Oiseaux-balades

Oiseaux-balades

Canard mandarin (Aix galericulata)

Règne : Animalia

 

Embranchement : Chordata

 

Sous-embranchement : Vertebra

 

Classe : Aves

 

Ordre : Ansériformes

 

Famille : Anatidés

 

Genre : Aix

 

Espèce : Galericulata

                

                   

Linnaeus :1758

               

     

Chez nos voisins : Mandarin Duck, Mandarinente, Pato Mandarín, Mandarijneend, Anatra mandarina.

         

        

J F M A M J J A S O N D

Échappé de captivité, en France .

  

De 41 à 49 centimètres de longueur, pour une envergure de 68 à 74 cm et affichant un poids  de 570 à 630 grammes, ce canard  est plutôt un petit gabarit, bizarrement, je n’ai pas trouvé une durée d’estimation sur son espérance de vie.

 

Comme son cousin du nouveau monde, le mandarin fait son nid dans un trou d'arbre, la hauteur varie de 0,60 m à 15m.

 

C'est souvent également l'ancienne loge  d'un  pic et comme cette espèce est nidifuge, le premier pas des canetons est en fait un saut variant de quelques dizaines de centimètres à plusieurs mètres, quoi qu'il en soit, une hauteur appréciable pour cette chute qui ouvre sur les portes de la vie !

 

La ponte et de neuf à douze œufs, l’incubation dure 28 à 30 jours environ.

 

En France et à l'état libre, il  ne peut être dut qu'à un échappé, on ne peut encore parler de population férale même si de-ci de-là on entend des annonces de reproduction sauvage de cette espèce.

 

Dans le genre Aix, il n’y a que deux représentants, l’autre étant bien sûr le Canard carolin Aix sponsa qui  lui porte le nom d’un des états dAmérique du nord, la Caroline où il fût découvert par les premiers colons venus d'Europe, deux espèces dans le genre, séparées de plusieurs milliers de kilomètres et pas une autre ailleurs dans le monde,la nature est curieuse !

 

Impossible de le confondre avec un autre canard ! En effet ce petit anatidé est connu partout dans le monde pour être un magnifique oiseau d'ornement depuis la nuit des temps.

 

Au cours de la période de reproduction, le dimorphisme sexuel entre les deux sexes, est flagrant, alors que la mue transforme complètement le mâle et qu’à ce moment-là il est difficile de le reconnaître d'une femelle.

 

Les superbes plumes rousses orangées en avant de la queue quand il est au sol ou sur l'eau bien visible sur la photo sont en fait des Rémiges Tertiaires, donc situées sur l'aile et près du corps.

 

Leurs formes relevées et dirigées vers l'avant sont à l'origine de son nom scientifique "galericulata" qui veut dire en latin : galère, les bateaux de combats que fabriquèrent les civilisations grecques et romaines durant plusieurs centaines d'années.

 

 

 

Bien sûr, autre caractéristique colorée de ce petit canard, la tête ! La photo parle d'elle-même, tout est fin et raffiné un peu comme l'idée que l'on se fait de la culture chinoise, d'ailleurs en Chine, ce canard possède un symbole fort depuis l'antiquité.

 

Bien que cette espèce possède une grande surface de  répartition, en Asie, ce canard est considéré comme menacé sur son aire de répartition originelle.

 

Mais grâce au collections et aux populations férales dans le monde ,il tient bien ces effectifs, les causes en sont variées, mais la pollution et la destruction des zones humides et arborées, aggravent la situation.

 

L’empire du soleil levant,  fit d’ailleurs l’acquisition de plusieurs milliers de couples de mandarins dans les années 1980/1990 auprès d’un pays européen, bien sûr pour palier à cette diminution d’effectif, mais aussi parce que le petit canard et un symbole fort de fidélité dans une grande partie de l’Asie, y compris au Japon, il était même offert en cadeau aux jeunes mariés dont la famille était fortunée il y a encore peu.

 

Maintenant, cette pratique ancestrale assez sympathique, semble être remplacée par l’offrande de petites figurines à l’effigie du petit canard.

                            

Malgré une large aire de réparation sur une grande partie de l’Asie, ce superbe petit canard et de catégorie monotypique.

                

                       

Son  statut de conservation à l’UICN est jugé : Préoccupation mineure

                        

              

Pour une fiche plus détaillée de cette espèce, rendez-vous sur Oiseaux.net où une équipe fait un travail formidable de description sur des photos offertes par des bénévoles pour le plaisir de tous.

           

mandarin 1.jpg

   

   

Autres ansériformes du site  ←

   

Recherches plus faciles



10/06/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 132 autres membres