Oiseaux-balades

Oiseaux-balades

Bernache cravant Branta Bernicla

Bernache cravant (Branta Bernicla)

 

Règne : Animalia 

 

Embranchement : Chordata

 

Sous-embranchement : Vertebra

 

Classe : Aves

 

Ordre : Ansériformes

 

Famille : Anatidés

 

Genre : Branta

 

Espèce : Bernicla

 

 

Linnaeus : 1758

   

 

Chez nos voisins : Brent Goose, Ringelgans,  Barnacla Carinegra, Rotgans, Oca colombaccio.

 

J F M A M J J A S O N D

Hivernant  commun en France.           

             

                         

De 56 à 61 centimètres de longueur pour une  envergure de 110 à 120 cm et accusant poids de 1100 à 1700 grammes,  cette bernache est de taille modeste, à peine plus importante que le Canard colvert   Amas platyrhyrnchos, elle possède en outre une espérance de vie d’environ 13 ans.

 

A bonne distance, c'est un oiseau à l'apparence assez sombre, voir même entièrement noire, c'est aussi la seule espèce de bernache de notre région  à posséder une tête entièrement noire.

 

Une marque blanche est présente sur le haut du cou formant une espèce de cravate ce qui lui a valu son nom français.

 

Le dos est de couleur brun-gris assez foncé, les flancs sont variables selon la sous-espèce, elles sont au nombre de trois, celle qui nous concerne est la bernicla.

 

 

 

Cette bernache et également référencé sous deux  autres sous-espèces, la Branta Bernicla (du Danemark  à la Sibérie) qui est le sujet de ces quelques photos, celle ci à le ventre sombre gris ardoisé.

 

La deuxième, est la Branta Hrota, son aire de répartition, la Terre François-Joseph, le Spitzberg et le Groenland, elle hiverne en Irlande. Le plumage du ventre et du dessous est de couleur gris-brun clair à blanc.

 

La troisième étant la Branta nigricans, appelée aussi Bernache du Pacifique, qui est une habitante de l’Amérique du nord-est, donc de la zone néarctique.

 

On la différencie de ses cousines par un dessous noir ce qui fait qu’elle semble encore plus sombre que  le reste de la famille.

 

Donc pour ses quartiers d'hiver, elles occupent D'octobre à mars les côtes du Danemark jusqu'en France du Cap Gris Nez sur la mer du nord, en Bretagne et parfois même sur des hivers plus rigoureux elle atteint la Vendée, mais aussi la Gironde.

 

Des observations sont faites également en Saône et Loire selon les cartes de sites de Natura 2000.

 

En Gironde et le bassin d’Arcachon est la limite sud de son aire de répartition hivernale.

 

En général, même s’il arrive que les sous-espèces hivernent sur des sites identiques, elles ne se mélangent que très rarement.

 

Mais si un ou quelques individus sont  isolés, ils intègrent une autre sous-espèce pour l’hivernage afin d’obtenir la sécurité de la masse.

 

Cette oie séjourne dans la toundra de tout l’hémisphère nord, près du littoral ou au bord de grands lacs, c’est un oiseau au caractère maritime avant tout.

 

Dès le mois de juin, il attaque la saison de reproduction, son caractère grégaire lui autorise à nicher en petites colonies installées loin des prédateurs sur des îlots.

 

La femelle dépose dans son nid trois à cinq œufs dont l’incubation dure de 24 à 26 jours, les oisons nidifuges quittent leurs abris dès que leur duvet de naissance est sec et que leurs pattes peuvent les porter.

 

Son régime alimentaire et végétarien surtout à base d’algues marines, brouter en faible profondeur sur le littoral elle y ajoute certaines mousses et lichens en été ainsi que des herbacées et céréales en hiver.

 

Ces quelques photos furent faites dans le golf du Morbihan près d’Auray où j’ai encore quelques attaches familiales du côté de mon père.

 

Cette espèce d’oie est protégée depuis 1962 en France et bénéficie d’une protection totale depuis avril 1981.

                  

C’est Linnaeus qui en 1758 décrit Branta bernicla bernicla, puis moins de vingt plus tard, soit en 1776 O.F. Muller découvre quelques différences avec Branta bernicla hrota et enfin en 1846,c’est au tour de Lawrence, de mettre en lumière Branta bernicla nigricans.

 

 

Son  statut de conservation à l’UICN est jugé : Préoccupation mineure

 

 

Pour une fiche plus détaillée de cette espèce, rendez-vous sur Oiseaux.net  où une équipe fait un travail formidable de description sur des photos offertes par des bénévoles pour le plaisir de tous.

    

   

Autres ansériformes du site  ←

   

Recherches plus faciles

   

 



09/06/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 128 autres membres