Oiseaux-balades

Oiseaux-balades

Une journée au R.O.P

 

Une journée au ROP

 

Entendez par là, la journée de Rencontre Ornithologique de Printemps qui est organisée chaque année sur un site et une ville différente par le CORIF et les associations locales en île de France.

Cette année, cela se passe à Bellot en brie les 05 et 06 juin et  je joue de mal chance, je travaille dans la nuit du vendredi au samedi, j'ai la balade de Thiais à honorer le samedi 05 dans la matinée et  dans la foulée, l'après midi jusque tard dans la soirée, j'ais un truc important en famille auquel je ne peux me déroger à sous aucun prétexte !

Pour moi, pas de ROP le samedi, et donc pas de repas super sympathique en soirée !

Mais bon qu'importe pour le banquet, ce sera pour l'année prochaine, dimanche j'y vais !!

Donc ce dimanche matin, frais comme un gardon de l'étale d'Ordralfabétix, vous savez, celui du village gaulois dans Astérix!, je me déplace sur le site ou ce passe le rassemblement ornitho.

 

 

Juste avant d'arriver je passe devant un champ couleur bleu pastel uni, un très grand champ, je me décide à m'arrêter pour savoir de quoi il s'agit, sur que pour certains d'entre nous, la seule vue de cette immensité azure leur évoqueraient de suite le nom d'une plante aux vertus spécifiques, mais moi, j'observe les oiseaux, et quand je ne n'ais pas le museau en l'air pour mater l'agent ailé, je contrôle des pièces de moteurs d'avions, de gros avions !

Alors un champ entier  de fleurs bleues cela m'interpelle !

Une petite fleur bleue accompagnée  quelques graines sur une tige assez longue, j'en prends délicatement une et l'emmène avec moi pour savoir sur place si quelqu'un sait de quoi il retourne, je fais bien car il s'agît de lin, la fibre pour le tissu, j'ais appris un premier truc ce matin.

Quand j'arrive, quelques personnes sont déjà sur place d'on Jean-François le directeur adjoint du CORIF et une jeune fille elle aussi membre du CORIF, plus exactement, chargée d'étude au CORIF, Irène.

Mais il n'est que 8h50, je salut tout ce petit monde, et après m'être présenté, je patiente tranquillement en buvant un café.

Un truc fabuleux, bien qu'animateur bénévole pour les visites de la nécropole Thiais pour le compte du CORIF, je n'avais pas encore acquitté ma cotisation annuelle !!!

Comme annoncé à Dalila au téléphone, je me dépêche de remplir ce devoir que j'us dû faire bien plus tôt !

Dalila, c'est la personne qui possède une très jolie voix et sur qui vous tombez presque immanquablement quand vous appeler à la maison de l'oiseau à Vaujours.

Mais bon je ne suis pas meilleur que les autres, et à force de trouver une bonne raison de le remettre au lendemain, on en arrive à ce genre de situation mais c'est réglé pour cette fois ci.

Les gens arrivent les uns après les autres, Jean-François, l'animateur du moment (un peu plus que cela même !) nous explique la situation, toutes les parcelles ayant étaient prospectées la veille, nous allons faire le tour du domaine qui appartient à la famille de Dorianne Herrera, La fontaine au lièvre et d'on la jeune femme  nous en fait une brève présentation.

 

Une fois le groupe constitué, Jean-François prend la tête des opérations comme il se doit et nous offre l'observation d'un chardonneret, plusieurs hirondelles, un moineau, un Rouge queue noir Phoenicurus ochuros, mâle et chanteur et nous interpelle sur la différence entre cette espèce et son cousin à front blanc mais aussi sur la manière d'on chacun peut se trouver un moyen mnémotechnique quand à la mémorisation de chants d'oiseau en nous disant par exemple que celui de cette espèce lui fait penser au bruit du papier froissé.

La balade commence donc bien, en sortant sur la rue, nous aurons une petite attention sur un pan de mur occupé par une multitude de moineaux, le terme de HLM sera même évoqué tant il y a de nids dans cette façade de maison.

Une Tourterelle turque  Streptopelia decaocto sur une antenne de télévision, en train d'entretenir son plumage, un merle nous fuyant  sans autre raison au moment ou nous passerons devant une maison d'on la façade est pratiquement recouverte de superbes rose rouges et nous tournerons vers la gauche ou dans une propriété privée, nous pourrons observer un Rouge queue à front blanc Phoenicurus phoenicurus juste avant de passer devant la piscine, j'en verrais plusieurs sur le village durant la journée.

 

 

A l'approche du bois, le rire sarcastique du pic vert Picus viridis se fera entendre, des mésanges, une bleue d'abord puis une autre, charbonnière celle-ci, feront des bonds de branches en branches sous l'œil des plus aguerris, un premier pouillot véloce Phylloscopus collibita sera rapidement aperçus, à l'approche du petit pont, un troglodyte mignon Troglodyte troglodyte sera brièvement aperçus, mignon, mais timide !

Sur le ruisseau en contrebas du pont qui l'enjambe, aucune observation notable et  un peu plus loin, nous prendrons sur la gauche, un chemin qui monte sur une légère pente, un accenteur, quelques piafs furtifs, une ronde de mésange à longue queue Aegithalos caudatus, la deuxième en faite est l'occasion de dire que ci l'oiseaux ressemble aux  autres espèces du groupe parus, elle n'en fait pas partie, elle ne porte d'ailleurs pas le nom de genre parus, et si la quasi-totalité des autre mésanges sont cavicoles, celle-ci ne l'est pas , loin s'en faut, les autres mésanges utilisent une cavité qu'elles tapissent au mieux de leur confort et de celui de leurs petits, la longue queue, elle construit un véritable nid de forme sphérique à la constitution complexe.

Plus loin, des ramiers fusent des arbres avec le claquement caractéristique de leurs ailes.

Une fauvette à tête noire Sylvia atrcapilla nous offre une mélodie de son cru, un épervier d'Europe Accipter nisus traverse d'une traite une trouée, dans le bois, le milieu se resserre, le nombre d'espèces aussi,  dans les arbres, à bonne hauteur, une plate-forme en dur est installée avec plusieurs système de levage de charges, peut être une base pour la chasse aux pigeons.

Sur le sentier, le groupe  fait une petite halte, des Rouge-gorge familiers Erithacus rubecula  mâles se livrent un combat territorial  au son de leurs chants puissants,  une tête noire et un troglodyte viennent se mêler au concert rendant encore plus difficile pour les néophytes la reconnaissance des chants de chacun.

Je tends l'oreille, une Fauvette des jardins Sylvia borin chante en faisant son marché !

Des mésanges bleues Parus caeruleus juvéniles évoluent dans les arbres, une charbonnière intruse se mêle à la petite bande d'oiseaux.  

 

Notre groupe de personnes s'étale un peu, je tente d'apporter une aide modeste à Jean-François quand les gens sont en demande d'explications pour tel ou tel sujet sur les oiseaux.

Nous sortons du bois, une maman courageuse nous quittera avec son mari et leurs bambins vraiment très sages mais aussi très fatigués par cette marche assez ardue pour eux, à ce moment là, le fils de la propriétaire des lieux nous rejoindra pour la fin du tour.

Une caille des blés Coturnix coturnix sera entendue, un pic épeiche Dendrocopos major, fera la navette entre le champ et le bord de la forêt ou il sera entendu à plusieurs reprises, des fauvettes des jardins Sylvia borin, à nouveau juste après la « maison de l'effraie », un bruant jaune Emberiza citrinella  au chant sur une branche au dessus de notre passage, les évolutions d'un pipit  des arbres Anthus trivialis avec ses descentes en parachute si spectaculaire, dans le secteur des éoliennes, une pie grièche écorcheur stationnant sur un arbrisseau dégarni tel le gardien d'une lande sauvage.

 

Durant le passage sous le couvert des arbres, le loriot très discret sera entendu à plusieurs reprises, mais pas aperçus, dommage !

Sur le chemin fort peu fréquenté, nous verrons une merlette morte d'on un renard à marqué de ses excréments le cadavre!

Une incursion sur la petite mare ne nous apportera pas de nouvelles espèces mais plutôt des réflexions quand à la manière de faire évoluer ce site  car la propriétaire qui nous accompagne semble très impliqué à ce sujet.

Juste après la mare, sur la droite, nous aurons la chance d'apercevoir une palanquée de linottes mélodieuses Carduelis cannabina, des mâles resplendissants, des femelles un peu plus ternes, et des juvéniles, un Gobe-mouches gris Muscicapa striata fera un bond et s'envolera sans nous laisser une chance de le revoir.

Sur la gauche, c'est un nouveau bruant jaune Emberiza citrinella  que nous apercevrons, un couple de Tarriers pâtre Saxicola torquata, encore quelques fauvettes une corneille, le ciel nous enverra une bonne averse à ce moment là, ce qui nous fera hâter le pas, Jean-François  le mari de Danielle la propriétaire sera victime d'une chute au sol sans trop de gravité mais occasionnant une belle bosse à son petit fils qu'il portait dans les bras à ce moment là.

Le bambin se réfugiera dans les bras de sa grand-mère pour la fin du parcours sous la pluie.

Nous passerons devant un enclos ou un particulier possède une petite collection de différent Anatidés et m'a ton dit un émeu !

Dommage qu'il pleuve, je ne peux tout comme  les autres participants m'attarder plus.

Arrivé à notre point de départ, nous disposerons d'un repas frugale, mais réconfortant avec les quelques personnes qui serons décidées à le partager, celui ci est propice à quelque échanges des rencontres de la matinée.

Le repas fini, la salle rangée, nous nous séparons pour rentrer chacun dans son chez soit respectif, mais , Bellot en Brie est à 102 km de la maison, il n'est que 14h environ, le ciel est redevenu clément, nous nous attardons une dernière fois mais avec plaisir  sur un fossile monté en pendentif  au cou d'une aussi jeune que jolie jeune fille  et  comme j'avais pris la décision de refaire le parcours en solo, je décide de m'y tenir, ce qui me permettra je l'espère de rajouter quelques espèces à notre collecte du matin.

Au retour de ce deuxième tour, comme prévu, je m'arrêterais chez Danielle et Jean-François tant pour prendre des nouvelles du petit que pour donner la liste des oiseaux que j'ais pus observer.

Une discutions animée me fera quitter ce couple charmant tard dans la soirée, très tard  !!

Alors ce fût une superbe journée, ou j'ai pus rencontrer des gens intéressants et intéressés à leur milieu et également un animateur sympathique et surtout très dynamique.

Je serais heureux de revoir ces gens là à l'occasion.

 



14/06/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 127 autres membres