Oiseaux-balades

Oiseaux-balades

Balade en forêt de saint Germain le 03/03/2011

 

Balade en forêt de saint Germain le 03/03/2011

 

La matinée est déjà avancée quand je mets mon matériel dans le coffre de la voiture de Ghislaine, mon chauffeur attitré est un peu fatigué ce matin, mais il fait contre mauvaise fortune, bonne figure et affiche tant bien que mal un sourire.

En effet depuis que je suis autorisé à faire des sorties pendant ma convalescence, c'est pratiquement toujours elle qui est là, en attendant le départ, je regarde une Mésange huppée (Lophophanes cristatus) dans un conifère devant la fenêtre de son appartement, c'est que son balcon attire des oiseaux, des mangeoires bien garnis y ont été placés par ses soins.

Nous partons tranquillement, notre première destination est la maison de Joëlle et Christian, sur la route, quelques Moineaux domestiques  (Passer domesticus) et à un feu tricolore, en pleine forêt un Rougegorge (Erithacus rubecula) choisit de venir se poser à deux mètres de la voiture juste à notre hauteur et de pousser quelques notes que nous n'entendons que faiblement au travers de la vitre levée de la voiture.

 

 

En enjambant  la Seine sur un pont je vois en contre bas sur le fleuve trois Cygnes tuberculés (Cygnus olor)quelques Grands cormorans (Phalacrocorax carbo) ainsi que plusieurs Mouettes rieuses (Chroicocephalus ridibundus), nous passons devant l'étang du Cora, où des Goélands argentés (Larus argentatus) sont en phase d'amerrissage,  quelques couples de Canards colverts (Anas platyrhynchos) sillonnent les airs au-dessus des grands arbres, en arrivant à Saint Germain, il y a desPigeons bisets (Columba livia) un peu partout.

Ghyslaine et moi sommes impressionnés par la raideur de la pente d'une rue en face de nous, mais nous continuons notre chemin, nous sommes tout proche, plus qu'un instant et nous serons arrivés.

Mon chauffeur gare son carrosse devant chez Christian qui sort nous accueillir, Joëlle à son tour nous reçois gentiment et nous établissons le plan de la journée devant un café chaud et pendant  que les dames discutent chiffons, notre hôte me montre le jardin par la fenêtre de son bureau et comme de ce côté de la maison nous sommes au premier étage, nos avons une vue plongeante sur cet îlot de verdure arboré.

Il ne me faut que quelques instants pour repérer ici un Merle noir (Turdus merula), là une Mésange nonette (Poecile palustris)  ou un peu plus loin  un Pigeon ramier (Columba palumbus) dans les peupliers du fond.

En regardant avec attention, je m'aperçois de la présence d'un Chardonneret élégant (Carduelis carduelis) à la mangeoire, la table doit être bonne voir même  étoilée, car il y a plusieurs individus de cette espèce, Christian me dit qu'ils ont passés l'hiver ici, ils sont un peu belliqueux car ils jouent des coudes et du bec entre eux, mais aussi avec un superbe Pinson des arbres (Fringilla coelebs) mâle.

 

 

Une bestiole se déplace au sol, c'est un Accenteur mouché (Prunella modularis), il récupère les miettes jetées sur  la pelouse par les pirates masqués de rouge, à ce propos je montre à Christian comment différencier une femelle d'un mâle, c'est vrai que chez cet oiseau là, le dimorphisme sexuel n'est que faiblement apparent.  

Les Mésanges bleues (Cyanistes caeruleus) quant à elles sont bien plus rapides et véloces, même à plusieurs les chardonnerets ne les dissuadent pas de venir quérir leur pitance.

Mais bon, nous sommes obligés de revenir aux affaires, car c'est en forêt que se passe la balade, j'étale la carte IGN au 1/15000, (J'aime bien pouvoir me repérer avec le N° des parcelles), je montre à Christian l'endroit où j'aimerais aller et comme il reconnait le coin, ce sera vite trouvé, j'avais une autre option, mais comme je lui fait confiance, on pli la carte et en route, la voiture de Gislaine est trop petite pour trois alors Christian prend la sienne, sur place malgré le nombre de voiture, nous trouvons une place rapidement grâce à la vigilance de la seule femme de l'équipe.

Nous commençons à nous imprégner des bruits environnants, une Mésange charbonnière (Parus major) lance de petits cris caractéristiques, au moment où nous prenons contact avec la forêt,  trois  bouvreuils pivoine (Pyrruhula pyrruhla) nous survolent, à peine au-dessus de la cime d'un énorme chêne, plus loin c'est le rire sarcastique du Pic-vert (Picus viridis) qui se fait entendre, une Sitelle torchepot (Sitta europaea) sur un tronc est en pleine prospection.

 

 

Un Troglodyte mignon (Troglodytes troglodytes) danse d'une branche à l'autre, encore des pinsons, il y en a partout sur le bord des allées goudronnées ou sur les tapis de feuilles du bas côté, une Mésange à longue queue (Aegithalos caudatus) suivi de quelques autre et soudain tout là haut dans les cime dépourvue de couvertures foliaires, un écureuil roux qui prend le soleil et déguste des bourgeons fraichement éclos, véritable funambule, il  nous impressionne et nous fascine un moment, l'occasion pour Ghislaine de tester son nouveau matériel de digiscopie, elle bataille dur, mais réussi néanmoins  quelques supers clichés du diablotin des sommets.

De mon côté, j'utilise mon 100/400, le résultat me plait également, mais à un moment je me déconcentre et perds l'équilibre engendrant une gamelle cosmique, voir même intersidérale et comme une bonne nouvelle n'arrive jamais seule, ma longue-vue que je tenais à la main vient me percuter violement la bouche, cela ce passe tellement vite que mes deux compères n'ont le temps d'intervenir.

 

 

J'ai un peu mal à la cheville, du sang dans la bouche, j'ai cette vague impression d'avoir rencontré un boxeur poids lourd un tantinet colérique, mes deux compagnons une fois la frayeur passée esquissent un petit sourire en coin, pour eux, je suis debout, alors ce n'est pas grave, ils me trouvent solide, moi, beaucoup moins !!

Après cet événement, je fais super attention où je mets mes pieds, heureusement personne n'a fait de photo, la balade reprend, sous le martèlement d'un Pic épeichette (Dendrocopos minor),  une première Grive draine (Turdus viscivorus) laisse entendre son chant qui n'appartient qu'à elle, nous empruntons un sentier sur la droite, quelques piafs sont à terre, en fait il y en a des dizaines, nous installons en batterie les longue-vue ce sont des pinsons, nous scrutons pour voir si des fois il n'y aurait pas parmi eux des cousins nordiques, sur un tronc il y a une espèce de petite niche commémorative et un panneau en dessous, notre dame des hirondelles !

 

 

Revenu sur l'allée principale, nous avons encore la chance de voir des dizaines de fringiles en train de se nourrir, encore des pinsons et quelques Verdiers d'Europe (Carduelis chloris) la matinée touche à sa fin, sans m'en rendre compte, j'ai pris une soixantaine de mètres d'avance.

D'abord, le  cri d'une buse variable (Buteo buteo), puis un martèlement que je ne reconnais pas, je scrute, je cherche et soudain il est là, je n'en avais jamais vus avant et pourtant je le reconnais sans l'ombre d'un doute possible, je me retourne pour en informer mes deux complices de la sortie, mais ils sont bien loin, je veux partager ma coche du jour d'autant qu'aucun des deux n'en a vu non plus, un magnifique Pic mar  (Dendrocopos medius), mes deux amis finissent par arriver et je partage la miroise avec eux.

 

 

Il est l'heure de rentrer, je les bassine avec cette nouvelle coche sur tout le chemin du retour, quand nous arrivons, Joëlle nous a préparé un super repas, c'est un véritable cordon bleu,  encore une petite séance de miroise dans le jardin qui apporte un lot d'Etourneau sansonnet  (Sturnus vulgaris) nous repartons après le repas, mais faisons choux blanc sur presque toute la ligne, malgré la visite de milieux différents, donc la journée d'observation aura été plus fructueuse le matin que l'après midi, une coche pour trois et pas mal d'espèces observées., et un somptueux  repas, ensuite ce sera le retour avec de bon souvenir plein la tête et des personnes avec qui les partager.

 



19/03/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 128 autres membres