Oiseaux-balades

Oiseaux-balades

Séjour dans la région d'Amiens avec mon ami Alain.

                            
Il y a un peu moins d’un an, j’ai été doté d’un boîtier OM-1 armé d’un M.ZUIKO 150-400 mm 1:4.5 TC 1.25X afin de tenter de faire des photos d’oiseaux, entre autres.
                           
Cette année, durant le festival de l’oiseau, je trouve une activité liée à cette marque et donc, je m’y inscris dans le but d'obtenir de bons conseils d’utilisation avant mon départ en Papouasie-Nouvelle-Guinée.
                              
Sur la balade mensuelle sur Thiais, je parle vaguement de mon projet avec Alain et puis la balade de début avril sur la nécropole de Thiais suis son cours avec le résultat que l’on connait.
                                
Le temps lui aussi s’écoule au rythme tranquille de celui d’un jeune retraité qui s’autorise à rêvasser sur des destinations sur lesquelles l’oiseau règne en maître.
                          
Là-dessus, un beau jour le téléphone sonne et mon ami Alain au bout du fil me demande tout debout si je serai d’accord pour qu’il m’accompagne dans mon déplacement dans la région d’Amiens.
                               
Il me faut un peu moins de deux secondes de réflexion pour lui répondre dans l’affirmative, et l’instant d’après, je lui envoie les coordonnées de l’hôtel dans lequel j’ai réservé ma chambre pour deux nuitées.
                        
Plus tard, le jour J, Alain arrive de bonne heure pour prendre un café et en route pour la Réserve Naturelle Nationale de l’étang Saint Ladre.
                          
En effet, alors que pour ma part, je me déplace souvent au gré de mes envies, Alain semble plus posé et prospecte toujours afin de connaitre les plans les plus intéressants.
                                     
Pour l’heure, les chambres étant disponibles vers 16 h 30, nous avons quasi la journée pour nous balader et le premier contact avec la RNN se fait par l’intermédiaire de petits bassins annexes.
                          plan généralSituation de la RN de l'étang de saint Ladre

                    

Les premiers oiseaux observés, sont donc des Cygnes tuberculés, s’ensuivent des Grands cormorans et dans les airs, une myriade d’Hirondelle de fenêtre.
                                 
Alain trouve une place sans souci sur le parking et nous voilà partis pour une balade autour de l’étang Saint-Ladre par un chemin parfaitement aménagé.
                                       
L’un des premiers chants qui nous arrivent aux oreilles est celui du Rossignol Philomène que l’on peut parfois apercevoir furtivement en ombre chinoise.
                                            
Bien sûr, les Mésanges charbonnières sont présentes et le communiquent à force de gesticulations, autant que le Pouillot véloce qui utilise plutôt son chant caractéristique pour informer de sa situation.
                               
À l’approche d’un bouquet de saules, la Rousserolle verderolle est entendue, et nous utiliserons une bande sonore pour comparaison afin de lever le doute.
                                
Plus haut dans le ciel, plusieurs passages de Corneille noires ainsi que des Faucons crécerelles en chasse et même des Buses variables cerclant dans les pompes.
                                DSCN9820 Crecerelle

Faucons crécerelles (Falco tinnunculus)

                       

Il y a peu de monde en regard de l’intérêt naturaliste du secteur vu de ma fenêtre, alors avec Alain, nous partageons le plus souvent possible nos observations quand une personne en montre l’envie.
                            
À un moment, un genre de belvédère de faible hauteur donnant tout de même une belle vue plongeante assez loin nous attire.
                                
Si la Fauvette à tête noire est parfaitement reconnue tant par le chant que par le physique, il, n’en est pas de même immédiatement pour toutes les formes mouvantes.
                                    
Le Râle d’eau y est entendu en contrebas, et puis une fauvette paludicole que je prends pour une autre espèce fait son apparition.
                             
En pensant à notre ami Michel, je persisterais dans mon erreur même en comparant le chant avec celui d’une banque de donnée.
                              
Ce n’est que le soir, en visionnant les photos sur l’écran de l’APN, que je descendrai de mon nuage pour confirmer le Phragmite des joncs.
                                DSCN9822 phragmite des jonc

Phragmite des joncs (Acrocephalus schoenobaenus)

                                

Pour l’heure, nous progressons sur un chemin     en accrochant du regard ici des Mésanges bleues ou des Rougegorges familiers ainsi que d’autres passereaux.
                                  
Plus nous avançons, plus le site se transforme de zone humide en zone aquatique, et la Bouscarle de Cetti, pourtant toute proche, reste assez ardue à voir plus encore à photographier.
                                      
Sur les différents plans d’eau, Gallinules poules d’eau et Foulques macroules s’affairent pour la période de nidification, l’une de ces dernières sera même aperçue sur son nid en train de couver.
                         
Sur notre progression, une Oie cendrée sera également observée en compagnie d’une autre, férale ou semi domestique, normalement, elles devraient être plus au nord à cette période.
                            DSCN9833 Oie cendrée

Oie cendrée (Anser anser)

                                      

Le coucou gris, quant à lui, est aussi entendu à plusieurs reprises sur toute la zone humide, à des distances variables.
                       
Un individu est vu plongeant à vive allure vers les arbres de taille moyenne tout proche de notre position et les Pinsons des arbres sans être légion sont omniprésents.

                     

Le Canard colvert est pareillement rencontré dans ses déplacements placides alors qu’il glisse sur l’onde dont on ne distingue pas le fond.

                                 

Plus tard, sur le point de remonter en voiture, ce sont des Goélands argentés que nous accrochons du regard et de les ajouter à notre liste de noms qui s’allonge ainsi.
                       
Une dernière miroise au-dessus du lac face à nous, nous permet d’observer le ballet d’Hirondelles rustiques et bien plus haut, les larges arabesques effectuées d’un groupe de martinets noirs pour notre plus grand plaisir.
                                      
Après le repas de midi, Alain utilise l’écran de sa voiture pour nous trouver une balade tranquille, son nouveau véhicule est superbe, hybride, son empreinte carbone en est vraiment réduite.
                      
Sans rouler pépère, l’approche vers les oiseaux se fait le plus souvent à l’électrique, donc sans aucun bruit. 
                       
Dommage que ce soit une Renault, c’est une voiture qui aurait pu m’intéresser dans une autre marque.

                     

En attendant, mon ami emprunte aussi bien des petites routes que des chemins vicinaux, ce qui nous permet de rajouter à notre liste plusieurs espèces.

                                 
DSCN9858  perdrix grisePerdrix grise (Perdix perdix)

                             
Le Merle noir, le Faisan de Colchide et ici ou là, bon nombre de Perdrix grise par paire ou en petites compagnies de quelques individus sont facilement observés.
                            
Finalement, ce n’est qu’assez tard sur l’horaire prévu que nous regagnerons l’hôtel pour accéder à nos chambres respectives.
                          
Le repas du soir pris, c’est le retour vers les chambres et pour ma part, le contrôle de quelques clichés avec une déception majeure, et encore plus importante quand j’en informe mon partenaire de balade.
                         
Demain sera un autre jour avec ses points forts et les moins positifs, mais toujours en super compagnie.
                              
1) Cygnes tuberculés (Cygnus olor)
2) Grands cormorans (Phalacrocorax carbo)
3) Hirondelle de fenêtre (Delichon urbicum)
4) Rossignol Philomèle (Luscinia megarhynchos)
5) Mésange charbonnière (Parus major)
6) Pouillot véloce (Phylloscopus collybita)
7) Rousserolle verderolle (Acrocephalus palustris)
8) Corneille noires (Corvus corone)
9) Faucons crécerelles (Falco tinnunculus)
10) Buses variables (Buteo buteo)
11) Fauvette à tête noire (Sylvia atricapilla)
12) Râle d’eau (Rallus aquaticus)
13) Phragmite des joncs (Acrocephalus schoenobaenus)
14) Mésanges bleues (Cyanistes caeruleus)
15) Rougegorges familiers (Erithacus rubecula)
16) Bouscarle de (Cetti Cettia)
17) Gallinules poules d’eau (Gallinula chloropus)
18) Oie cendrée (Anser anser)
19) Coucou gris (Cuculus canorus)
20) Canard colvert (Anas platyrhynchos)
21) Pinsons des arbres (Fringilla coelebs)
22) Goélands argentés (Larus argentatus)
23) Hirondelles rustiques (Hirundo rustica)
24) Martinets noirs (Apus apus)
25) Merle noir (Turdus merula)
26) Faisan de Colchide (Phasianus colchicus)

27) Perdrix grise (Perdix perdix)



21/06/2024
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 103 autres membres