Oiseaux-balades

Oiseaux-balades

Balade du 02-10-2021 sur la nécropole de Thiais.

                                  

La promesse de voir un bon nombre de personnes venir à la balade mensuelle me motive pour le déplacement à Thiais ce matin.

                                  

Le bulletin météo de la veille était des plus pessimistes quant à la pluie et Zéphir malmène la cime des grands peupliers alors que j’arrive sur la nécropole géante de 103 hectares.

                

Zéphir  ne dort pas, loin de là.

                  

Il est à peine 8 h 30, je patiente donc un petit moment tranquillement bien à l’abri du vent dans le C4 pour voir arriver Joëlle qui précédera Catherine, Danielle, Mihaela et Alain puis Marc, Aldo, Laurence et Brigitte.

                                  

Dans ce temps venteux, les Corneille noires (Corvus corone) sont tout de même présentes, ainsi que les Étourneaux sansonnets (Sturnus vulgaris), même s’il faut attendre qu’ils viennent se positionner au fait des grands arbres pour satisfaire tout le monde quant à leurs situations dans le cimetière ou non.

                                  

La bonne humeur s’installe, mais force est de constater que Michel ne sera pas des nôtres ce matin.

                                  

Au moment du départ, le Rougegorge familier (Erithacus rubecula) qui avait été contacté devant le bâtiment de la conservation,  est à nouveau perçu proche du porche de sortie.

                                  

La Pie bavarde (Pica pica), abondante sera, elle aussi, observée à plusieurs reprises durant toute la matinée.

                                     

Un peu avant le début de la balade, un Goéland argenté (Larus argentatus) sera contacté à travers les branches des cimes des arbres par Joëlle alors qu’il s’éloignait.

                                  

Une première, puis une seconde Bergeronnettes grises (Motacilla alba) sont entendues puis localisée à la vue alors

                                  

Dès le début de notre pérégrination matinale, le Geai des chênes (Garrulus glandarius) s’affirme comme étant l’espèce la plus remarquable, par des allers-venues incessante, ainsi que la crecerelle.

                    

Dans cette allée, les feuilles des marronniers ont commencé à tomber et donnent au sol une belle couleur automnale.

                           

Allée aux couleurs automnales.

                                  

Le jardinet extérieur ne donne rien, par contre les pommes de pin trouvées au sol, sont toujours aussi nombreuses  et l’avis général rejoint le mien quant à un animal qui viendrait prendre ses repas ici.

                                  

Proche des services techniques, un chat domestique assez âgé aura du mal à se déplacer, ce sera le seul rencontré ce matin.

                                  

Il fait maussade, mais Perruches à collier (Psittacula krameri) traversent le ciel sans effort de leur vol puissant, plus bas, une Mésange charbonnière (Parus major) se laisse entendre.

                                  

Sur le peu de temps mort, des anecdotes d’anciennes rencontres faites sur la nécropole animent la discussion et ravive les  passions et vu le nombre de participants exeptionnel, une photo de groupe sera faite un peu plus tard.

                   

Un groupe particulièrement sympathique.

                                                                     

Des Écureuils roux (Sciurus vulgaris ) nous apparaissent de long en long et l’un deux, semble faire des provisions pour la mauvaise saison, mais le détail, c’est que celui-ci à la queue presque noire.

                   

                 

Des Pics verts (Picus viridis) sont souvent aperçus, un Faucon crécerelle (Falco tinnunculus) est victime de harcèlement de la part de plusieurs corneilles, dont une, vraiment pugnace.

                 

Corneille vs crécerelle ^^

                

À quelques distances, Joëlle  repère deux hirondelles Laurence et moi confirmons le genre, mais pas l’espèce, même si les ailes longues et fines ainsi que les filets de queue me donnent une bonne orientation vers la rustique.

                                  

Sur la friche,  les Pigeons ramiers (Columba palumbus) décollent du sol, un nouveau Pinson des arbres (Fringilla coelebs) est entendu et un jeune renard roux (Vulpes vulpes) assez mal en point est repéré par Brigitte .

                 

Renardeau à Thiais

                 

Plus loin, des Mésanges bleues (Cyanistes caeruleus) sont enfin entendues par Laurence qui souffrait de leur absence et un Accenteur mouchet (Prunella modularis) et aperçu par quelques participants, le traine-buisson attisera la curiosité de ceux qui l’ont raté.

                                  

Une nouvelle apparition du crécerelle nous permet de localiser la seule paire de Pigeon colombin (Columba oenas) de la matinée.

            

Belles observation collégiale.

                                  

Des mouvements de passereaux nous ordonnent de stopper dans une parcelle, plusieurs petits oiseaux se réfugient dans un conifère d’ornement.

                                  

À force de patience, nous avons la chance de, voire une Fauvette à tête noire (Sylvia atricapilla) mâle s’en échapper puis trois Pouillots véloces (Phylloscopus collybita).

                                  

Marc se posant quelques questions sur le noisetier de Byzance, Alain ramasse un échantillon et s’improvise maître de conférence, avec force d’explication.

                

 

Maitre de conférence ÈS noisette :)

                  

Le cri suraigu d’un Roitelet huppé (Regulus regulus) sera entendu, mais l’oiseau ne sera pas trouvé et un nouveau passage de crécerelle puis sans rapport, d’un geai venant se nourrir au sol nous fera changer de sujet.

                                  

Plusieurs Merles noirs (Turdus merula) adulte et un juvénile possédant encore du roux dans son plumage sont observés durant la matinée.

                        

Merles noirs (Turdus merula),  juvénile.

                                  

Un Troglodyte mignon (Troglodytes troglodytes) fait une éphémère apparition puis disparait après un aussi court appel pour ne plus se montrer.

                                  

Il y a également un Grimpereau des jardins (Certhia brachydactyla) plus loin, un groupe important de Pigeons bisets (Columba livia) se déplace d’une parcelle vers une autre.

                                  

Nous aurons à cœur de remercier le personnel de la nécropole pour sa courtoisie et son service par l’intermédiaire d’une réponse collégiale à une personne opérant un sondage pour le compte de la ville de Paris.

                                  

Au moment de se séparer, nous serons quelques-uns à aller prendre un encas chez l’américain d’en face où nous retrouverons le Moineau domestique (Passer domesticus) pour quelques individus.

                                  

Au terme du repas  les premières gouttes de pluie commenceront à tomber et nous, nous féliciterons d’avoir passé la matinée au sec, contre toute attente.

                                  

                                  

1) Corneille noires

2) Étourneaux sansonnets

3) Rougegorge familier

4) Pie bavarde

5) Bergeronnettes grises

6) Geai des chênes

7) Goéland argenté

8) Perruches à collier

9) Mésange charbonnière

10) Pics verts

11) Faucon crécerelle

12) hirondelles

13) Pigeons ramiers

14) Pinson des arbres

15) Mésanges bleue

16) Accenteur mouchet

17) Pigeon colombin

18) Fauvette à tête noire

19) Pouillots véloces

20) Roitelet huppé

21) Merles noirs

22) Troglodyte mignon

23) Grimpereau des jardins

                                           

24) Moineau domestique (Chez l'américain d'en face ^^)

                           

A) Écureuil roux

B) Chat domestique

C) Renard roux

 



04/10/2021
12 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 150 autres membres