout noir, les pattes sont plutôt grisâtres avec quelques nuances jaunâtres.

 

C’est dans le nord de l’Europe et jusqu’en Sibérie, au cœur de la toundra arborée ainsi que sur les zones humides de la taïga, proches des rivières avec quantités de bras morts de parties marécageuses, de lacs que cette espèce décide d’implanter son nid.

 

Il y a peu ou pas de pariade chez cette espèce qui arrive très tôt sur les lieux de reproduction tout ce fait à la formation du couple.

 

Bien que comme chez beaucoup d’espèces d’anatidés, c’est la femelle qui choisie le site de nidification, la date de l’installation du nid n’est pas fixe, l’incubation démarre également  après la ponte du dernier des six à dix œufs, dont la durée d’incubation dure environ 25 jours.

 

C’est la femelle seule qui assure la tâche de la couvaison et c’est ainsi que les canetons nidifuges percent leurs coquilles pour des naissances synchronisées.

 

Pour la reproduction, cette espèce est également présente dans notre pays sur la réserve naturelle de Moèze-Oléron  en Charente-Maritime, le golfe du Morbihan, la baie de l'Aiguillon, la baie des Veys, la rade de Brest et la rivière de Pont-L’abbé sur la façade Manche et Atlantique ainsi que  celle de méditerranée  avec la Camargue.

 

Cette espèce de canard possède une zone de répartition très variée, forcément, sa nourriture qui en découle directement est tout aussi diverse.

 

Durant la période hivernale, ce canard  grégaire et très sociable peut être observé  par exemple sur la zone des polders  en Belgique en grands groupes, en compagnie d’autres anatidés et en particulier avec des Oies rieuses (Anser albifrons) ou encore en France avec les Bernaches cravant  (Branta bernicla) .

 

En hivernage, il fréquente les estuaires, vasières et prés-salés, les baies, les lagunes, les côtes basses et abritées, en particulier les milieux prairiaux, les lacs, les réservoirs et les fleuves, mais aussi plus à l’intérieur des terres comme par exemple, sur les lacs réservoirs de l’Aube ou celui de Grand lieu.

 

Comme son nom l'indique, ce canard émet un sifflement strident à plusieurs reprises  facilement reconnaissable pour peu que l'on est pu l'entendre quelques fois.

 

Il arrive parfois que des couples mixtes se forment, ci-dessous, ce mâle de siffleur est unit pour une saison de reproduction à une femelle  d'une autre espèce, La couleur du plumage, celle des pattes et le liseré sur l'aile dénoncent sans conteste une Cane colvert  (Anas platyrhyrnchos).

 

Et à quelques mètres de là, une femelle « siffleur » erre seule à la recherche d'un compagnon, la nature est capricieuse !

                                         

Malgré  une bonne répartition dans tout le Paléarctique  et quelques zones au nord du continent américain, ce sympathique  canard est de catégorie monotypique.   

                            

         

Son  statut de conservation à l’UICN est jugé : Préoccupation mineure 

           

                  

Pour une fiche plus détaillée de cette espèce, rendez-vous sur Oiseaux.net  où une équipe fait un travail formidable de description sur des photos offertes par des bénévoles pour le plaisir.

           

canard siffleur 1.jpg
       

                   

Recherches autres anatidés ←
Recherches plus faciles ←

             

             



10/06/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 127 autres membres