Oiseaux-balades

Oiseaux-balades

Balade en Afrique du Sud - J12*

                                  

Ce matin, sur le bord de l’océan, le temps est aussi brumeux qu'hier soir et cela occulte la vue à quelques centaines de mètres à peine.

                                  

Quand nous sortons, c’est pour s’apercevoir qu’il a plu pendant que nous dormions et que tout est détrempé dehors.

                                  

Les Tourterelles maillées (Streptopelia senegalensis) sont à proximité des constructions, toujours en couple et un Agrobate coryphée (Cercotrichas coryphaeus) s’active au pied d’un buisson dans un jardin en face de notre hébergement.

                                  

Au-dessus de la grande place, c’est un immature de Goéland dominicain (Larus dominicanus) qui est contacté au vol, il a un objet coincé dans le bec et le laisse tomber à plusieurs reprises avant de repartir avec. 

                 

244A8423 Goéland dominicain priseGoéland dominicain (Larus dominicanus)

                                                         

Mon ami Michel se charge de ranger les bagages dans la partie arrière de notre véhicule, comme s’il jouait à Tetris.

                                  

Une Bergeronnette du Cap (Motacilla capensis) qui trottine sur la grande place, puis va glaner proche des voitures et des Rufipennes morio (Onychognathus morio) plus loin au sommet du restaurant.

                                  

Nous prenons place dans le minibus pour nous rendre à Langebaan, mais avec plusieurs arrêts d’importance en route.

                                  

En quittant la ville, à côté du magasin où nous avons fait les courses hier, c’est un Cossyphe du Cap (Cossypha caffra) qui est aperçu.

                                  

Alexandre trouve après quelque temps un « spot » pour chercher une espèce d’alouette, mais les bourrasques, ont certainement raison du courage des chanteurs qui préfèrent rester à couvert.

                                  

Nous repartons et cette fois-ci, nous allons tenter des observations, en bordure de l’océan, directement dans les dunes recouvertes par une végétation balayée par les vents de l’Atlantique.

                                 

244A8430 Embiance Ambiance Côte Afrique du sud

                                                                          

Gérard trouve rapidement une place sécurisée pour y stationner notre moyen de transport, le coin étant absolument désert en cette saison.

                                  

Le temps de le dire, et le Tarier africain (Saxicola torquatus) et contacté sans trop de difficulté, lui aussi se protège du vent comme il peut.

                                  

244A8418 Tarier d\\\'Afrique Tarier africain (Saxicola torquatus)

                                  

Ici, nous cherchons Alouette à long bec (Certhilauda curvirostra) pour ce faire, nous, nous déployons telle une ligne de tirailleurs et avançons tous de front sur une seule ligne.

                                  

Seul un Souimanga chalybée (Cinnyris chalybeus) puis un second, sont aperçus bondissant d’un buisson pour aller se cacher dans un autre et réapparaitre l’instant d’après, c’est un Serin de Sainte-Hélène (Serinus flaviventris) que nous contactons.

                                    

244A8432 Chalybée Souimanga chalybée (Cinnyris chalybeus)

                                  

De notre position, nous observons des goélands, à nouveau des dominicains, d’ailleurs, il me semble qu’il n’y est que cette espèce ici.

                                  

Après plusieurs centaines de mètres et une recherche vaine de l’objet de notre convoitise, Alexandre descend sur la plage pour revenir vers l’autocar par un autre chemin.

                                  

Il avance d’un bon pas et nous distance rapidement sans vraiment s’arrêter pour observer des Pluviers à front blanc (Charadrius marginatus) qui feront le bonheur de la rencontre pour le reste de l’équipée.

                               

244A8446 Pluvier à front blancPluviers à front blanc (Charadrius marginatus)

                                 

De retour à notre point de départ, Alexandre n’est pas là, il a pris 200 mètres pour se positionner en bord de route.

                                  

En utilisant la repasse, fini par localiser l’alouette de ses souhaits puis fait des signes pour que nous le rejoignions.

                                  

Il a trouvé un mâle chanteur de l’espèce, qui après quelques longues hésitations qui mettent à rudes épreuves les nerfs de certains, l’oiseau vient se poser sur une petite branche et se met à chanter comme si nous étions son meilleur public.

                                         

244A8486 Alouette à grand becAlouette à long bec (Certhilauda curvirostra)

                                                                

Le spectacle dure un moment, et les prises de vue alternent avec les phases d’observation. 

                                      

244A8501 Alouette à long bec Alouette à long bec (Certhilauda curvirostra)

                                                                                     

Après un long moment passé avec le virtuose, nos guide et accompagnateur décident de lever le camp pour un autre endroit.

                                  

Rien de moins que la réserve de Lambert’s Bay, en revanche, comme l’accès est en travaux, il nous est impossible d’approcher le site pour notre désespoir.

                      

244A8583 Fou du Cap Fous du Cap (Morus capensis)

                                  

Les grands oiseaux pélagiques sont surtout visibles quand ils prennent les airs pour tournoyer au-dessus de leurs rochers, où il y a également des Cormorans à poitrine blanche (Phalacrocorax lucidus) posés ou volant au ras des flots.

                                 

244A8618 Fou du Cap Fous du Cap (Morus capensis)

                                  

Nous entamons une balade pour passer un moment sur le port, et comme le restaurant dans lequel nous avons réservé est en face, nous allons nous mettre à table de même qu’à l'abri des éléments.

                                  

À la fin de l’excellent repas du midi, le temps dehors est toujours maussade, mais il ne pleut plus ou si peu, je sors en laissant les autres discuter. 

                                  

J'observe alors les Fous du Cap (Morus capensis) à la passée quand il rentre à la colonie. 

                                                                                     

244A8663 Sterne huppéeSternes huppées (Sterna bergii)

                                  

Des Sternes huppées (Sterna bergii) et des Huitriers de Moquin (Haematopus moquini) arrivent également et vont, eux aussi, se réfugier sur les rochers proches des fous.

                                  

Du côté du port, ce sont les Mouettes de Hartlaub (Larus hatrlaubii) qui tiennent les docks, il y en a partout et sur les paniers à crustacés posés sur un bateau, un Moineau mélanure (Passer melanurus) nous observe avec insistance.

                                      

244A8543 Mouette de Hartlaub Mouettes de Hartlaub (Larus hatrlaubii)

                                                                 

La prochaine destination n’est pas très éloignée sur une piste carrossable qui longe la grande lagune de Verlorenvlei et également une voie ferrée.

                                  

Un genre de petite gazelle est aperçu assez loin et dans la broussaille, puis disparait alors que passe un Corbeau pie (Corvus albus) qui est complètement balloté par les rafales.

                            

244A8339 Corbeau pieCorbeau pie (Corvus albus)

                                                          

Une Buse rounoir (Buteo rufofuscus) semble avoir les mêmes difficultés à se maintenir dans les airs, et bien plus bas, un Bulbul du Cap (Pycnonotus capensis) et aperçu sur un buisson.

                                  

La cerise sur le gâteau arrive quand mon ami Michel me signale la présence d’un Traquet fourmilier (Myrmecocichla formicivora), celui-là même qui avait usé notre patience, quelques jours plus tôt.

                                                    

244A8364 Traquet fourmilier Traquet fourmilier (Myrmecocichla formicivora)

                                  

Une Crécerelle de rocher (Falco rupicolus) est vu trop rapidement et en contre-jour dans une mauvaise lumière. Gérard la retrouve alors qu’elle est au sol, un Otomys cafre (Otomys unisulcatus) dans les serres en fâcheuse posture si l’on peut dire.

                                  

Elle s’envole avec sa victime sur quelques dizaines de mètres et là aussi, notre accompagnateur, la retrouve encore sans difficulté, pour une belle séance d’observation.

                                       

244A8675 Crecerelle de rocher prise Crécerelle de rocher (Falco rupicolus)

                                                                         

Notre minibus est garé au mieux possible, puis nous escaladons le talus pour tenter d’observer de l’autre côté de la voie ferrée.

                                  

Nous constatons de visu, la présence à une distance sidérale des Pluviers pâtres (Charadrius pecuarius) arpenter le bord de la lagune ici, assez éloigné.

                                  

En redescendant, Alexandre contact au vol trois limicoles reconnus pour des Bécasseaux cocorlis (Calidris ferruginea) avec l’aide d’une série de photos réflexes et médiocres s'il en est, mais qui permettront tout de même la confirmation.

                                 

244A8732 Becasseaux cocorliBécasseaux cocorlis (Calidris ferruginea)

                                                                     

Dans la végétation rabougrie, un Traquet du Cap (Œnanthe pileata) se manifeste, puis laisse sa place à une Pie-grièche fiscale (Lanius collaris) qui ne reste que quelques instants comme si elle voulait simplement écarter le traquet.

                                  

Je prends quelques dizaines de mètres sur la voie pour contacter tour à tour un Pluvier à triple collier (Charadrius tricollaris) en contrebas et plusieurs Pluviers, des pâtres bien plus proches que les précédents.

                                         

244A8683 Pluvier à triple collierPluvier à triple collier (Charadrius tricollaris)

                                                                  

Après avoir repris notre parcours, nous rencontrons un Autour chanteur (Melierax canorus) très complaisant, perché au sommet d’un poteau de servitude qui finira par prendre son essor et à son tour faire effrayer un Souimanga malachite (Nectarinia famosa). 

                                        

244A8753 Autour chanteurAutour chanteur (Melierax canorus)

                                                                   

Nous reprenons notre périple sur une route en dur, mais pas pour longtemps, les deux de devant annoncent de concert la localisation en vol d’un grand rapace.

                                  

Gérard s’arrête où il peut pour que tout le monde puisse rapidement descendre et en toute sécurité.

                                 

La première chose que nous voyons est en fait, un puis deux Corbeaux à nuque blanche (Corvus albicollis).

                                   

244A8811 Aigle de VerreauAigle de Verreaux (Aquila verreauxii)

                                                 

Alexandre quant-à lui,pointe son objectif dans une autre direction et après quelques instants, indique un Aigle de Verreaux (Aquila verreauxii).

                                  

Finalement, ils sont deux et nous les suivons du regard, malgré la distance et jusqu’à les perdre de vue, puis c’est un Milan à bec jaune (Milvus aegyptius) qui entre dans notre champ de vision pour le plaisir de tous.

                         

244A8820 Aigle de VerreauxAigle de Verreaux (Aquila verreauxii)

                     

En poursuivant notre route vers le prochain arrêt, les discussions vont bon train sur les trois rapaces rencontrés plus tôt et en passant devant un panneau insolite, l’arrêt est demandé pour le photographier.

                          

244A8862 Stan95100 Ambiance

                                                              

Ainsi, ce sera une idée judicieuse pour la rencontre avec une Tortue à soc d’Afrique du Sud (Chersina angulata) en bord de route et qui sera la seconde du voyage.

                            

Plus tard, en arrivant sur la zone de l’estuaire de Berg, les observations commencent par la rencontre avec trois Martins-pêcheurs pie (Ceryle rudis) et plus loin, des Flamants roses (Phoenicopterus ruber) en groupe, contenant quelques-uns de leurs cousins.

                      

244A8868 Alcion pie

Martins-pêcheurs pie (Ceryle rudis)

                                   

Des Flamants nains (Phoeniconaias minor) sont également présents de l'autre côté de la route.

                                        

Quelques Anhingas d’Afrique (Anhinga rufa) sont par ailleurs contactés ainsi que des Aigrettes garzettes (Egretta garzetta) et enfin plusieurs Héron garde-bœufs (Bubulcus ibis).

                                    

Au total, C’est plus d’une trentaine de Canards du Cap (Anas capensis) qui seront contactés pour la plupart posé sur l’eau, mais également sur des vasières.

                          

244A8879 Flamant rose Flamants roses (Phoenicopterus ruber)

                                    

Nous contournons la zone pour relier une passerelle sur pilotis qui permet d’accéder à une plateforme d’observation sur le marais.

                                

Les pluviers pâtres et à triple collier sont revus, la bergeronnette locale également, une puis deux Bouscarles caqueteuses (Bradypterus baboecala) autrement appelée Mégalure caqueteuse s’observe à quelques mètres.

                             

244A8959 Bouscarle  caqueuteseBouscarles caqueteuses (Bradypterus baboecala)

                                     

Concernant les passereaux, nous ajoutons quatre Cisticoles à sonnette (Cisticola tiniens), une Cisticole à dos gris (Cisticola subruficapilla), des Prinias du Karoo (Prinia maculosa) et un vol d’Étourneaux sansonnets (Sturnus vulgaris). 

                              

Une paire d’Hirondelle paludicole (Riparia paludicola) est vu décrivant des arabesques aériennes, une Sterne caspienne (Sterna caspia), nous rend presque visite en passant à proximité de la plateforme.

                                 

Un premier Héron pourpré (Ardea purpurea) et bien observé, il marche le long du cours d’eau à moins de 50 mètres et des Ibis hagedash (Bostrychia hagedash) par leurs cris caractéristiques avant d’être contactés à la vue. 

                                            

244A8894 Heron pourpréHéron pourpré (Ardea purpurea)

                                

Plus loin, un trio de Combattant varié (Calidris pugnax) et un Chevalier stagnatile (Tringa stagnatilis) puis des Pigeons roussards (Columba guinea) survolant la zone humide pour aller se percher sur le toit des habitations toutes proches.

                                   

Les observations s’enchainent, avec l’Ibis sacré (Threskiornis aethiopicus), deux Spatules d’Afrique (Platalea alba), ensuite des Échasses blanches (Himantopus himantopus), une Ouette d’Égypte (Alopochen aegyptiaca) puis des Chevaliers aboyeurs (Tringa nebulosa). 

                                          

244A8926 Spatule d\\\'AfriqueSpatules d’Afrique (Platalea alba)

                                                                      

Là où l’eau est peu profonde, plusieurs couples de Canard de Smith (Spatula smithii) nagent tranquillement malgré notre présence et un peu plus loin, un Héron mélanocéphale (Ardea melanocephala) et un Grèbe castagneux (Tachybaptus ruficollis) sont annoncés par Alexandre.

                                                           

Au moment de repartir, un Canard à bec jaune (Anas undulata) au bord de l'eau, enfin à côté du parking, un superbe Ibis falcinelle (Plegadis falcinellus).

                                             

244A8947 Canard de SmithCanard de Smith (Spatula smithii)

                                                          

On, observe également des Pigeons bisets féraux (Columba livia) en gros groupes, et enfin des Tisserins du Cap (Ploceus capensis) dans les palmiers de l’aire de stationnement. 

                              

Nous quittons l’endroit pour notre hébergement qui semble également accueillir des Moineaux domestiques (Passer domesticus) ainsi que des Tourterelles du Cap (Streptopelia capicola) au niveau du jardinet extérieur.

                                   

244A9020 Ibis falcinelleIbis falcinelle (Plegadis falcinellus)

                                                           

Après notre installation, le repas, le log journalier permet de se rappeler quelques oubliés comme une Oie-armée de Gambie (Plectropterus gambensis) à Eland’s, le Cormoran du Cap (Phalacrocorax capensis) et un Pluvier argenté (Pluvialis apricaria) vu à l’estuaire de Berg, un Busard maure (Circus maurus) et des Francolins criards (Francolinus capensis) vus en chemin.

                                       

Le propriétaire est français expatrié, il parait assez heureux de pouvoir discuter dans sa langue natale, et pour l’heure, il est temps de regagner nos chambres pour récupérer de cette journée assez riche en rencontres.

                                

1) Tourterelles maillées

2) Agrobate coryphée

3) Goéland dominicain

4) Bergeronnette du Cap

5) Rufipennes morio

6) Cossyphe du Cap

7) Alouette à long bec

8) Souimanga chalybée

9) Serin de Sainte-Hélène

10) Pluviers à front blanc*

11) Fous du Cap

12) Sternes huppées

13) Huitriers de Moquin

14) Mouettes de Hartlaub

15) Moineau mélanure

16) Corbeau pie

17) Buse rounoir

18) Bulbul du Cap

19) Traquet fourmilier *

20) Crécerelle de rocher

21) Pluviers pâtres

22) Bécasseaux cocorlis

23) Traquet du Cap

24) Pie-grièche fiscale

25) Pluvier à triple collier

26) Autour chanteur

27) Souimanga malachite

28) Corbeaux à nuque blanche

29) Aigle de Verreaux *

30) Milan à bec jaune

31) Martins-pêcheurs pie

32) Flamants roses

33) Flamants nains 

34) Anhingas d’Afrique

35) Aigrettes garzettes

36) Hérons garde-bœufs

37) Canards du Cap

38) Bouscarle caqueteuse

39) Cisticoles à sonnette

40) Cisticole à dos gris

41) Prinias du Karoo

42) Étourneaux sansonnets

43) Hirondelle paludicole

44) Sterne caspienne

45) Héron pourpré

46) Ibis hagedash

47) Combattant varié

48) Chevalier stagnatile

49) Pigeons roussards

50) Ibis sacré

51) Spatules d’Afrique

52) Échasses blanches

53) Ouette d’Égypte

54) Chevaliers aboyeurs

55) Canard de Smith

56) Héron mélanocéphale

57) Grèbe castagneux

58) Canard à bec jaune

59) Ibis falcinelle

60) Pigeons bisets féraux

61) Tisserins du Cap

62) Moineaux domestiques

63) Tourterelles du Cap

64) Oie-armée de Gambie

65) Cormoran du Cap

66) Pluvier argenté

67) Busard maure

68) Francolins criards

 

A) Gazelle ssp

B) Otomys cafre

 

A) Tortue à soc d’Afrique du Sud



20/01/2023
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 177 autres membres