Oiseaux-balades

Oiseaux-balades

Balade du 13-11-2021 sur la nécropole de Thiais.*

                         

Une semaine quasi entière avec un superbe bleu d’un bout à l’autre de la voute céleste et ce matin, un ciel complètement gris de plomb.

                         

Dès que je coupe le contact, je remarque du mouvement sur la pelouse, sans arriver à vraiment définir ce qui attire mon regard.

                         

Gêné par la buée sur le pare-brise du C4, j’ai un peu de mal à distinguer le Pic vert (Picus viridis) qui se trouve là jusqu’à ce qu’une femelle de l’espèce vienne chasser celle qui se trouvait en place.

                                             

Pic vert (Picus viridis)

                                 

Un vol important de Grands cormorans (Phalacrocorax carbo) survol mon véhicule et plus bas, sur le bitume et la pelouse, un groupe de Pigeons ramiers (Columba palumbus) glane sa pitance matinale.

                         

Les corvidés ne sont pas en reste, effectivement, un Geai des chênes (Garrulus glandarius) passe au vol rasant et les Corneilles noires (Corvus corone) sont omniprésentes ainsi que les Pies bavardes (Pica Pica)  qui arpentent les pelouses.

                         

Elles aussi, sont en quête de leur premier repas et plus haut, un Goéland argenté (Larus argentatus) passe en volant lourdement.

                       

Pies bavardes (Pica Pica)

                         

La bruine est persistante, mais pas spécialement forte, reste que pour le moment, cela réduit la visibilité à peau de chagrin, mais on fera avec la situation du moment.

                         

Le premier à me rejoindre est Marc, puis Jean-Claude, Laura, Claire et Théophile et enfin Aldo formeront ce petit groupe intimiste pour ce matin.

                         

Les civilités faites, la mesure du niveau de chacun présentée, c’est le début de la balade et je vous le donne en mille, vers la parcelle numéro 1.

                         

Le Troglodyte mignon (Troglodytes troglodytes) est entendu, un bon groupe de Grive draine (Turdus viscivorus) passe au-dessus de nous les premières Mésanges charbonnières (Parus major) vues et entendues.

                         

La petite ondée a quasiment cessé, je demande et obtiens l’autorisation de retourner à ma voiture pour y prendre l’appareil photo que j’avais prudemment laissé à l’abri.

                       

L'avenir me donnera raison d’avoir changé d’avis ce qui ne m’arrive vraiment pas souvent.

                  

Grand cormoran (Phalacrocorax carbo)

                         

De retour vers notre assemblée, un premier Merle noir (Turdus merula) est entendu et signalé, l’espoir de voir ses effectifs remonter après l’hécatombe d’il y a quelques années, reste certain.

                         

Le carré militaire, n'apporte pas grand-chose en termes d’espèce si ce n’est un Rougegorge familier (Erithacus rubecula) qui nous observe tranquillement à quelques mètres, dans notre dos.

                    

Rougegorge familier (Erithacus rubecula)

                         

Le chant d’un Roitelet huppé (Regulus regulus) est perçu dans l’if du petit jardin extérieur, mais le micro passereau ne sera pas trouvé de visu en dépit de nos recherches.

                         

Par ailleurs, un nouveau merle et contacté, également une multitude de Grives mauvis (Turdus iliacus) le contre-jour ne permet pas de bien voir les critères diagnostiques.

                         

L'idée d'aller chercher l’APN permet de palier cette lacune même si les prises de vues sont loin d’être des chefs-d'œuvre.

                         

Au fur et à mesure de notre lente progression, la lumière s’améliore un petit peu et les observations également comme celle de ce geai tenant un gland dans le bec.

                             

Geai des chênes (Garrulus glandarius)

                         

Un Accenteur mouchet (Prunella modularis) jaillit du bas d’une haie d’ornement et se met rapidement à couvert et le traîne-buisson ne sera pas retrouvé.

                         

Le Grimpereau des jardins (Certhia brachydactyla) est entendu à nouveau, mais sa localisation exacte reste ardue ce matin.

                           

Au-dessus du centre technique, une nouvelle draine se pose sur une branche assez longtemps, pour que tous, puisse en faire une belle observation, une meilleure fenêtre autorise même une prise de vue avec plus ou moins de succès.

                       

Grive draine (Turdus viscivorus)

                         

La chute massive des feuilles, donne une superbe couleur automnale aux allées recouvertes en partie de ce tapis roussâtre.

                         

Le cri du Pinson des arbres (Fringilla coelebs) est facilement perceptible, il n’y en a pas beaucoup, mais il reste présent à l’année sur le site et s’y reproduit certainement.

                        

Allée d'automne

                         

Une ronde de passereau approche, mais reste à bonne hauteur, plusieurs mésanges et des Orites à longue queue (Aegithalos caudatus) la compose, et pour le plaisir des participants l’une d’elle s’accroche sous une branche et semble faire du trapèze.

                         

Les mauvis sont quasiment partout, en petit groupe ordinairement, c’est un réel plaisir de les observer à nouveau et de partager les différences avec les autres grives communes à la nécropole.

                         

De long en long, des Écureuils roux (Sciurus vulgaris) sont observés à des distances plus ou moins grandes puis notre attention se reporte sur un Pic épeiche (Dendrocopos major) qui vient d’être contacté au cri puis à la vue.

                       

                         

Plus tard, au détour d’une intersection, deux Perruches à collier (Psittacula krameri) sont rencontrées se nourrissant au sol.

                         

On ne sait par quel travers, mais on en vient à parler des différentes couleurs que possède cette espèce, ordinairement, liée à une carence en pigment de l’oiseau.

                              

Perruches à collier (Psittacula krameri)

                         

À ce moment-là, Laura annonce en avoir vu une bleue, ce qui évidemment réactive instantanément la mémoire en comparaison à la balade du mois de mai courant où nous en avions observé une pour la première fois ici.

                         

Marc, Aldo et le reste du groupe sont aux anges, moi, je regrette un peu le départ de Théophile qui nous a quittés un peu plus tôt pour raisons personnelles.

                    

La star du jour!

                         

La mauvaise lumière et la vélocité des Psittacidés couleur sinople ajouté au fait qu’ils soient fort loquaces, nous donne du fil à retordre pour étayer avec force la présence de l’individu azuré.

                         

Enfin, il y a une accalmie dans le comportement des perruches et Laura remet les yeux sur l’objet de notre convoitise et à force d’explications, permet à tout le monde de conclure à la superbe miroise de l’oiseau.

                                           

Perruche à collier (Psittacula krameri)

                         

Quelques instants plus tard, le sympathique contact avec un technicien de la nécropole nous apprendra qu’une autre perruche, mais de couleur blanche celle-ci serait plutôt visible en direction de la parcelle N1,

                         

Nous n’avons pas su la rencontrer, ce sera pour une autre fois donc, pour l’heure, un nouvel épeiche est localisée au vol tendu et il tient dans son bec un fruit.

                         

Une partie de cache-cache s’ensuit et l’oiseau de feindre de prendre le large pour revenir proche de nous, en fait le superbe pic bariolé cherche une forge pour tenter d’extraire le fruit prisonnier de sa coquille.

                         

C’est l’occasion d’une splendide observation pour nous tous, de la pratique de ce genre d’oiseaux pour aboutir à ses fins afin d’assouvir sa faim.

                               

Pic épeiche (Dendrocopos major) à sa forge!

                       

L’oiseau s’envolant définitivement, on partage la photo pour bien revoir la scène où il a coincé son fruit dans une encoche creusée au préalable semble-t-il !

                         

Plusieurs Pigeons colombins (Columba oenas) sont observés, perché ou au vol et Aldo ajoute une concentration de Pigeon biset (Columba livia) perchés assez loin sur un arbre.

                               

Pigeons colombins (Columba oenas)

                         

Sur la friche, nous évoquons les bienfaits et les inconvénients assujettis à la Renouée du Japon (Reynoutria japonica), les avis divergent, mais le ton reste bon enfant.

                         

Puis, à un moment, un vol de fringiles attire notre attention, il y a parmi eux des Pinsons du nord (Fringilla montifringilla) facilement reconnaissables.

                         

De l’autre côté d’une parcelle, des corneilles ont pris en chasse un Faucon crécerelle (Falco tinnunculus).

 L'instant d’après, le cortège tonitruant des corvidés acariâtres, repasse dans le sens inverse, cette fois-ci, aux trousses d’une Buse variable (Buteo buteo).

                   

Une Mouette rieuse (Chroicocephalus ridibundus), passe assez loin, seules les capacités étonnantes de l’APN permettent une identification avec assurance et laisse sans voix certaines personnes quant aux possibilités de grossissement de l'image.

                        

Mouette rieuse (Chroicocephalus ridibundus)

                         

Ici comme partout dans le cimetière, les Étourneaux sansonnets (Sturnus vulgaris) sont légion, aucun souci pour les localiser aussi bien aux chants multiples qu’à la vue tellement ils sont peu furtifs.

                         

Nous remontons vers la sortie, un geai est capté du regard avant de le voir disparaitre et alors que l’on prospecte pour une meilleure observation, c’est un premier crécerelle qui est reconnu dans un conifère d’ornement.

                         

Ce dernier semble protéger un micro mammifère qu’il a enserré et qu’il compte bien consommer malgré le harcèlement pugnace d’une pie.

                                        

Crecerelle Vs pie!

                         

Il s’agit d’un mâle, en témoigne le gris de sa calotte et la belle surprise vient avec l’apparition d’un jeune de l’année ou d’une femelle qui fuit le lieu dérangé par le corvidé bicolore.

                         

La Mésange bleue (Cyanistes caeruleus) déjà contactée et revue à plusieurs reprises comme presque toutes les espèces déjà observées.

                         

Une forme apparait dans le ciel, glisse facilement et rapidement, rien de moins qu’une femelle d’Épervier d’Europe (Accipiter nisus) en prospection au-dessus de son territoire de chasse.

                                            

Épervier d’Europe (Accipiter nisus)

                         

Elle décrit des cercles pour prendre de l’altitude, ce qui donne à tout le monde l’occasion de bien la voir dans les jumelles.

                         

Arrivé au point de séparation, Marc, Jean-Claude, prennent leur véhicule respectif, Laura, claire, Aldo et moi allons chez l’Américain d’en face pour une collation.

                         

Au moment de sortir du cimetière, un cri nous interpelle et que nous reconnaissons sans peine, puis plus rien, une Bergeronnette grise (Motacilla alba) est annoncée comme si l'on parlait d’une affiche sur un mur.

                         

Une nouvelle émission du même cri nous parvient, plus nette en quelques instants nous localisons un, deux puis trois hochequeues qui vont se fixer loin vers les grands peupliers du côté de la sortie.

                         

Tout le monde sera ravi de cette balade avec 29 espèces d'oiseaux rencontrées et une seule de mammifère.

                                            

1) Pic vert

2) Grands cormorans

3) Pigeons ramiers

4) Geai des chênes

5) Pies bavardes

6) Corneilles noires

7) Goéland argenté

8) Troglodyte mignon

9) Grive draine

10) Mésanges charbonnières

11) Merle noir

11) Pic épeiche

12) Rougegorge familier

13) Roitelet huppé

14) Grive mauvis

15) Accenteur mouchet

16) Grimpereau des jardins

17) Pinson des arbres

18) Orites à longue queue

19) Pic épeiche

20) Perruches à collier

21) Pigeons colombins

22) Pigeon biset

23) Pinsons du nord

24) Faucon crécerelle

25) Mouette rieuse

26) Buse variable

27) Étourneaux sansonnets

28) Épervier d’Europe

29) Bergeronnettes grises

 

 

A) Écureuils roux

 



15/11/2021
10 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 165 autres membres