Oiseaux-balades

Oiseaux-balades

Balade au Parc du Sausset : le 14-02-2021

                        

Hier soir, une proposition honnête d’Alain pour aller pérégriner au Parc du Sausset arrive à point nommer pour casser la morosité des temps présents ^^

                        

C’est à peu de distance de la maison et le bulletin météo reste très engageant pour le lendemain dimanche.

 

Donc, ce matin, si l’on excepte une température assez basse et c’est peu de le dire, il n’y a pas un seul nuage dans le ciel, j’ai pris soin de recharger les batteries de mon APN des fois que nous ferions de belles rencontres.

               

Alors, par la route, c’est à environ 30 mm de la maison pour 27 km et il n’y a quasiment personne sur la distance.

                        

Le ciel est limpide, d’un bleu azuré lumineux propice à la photo lorsque j’arrive à ma destination, par contre la température extérieure m’incite fortement à rester à l’intérieur de mon véhicule.

               

il fait frisquet dehors ^^

                        

Dans le ciel, je vois passer des Mouettes rieuses (Chroicocephalus ridibundus) en petites quantités, mais fréquemment, pour ne pas dire en continue.

                        

Quelques instants plus tard, après avoir coupé le contact de mon véhicule, le tambourinement d’un premier Pic épeiche (Dendrocopos major) se fait entendre, il y a même des cris de contact, puis des jeux de poursuites entre plusieurs individus.

                 

Pic épeiche (Dendrocopos major)

                        

Je m’aperçois que si j’ai bien un stylo, j’ai oublié mon calepin de relevé au moment où Alain me rejoint, il me faudra inscrire le nom des rencontres sur une feuille volante.

                        

Cette dernière deviendra rapidement un « torchon » tout froissé par les multiples manipulations avec une retranscription parfois douteuse dû au froid intense !

 

Avant de commencer notre balade, nous contacterons la Perruche à collier (Psittacula krameri) avec plusieurs individus assez frigorifiés perchés sur les arbres du parkings et faciles à trouver.

                  

Perruche à collier (Psittacula krameri)

                        

Le croassement des Corneilles noires (Corvus corone) permet également un contact rapide avec cette espèce au vol ou posées sur les pelouses.

                        

Le genre corvidé est également agrémenté par la présence abondante de Pies bavardes (Pica pica) plus loin, un Accenteur mouchet (Prunella modularis) et aperçu sautillant au sol alors qu’un congénère chante vaillamment.

 

Accenteur mouchet (Prunella modularis)

                        

Alain part à sa recherche alors que je retourne au C4, ayant tout simplement oublié ma paire de jumelle sur la banquette arrière ^^

                        

Les Mésanges Charbonnières (Parus major) sont légions, elles emplissent l’air de leurs chants et un premier Pigeon ramier (Columba palumbus) nous apparait dans un vol dit pendulaire.

                        

Les eaux du marais en contrebas, sont totalement prises par la glace, il n’y a pas un seul oiseau de présent, on se prend à imaginer des formes en scrutant les roseaux d’en face, mais non, rien de réel.

                        

Au bout du parapet en béton, un Merle noir (Turdus merula) fuse avec le cri d’alarme caractéristique de l’espèce c’est aussi à ce moment-là que nous contacterons le premier Chardonneret élégant (Carduelis carduelis) de la promenade.

                        

Nous pensons également entendre une autre espèce de fringile, celle-ci est mentionnée, mais plus rien durant un instant d’écoute et nous repartons pour contourner le marais.

                        

Sur la gauche de l’entrée du parc à bonne distance, des Lapins de garenne (Oryctolagus cuniculus) sont de sortie, à cette distance ils apparaissent de la même taille que les ramiers présents à côté d’eux.

                        

Nous continuons notre balade avec le plan d’eau en transparence derrière les arbres et dans les buissons dénudés, un gros passereau de venir se poser lourdement sur les fines branches du deuxième rideau.

                        

À force d’efforts pour scruter la forme, l’oiseau fini par nous apparaitre dans toute sa beauté, une Grive litorne (Turdus pilaris) superbement colorée.

                         

Grive litorne (Turdus pilaris)

                        

Par chance, elle vient même à découvert pour notre plus grand bonheur et une tentative de série de photos montrables.

                        

Un peu au-dessus et pas loin d’une vingtaine de chardonnerets chantent sous le soleil malgré la température négative, de nouveau, le cri de l’autre espèce du genre et nous finissons par les trouver, des Tarins des aulnes (Spinus spinus) rien que ça.

                         

Tarins des aulnes (Spinus spinus)

                        

Un merle chasse la litorne, qui revient pratiquement de suite, puis après un bon moment à regarder les tarins, nous continuons jusqu’au mur de miroise.

                        

Au travers deses fenestrons, nous avons les îlots alignés comme à la parade, nous scannons la totalité des surfaces visibles et Alain met le « doigt » sur un limicole difficilement identifiable à cette distance.

                        

La longue vue nous apporte une aide indéniable et ce sera une Bécassine des marais (Gallinago gallinago), puis à mieux y regarder, nous en décèlerons plusieurs jusqu’à sept et avec le soleil lumineux dans le dos, c’est un spectacle de carte postale qui s’offre à nous ^^.

                        

Au cours de cette observation, nous aurons la chance d’apercevoir l’une d’elles traverser d’une île à l’autre en marchant sur la glace, cet épisode assez rapide mettra nos talents de photographe à rude épreuve, surtout en ce qui me concerne !

                      

Bécassine des marais (Gallinago gallinago)

                        

Un autre Rougegorge familier (Erithacus rubecula), un de plus, prospecte sous nos yeux puis nous décidons de bouger et dans les arbres mitoyens, une Mésange nonnette (Poecile palustris) est entendue, puis aperçue plutôt qu’observée.

                        

Des Gallinules poules d’eau (Gallinula chloropus) cavalent sur la pelouse au bord du grand lac, les Foulques macroules (Fulica atra) sont une nouvelle fois entendus et un important rassemblement de rieuse à même la glace proche de la seule poche d’eau libre du plan grand bassin sera compté ultérieurement sur photo.

                        

La vraie surprise vient d’une Tourterelle turque (Streptopelia decaocto) trouvée par alain et que je mets trop de temps à localiser pour la pixéliser, pensez donc, une tourterelle sur la glace, on ne voit pas ça tous les jours !

                        

Des Troglodytes mignons (Troglodytes troglodytes) sont contactés de loin en loin, le rire sarcastique du Pic vert (Picus viridis) est assez souvent entendu, mais le contact visuel reste rare ce matin.

                        

A contrario, la Mésange bleue (Cyanistes caeruleus) est omniprésente un peu partout et donne l’impression de créer un bruit de fond avec sa cousine charbonnière.

                        

Mésange bleue (Cyanistes caeruleus)

                        

Par endroit, la glace a bloqué des bulles d’air et donne de belles zones mouchetés sur la surface figée par le froid.

                        

Arrivé de l’autre côté du Lac, nous empruntons l’escalier, car nous venons d’apercevoir un Corbeau freux (Corvus frugilegus) unique, posé au sommet d’un arbre et sa face blanchâtre est nettement visible dans les jumelles.

                        

Encore des Pinsons des arbres (Fringilla coelebs), sans être abondant, nous en rencontrons de temps à autres, un Goéland argenté (Larus argentatus) passe au vol lourd et s’éloigne.

                   

Orites à longue queue (Aegithalos caudatus)

                        

Nous arrivons sur une espèce de terrasse qui offre une vue plongeante sur le lac avec l’île presque en face et la passerelle qui le traverse sur notre droite.

                        

Je me ferais rappeler à l’ordre une nouvelle fois en moins de deux semaines pour avoir encore appelé MLQ des Orites à longue queue (Aegithalos caudatus) après en avoir aperçu plusieurs.

                        

Environs deux cents mouettes, des rieuses bien sûr et sur la berge, une paire ou un couple d’Ouettes d’Égypte (Alopochen aegyptiaca) accompagnées de corvidés bicolore et sur les branches d’arbres de l’île, des Grands cormorans au repos.

                                 

Ouettes d’Égypte (Alopochen aegyptiaca)

                        

Nous retournons sur nos pas, pour contacter deux Verdiers d’Europe (Chloris chloris), un peu frigorifié, plus loin, mon compagnon de balade pénètre dans une espèce de sous bois et malgré l’absence de protection foliaire, la luminosité décroit immédiatement.

                        

Les cris au-dessus de nos têtes sont ceux des mésanges déjà rencontrées plus tôt, des bleues et des charbonnières, celui du Pouillot véloce (Phylloscopus collybita) est entendu ainsi que celui du Roitelet à triple bandeau (Regulus ignicapilla) et ce dernier sera aperçu un bref instant.

                       

Roitelet à triple bandeau (Regulus ignicapilla)

                        

Une Mésange Huppée (Lophophanes cristatus) est présente dans cette petite troupe et le signale à qui veut l’entendre reste qu’elle est sans arrêt en mouvement.

                        

Alain qui est une vingtaine de mètres plus loin, contacte le Roitelet huppé (Regulus regulus), je suis surpris, mais j’accélère le pas pour voir également l’oiseau que je tente de pixéliser malgré le contre-jour et la distance par une photo reflex.

                      

Roitelet huppé (Regulus regulus)

                        

Plus tard, mon ami se satisfera de la preuve écrite de ma reconnaissance de l’espèce rencontrée durant la matinée.

                        

En nous écartant du chemin, nous entendrons et verrons des dizaines de chardonnerets en grands groupes.

                        

Notre promenade continue dans le parc pour passer au-dessus de la voie ferrée et nous nous baladerons un bon moment, avec pour partage, des biscuits amenés par Alain^^.

                        

Proche d’une espèce de cours d’eau, le Geai des chênes (Garrulus glandarius) fera une pause et à quelques pas, une parcelle abrite des « enclos » qui en fait semblent être des protections grillagées pour des carrés de plantations diverses et variées.

                        

De l’une de ces portions de cultures, un groupe important de plus d’une trentaine de Bruants des roseaux (Emberiza schoeniclus) s’envolera dans un premier temps, avec le soleil dans les yeux, il sera ardu d’identifier l’espèce finale.

                        

Le retour sera tranquille avec des oiseaux déjà vu, une bonne rigolade sur des situations cocasses dont Alain et moi garderons le souvenir.

                        

Avec encore quelques vols de Pigeons bisets (Columba livia) ici ou là, des pinsons, de la même espèce déjà rencontrée.

                        

En repassant sur la passerelle, nous entendrons une musique tonitruante sortie d’une méga enceinte pour les oreilles d’un groupe de personnes pratiquant un genre de gymnastique en dynamique et nous de fuir rapidement par l’escalier à droite.

                        

Nous nous mettons à fouiller les arbres dans l’espoir d’y découvrir un oiseau ou un autre et la chance nous sourit à nouveau par la découverte d’une première Grive mauvis (Turdus iliacus) au sol qui s’enfuit à notre approche.

                  

Grive mauvis (Turdus iliacus)

                        

Une seconde bien moins furtive, continue à fouiller sous les feuilles pour trouver quelques pitances invisibles pour nous, mais qui ferait certainement son bonheur et cela dure un bon moment, il y a également d’autres passereaux déjà rencontrés plus tôt.

                   

Grive mauvis (Turdus iliacus)

                        

En arrivant entre le lac et la grande pelouse, nous voyons les Bernaches du Canada (Branta canadensis) au gagnage, les gros anatidés broutent en deux troupeaux distincts et au total, nous compterons 52 individus.

                      

Canards souchets (Spatula clypeata) femelle Pixélisé par mon ami Alain.

                        

Un passage sur la passerelle nous permet de revoir un Héron cendré (Ardea cinerea) posé debout sur la glace, des Canards souchets (Spatula clypeata), puis au bord de l’île sous la végétation, trois Grèbes castagneux, (Tachybaptus ruficollis).

              

Héron cendré (Ardea cinerea)

                        

Il y a également toujours les deux les Grèbes huppés (Podiceps cristatus) qui sont tranquille au repos, puis un mouvement de panique du fait de l’action de pêche du héron.

                        

Pour finir, nous retentons le mur d’observation et y croisons Philippe, un observateur que j’ai rencontré hier aux Marais de Misery à Echarcon (91) et après une petite discussion et un échange d’informations, nous essayons de revoir les litornes.

                        

C’est peine perdue, l’activité humaine bat son plein sur les installations sportives toutes proches, alors nous continuons vers la sortie et nos véhicules respectifs.

                        

L’Étourneau Sansonnet (Sturnus vulgaris) sera la dernière espèce inscrite sur notre liste que nous relirons avant de nous quitter en espérant de futur belles balades comme ce matin.

 

1) Mouettes rieuses

2) Pic épeiche

3) Perruche à collier

4) Corneilles noires

5) Pies bavardes

6) Accenteur mouchet

7) Corneilles noires

8) XXXXXXXXXXXXXXXXXXX

9) Mésanges Charbonnières

10) Pigeon ramier

11) Chardonneret élégant

12) Grive litorne

13) Tarins des aulnes

14) Bécassine des marais

15) Rougegorge familier

16) Mésange nonnette

17) Gallinules poules d’eau

18) Foulques macroules

19) Tourterelle turque

20) Troglodytes mignons

21) Pic vert

22) Mésange bleue

23) Corbeau freux

24) Pinsons des arbres

25) Goéland argenté

26) Orites à longue queue

27) Ouettes d’Égypte

28) Grands cormorans

29) Verdiers d’Europe

30) Pouillot véloce

31) Roitelet à triple bandeau

32) Mésange Huppée

33) Roitelet huppé

34) Geai des chênes

35) Bruants des roseaux

36) Pigeons bisets

37) Grive mauvis

38) Bernaches du Canada

39) Heron cendré

40) Canards souchets

41) Grèbes castagneux

42) Grèbes huppés

43) Étourneau Sansonnet

Hé 42 espèces rencontrées  quand même!

 

A) Lapin de garenne

 



18/02/2021
14 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 147 autres membres