Oiseaux-balades

Oiseaux-balades

Balade du 12-06-2021 sur la nécropole de Thiais.

                                            

Ce matin, le ciel d’un bleu d’azur est orphelin de  tout nuage quand  je pointe le nez à la fenêtre et même pas le sillon de givre derrière un avion en altitude, la voute céleste est totalement uniforme.

                 

Pas ou peu de bruit dans les rues adjacentes, je m’autorise donc  à prendre le petit-déjeuner sur la terrasse avec en toile de fond sonore le chant  des oiseaux du voisinage.

                 

Plus tard, le trajet est un enchantement et j’arrive assez tôt pour voir les portes béantes de la nécropole et d’âtre accueilli agréablement par le technicien en faction à l’entrée.

                 

Comme la plupart du temps, ce sont les Étourneaux sansonnets (Sturnus vulgaris) qui sont les premiers recensés ici et ce matin, ils sont légions pour la plupart, nés ce printemps.

                 

Vu qu’il est encore assez tôt, je décide d’aller prospecter rapidement du côté du grand portail vert  pour y apercevoir plusieurs fauvettes et autres grives.

                                       

Jeunes Étourneaux sansonnets (Sturnus vulgaris)

                                 

Dans les parcelles cultivées, plusieurs Corneilles noires (Corvus corone) arpentent le sol à la recherche de leurs pitances et il y a là également un bon groupe de sept Pigeons colombins (Columba oenas) au sol également.

                 

Comme il est bientôt 9 heures, je remonte en voiture pour rejoindre la grande place et y retrouver en premier Mihaela , Alain  est quant à lui déjà en train de prospecter je ne sais où.

                 

Cela fait plusieurs mois que l’on ne s’est pas vu et c’est un vrai plaisir de se revoir, les autres participants arrivent les uns après les autres.

                 

J’ai garé le C4 Sous les arbres, car je pense que la matinée va être vraiment ensoleillée et je n’ai pas envie de retrouver une fournaise à la fin de la balade.

                 

Côté participants, nous avons la chance de rencontrer Patrick, qui lui vient pour le recensement des espèces d’orchidées sauvages sur site et au vu de sa technique, cela semble vraiment fait avec passion.

                 

Reste qu’après les civilités d’usage, il fera ses recherches en solo, ce qui nous privera de ses compétences.

                    

                 

Côté volatiles, les Pigeons Ramiers (Columba palumbus) et les Pies bavardes (Pica pica) se posent volontiers sur la grande pelouse, un couple de Martinets noirs (Apus apus) décrit de grandes orbes à faible hauteur.

                 

Un Goéland argenté (Larus argentatus) passe de son vol lourd et placide  à notre verticale et ce sera le seul laridé observé sur la matinée.

                  

Goéland argenté (Larus argentatus)

                 

Avec Elyne, Laurence et Michel, nous formons déjà un petit groupe sympathique  pour débuter la balade, Aldo nous rejoindra quelques instants plus tard.

                 

La parcelle N°1 est déserte de toute espèce, l’approche du Jardinet extérieur nous offre la miroise d’un superbe, mais fuyant Merle noir (Turdus merula) adulte puis un Geai des chênes (Garrulus glandarius) au loin dans une autre parcelle.

                 

C’est la bonne surprise de la matinée avec plusieurs belles rencontres, mais pour l’heure le chant caractéristique du Rougequeue noir (Phoenicurus ochruros) nous interpelle, l’oiseau s’envolera pour se poser sur un bâtiment du chantier mitoyen pour une observation médiocre.

                 

Il disparaitra de sa position et sera retrouvé au bout d’une branche par Alain pour une meilleure miroise.

                   

Rougequeue noir (Phoenicurus ochruros)

                 

Plus loin, parmi les nombreuses Perruches à collier (Psittacula krameri) rencontrées de long en long, Elyne aura la chance de localiser une entièrement jaune.

                 

A un moment dans une trouée, une grosse forme sombre apparait, un rapace et annoncé, mais la réalité est tout autre, un Héron cendré (Ardea cinerea) a tout simplement décidé de passer au-dessus du cimetière pour notre chance.

                 

Un Pic épeiche (Dendrocopos major) sera contacté par Laurence et vu brièvement et  avec un autre contact sonore dans la matinée, l’espèce sera restée discrète ce matin.

                

Le chant puissant du Grimpereau des jardins (Certhia brachydactyla) nous parvient, mais impossible de mettre les yeux sur l’objet de notre convoitise pour le moment, ce sera plus facile plus loin.

              

Grimpereau des jardins (Certhia brachydactyla)

                 

Un autre Geai, passe d’un minéral aux basses branches d’arbres, puis un couple d’Accenteurs mouchets (Prunella modularis) évolue  devant nous, avant de disparaitre dans un buisson d’ornement.

                 

L’un deux prend 25 mètres  se pose sur une sépulture, semble attendre puis revient vers nous.

                    

Accenteurs mouchets (Prunella modularis)

                 

Les Mésanges bleues (Cyanistes caeruleus) ne sont pas en reste et le plaisir de voir des Orites à longue queue (Aegithalos caudatus) nous autorise à nous abimer les cervicales pour la vision de ses magnifiques petits passereaux.

                 

La bonne humeur est de la partie surtout au moment d’entendre les explications complexes quant au vol chaloupé du Pic vert (Picus viridis) que l’on observe par intermittence.

                  

Mésanges bleues (Cyanistes caeruleus)

                                           

Un premier Pouillot véloce (Phylloscopus collybita) est entendu puis recherché de visu, mais malgré un effort collégial, un petit contact éphémère sera le seul lot de consolation.

                 

Que ce soit des Mésange charbonnière (Parus major) ou des bleus, nous apercevons plusieurs familles entières et les petits quémandent encore de la nourriture en agitant nerveusement les ailes.

                 

Le traîne-buisson et revu à plusieurs reprises,  une Grive draine (Turdus viscivorus) est entendue puis aperçu au sol et une perruche Semble vouloir se servir de son corps pour occulter le trou d’envol d’une loge d’où un étourneau vient de s’extraire.

                  

Perruches à collier (Psittacula krameri)

                        

Le Rougegorge familier (Erithacus rubecula) est entendu plusieurs fois, mais lui aussi reste plus discret qu’à l’accoutumée.

                 

Alain revient vers le groupe avec un nouveau contact de Grive musicienne (Turdus philomelos) entendu de son côté.

                 

Devant une parcelle dégagée sur un ciel sublime, un Faucon crécerelle (Falco tinnunculus) apparait, mais Michel le conteste judicieusement du fait d’une couleur sombre de l’oiseau,  une photo réflexe agrandie permettra de lever le doute malgré sa piètre qualité.

                 

Les colombins sont légions, leurs effectifs ont explosé depuis la pose de nichoir à rapace nocturne qui pour l’heure reste quant à eux totalement invisibles.

                            

Pigeons colombins (Columba oenas)

                                        

L’approche de la friche nous apporte le chant de l’Hypolaïs polyglotte (Hippolais polyglotta) le repérer est plus ardu d’autant que ce visiteur d’été n’en a pas fini avec ses querelles entre mâles de l’espèce apparemment.

                 

À nouveau des « véloces », la Fauvette à tête noire (Sylvia atricapilla) entendue à plusieurs reprises se manifeste à nouveau et se montre rapidement.

                 

En arrivant proche de la zone grillagée où sont stockés les végétaux coupés, le cri du Moineau domestique (Passer domesticus) nous parvient faiblement, mais cela reste un privilège de le contacter ici depuis quelques années.

                 

Alain qui a pris un peu d’avance contacte une Fauvette grisette (Curruca communis), rien que ça, cela fait bien sûr le bonheur de toute l’assemblée et en particulier le mien.

                 

Fauvette grisette (Curruca communis)

                 

Proche du portail vert, encore les FTN, Rouge-gorges  et autres Troglodytes mignons (Troglodytes troglodytes) puis à nouveau à découvert sur les zones de friches pour contacter deux nouveaux crécerelles au vol avec pour ceux-là, un plumage en bon état.

                   

Faucon crécerelle (Falco tinnunculus)

                 

Une  jeune corneille nous amusera un instant, bondissant dans l’herbe haute à peu de distance de nous, pas encore vraiment furtive à l’humain.

               

Jeune Corneille noire (Corvus corone)

                 

La remontée vers la sortie nous offre des groupes de Pigeons bisets (Columba livia)  et côté fringiles, c’est la totale, Verdier d’Europe (Chloris chloris), Chardonneret élégant (Carduelis carduelis) et surtout, un Serin cini (Serinus serinus) bien vu et bien entendu par Alain et moi alors que Laurence se focalisait sur un verdier posé au sommet d’un piquet de soutien de plantation.

                 

Laurence, Aldo et moi finirons chez l’américain d’en face  pour un moment d’échanges où je m’amuserais à « torturer » Aldo en me montrant bien plus méchant que nature, assez tard dans l’après midi, mais cela ne me portera pas chance, car à la sortie de l’américain, nous constatons la fermeture des portes du cimetière avec ma voiture à l’intérieur^^

                    

Souvenir de Laurence^^  

                               

Il me faudra la patience de mes deux amis et surtout l’aide d’Aldo pas rancunier pour un rond afin de trouver le numéro de téléphone  du technicien de garde qui m’ouvrira gentiment la grille pour que je récupère ma voiture et ainsi rentrer tranquillement à la maison.

                 

J’en profiterais pour accrocher le Pinson des arbres (Fringilla coelebs) une nouvelle fois pour la journée alors que je l’avais oublié dans la liste matinale.

                                 

Pinson des arbres (Fringilla coelebs)

                                               

Ce qui nous fera une bien belle liste pour cette balade mensuelle, la prochaine étant prévue pour le 10 juillet.

                 

1) Étourneaux sansonnets

2) Corneilles noire

3) Pigeons colombins

4) Pigeons Ramiers

5) Pies bavardes

6) Martinets noirs

7) Goéland argenté

9) Merle noir

10)Geai des chênes

11)Rougequeue noir

12) Perruches à collier

13) Héron cendré

14) Pic épeiche

15) Grimpereau des jardins

16) Accenteurs mouchets

17) Mésanges bleues

18) Orites à longue queue

19) Pic vert

20) Pouillot véloce

21) Mésange charbonnière

22) Grive draine

23) Rougegorge familier

24) Grive musicienne

25) Faucon crécerelle

26) Hypolaïs polyglotte

27) Fauvette à tête noire

28) Moineau domestique

29) Fauvette grisette

30) Troglodytes mignons

31) Pigeons bisets

32) Verdier d’Europe

33) Chardonneret élégant

34) Serin cini

35) Pinson des arbres

 



14/06/2021
7 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 150 autres membres