Oiseaux-balades

Oiseaux-balades

Alcyone et Céyx

Dans la mythologie grecque, les amours éternels sont légions et pour cause, ils possèdent souvent une origine céleste à l'instar de la légende d'Alcyone et Céyx,  qui furent transformés en Martin-pêcheur, des deux versions  de cette légende, c'est celle-ci que je préfère.

 

 

 Alcyone et Céyx

 

Le bon roi Céyx de Thélassie,  qui était  le fils de Lucifer, conducteur des Astres et de la Lumière, l'étoile qui fait naître le jour et la joie brillante de son père illuminait son visage.

 

Son épouse Alcyone la reine, avait  aussi des origines célestes de par sa naissance.

 

Elle était en effet la fille d'Eole le dieu des Vents et avait grandi auprès de lui sur l'Olympe.

 

Alcyone et Céyx avait l'un pour l'autre un attachement d'une tendresse sans égale et  d'aventure si l'un ou l'autre devait s'absenter, cela leur causait un grand déchirement et une tristesse de la taille de leur immense  amour.

 

Tout se déroulait à merveille dans le royaume de Thélassie, mais rien dans le monde des mortels, n'est éternel et les affaires du pays commencèrent à décliner au point d'en inquiéter fortement le roi.

 

Après de nombreuses réflexions,  Céyx dut  se résoudre à quitter la sécurité de son palais et bien sûr  la compagnie de son épouse, pour un voyage  vraiment assez  long, voir même périlleux à travers les mers dans le but de se rendre à Claros afin d'y  consulter un oracle de renom.

 

La reine, fut bien évidemment informée  du projet de son époux et se mit à  pleurer, elle était accablée de chagrin et de crainte, car de son enfance passée dans le palais de son père, elle connaissait mieux que personne, le pouvoir de la force destructrice  du vent sur à la surface de la mer.

 

Elle  se souvenait pour les avoir observés, de la puissance des nuages sombres et des éclairs terribles auxquels son père faisait appel quand il désirait exécuter un ordre de Zeus, favoriser une armada contre une autre tout simplement exercer une vengeance contre un mortel.

 

Alcyone demanda, supplia, implora  Céyx pour qu'il ne parte pas, devant son refus, elle lui proposa de l'accompagner dans son périple, mais rien n'y fit, même si Céyx, ému demanda l'avis de ses  conseillés, qui déclarèrent d'une seule voix que la reine ne devait pas, ne pouvait pas  partager les périls du voyage, ainsi dût-elle se résoudre à le  laisser partir seul.

 

      

                                                   Le départ de Céyx, image trouvée sur le net.

 

Le jour du départ, elle accompagna son mari à l'embarcadère, resta sur le quai jusqu'à la disparition sur la ligne d'horizon du bateau  royal, puis remonta prestement au palais pour y commencer la broderie des vêtements qu'ils porteraient le jour de leurs retrouvailles et cela dans le but de tromper l'ennui de l'attente du retour de son bien-aimé.

 

Sa mission accomplie,  le roi pris la mer pour le retour, mais la nuit à peine tombée, le vent se leva parti de l'intérieur des terres, il se mit à courir sur la mer, se transforma en tempête, puis en ouragan où il fini par rattraper le vaisseau de  Céyx, des vagues énormes hautes comme plusieurs fois la taille d'un grand arbre, ballottaient avec violence le navire, le faisant craquer et gémir, terrorisant les marins du bord.

 

Quand finalement, le bateau fatigué de résister aux éléments se mit à sombrer, engloutissant corps et âmes, Céyx eu malgré la situation dramatique  une dernière  pensée agréable en direction d'Alcyone son épouse tant il était heureux et soulagé de la savoir en sécurité à terre au moment ou la mer se refermait sur lui et ses hommes.

 

Ignorante du drame qui avait coûté la vie à son époux, Alcyone comptait les jours. Elle priait Héra pour lui assurer un retour sans encombre, mais la déesse, lasse d'entendre les lamentations de sa fidèle et sachant qu'elle ne pourrait lui venir en aide de suite dans son malheur, ordonna à Iris, sa messagère de se rendre dans  la demeure d'Hypnos, dieu du sommeil, afin que celui-ci lui envoie un songe qui lui dévoilerait la réalité sur le sort de Céyx.

 

 

                      La visite de Morphée dans les rêves d'Alcyone,image trouvée sur le net

Le dieu du Sommeil s'exécuta  immédiatement en envoyant son fils Morphée quivola jusqu'au pied de la couche  d'Alcyone, il avait copié les trais du  visage de Céyx alors qu'il commençait à s'enfoncer dans les abysses, empruntant également sa voix, il dit à la jeune veuve endormie, je suis mort Alcyone.

 

Tout ton être était  sur mes lèvres lorsque les eaux m'ont recouvert,  offre  moi tes larmes afin que je ne descende pas au royaume d'Hadès, sans être pleuré, Alcyone gémit et tendit les bras pour l'étreindre, elle hurla dans son sommeil en lui demandant de l'attendre et en lui déclarant qu'elle voulait le suivre et son tourment la réveilla.

 

Dès les premières lueurs de l'aube, elle se rendit sur le promontoire au-dessus du port d'où Céyx était parti au début de son voyage, elle vit une forme qui flottait au loin. La marée montante l'amena plus près et elle s'aperçut que c'était le cadavre d'un homme.

 

Le courant de l'eau montante,  poussant plus près, le cadavre, celui-ci parvint  tout proche du rocher sur lequel, elle se tenait et à la faveur de la houle, le corps se retourna et Alcyone le reconnue, poussant  un cri déchirant  de tristesse, elle se mit à courir et se jeta à l'eau dans le but de se noyer à son tour, avec ces seuls mots à la bouche,  Mon époux, mon époux, au moment ou l'on tirait le  corps  de celui-ci sans vie sur la grève.

 

                         Découverte du corps de Céyx sur la grève, image trouvée sur le net

 

Devant la peine de cet amour détruit qui allait entrainer  Alcyone  dans la mort elle aussi, avant qu'elle ne touche la surface de l'onde, les dieux compatissants la transformèrent en un superbe Martin-pêcheur et alors au lieu de s'enfoncer dans les flots, elle put constater qu'elle les survolait.

                                      

Les dieux, dans leur bonté ou leur compassion du moment ramenèrent  Céyx à la vie et le métamorphosèrent également en Martin-pêcheur et il  la rejoignit, voyant cela et prenant conscience de la nouvelle situation, Alcyone retrouva sa joie de vivre sous sa nouvelle apparence et se mit à voler au raz des vagues, dans  son nouveau royaume en toute sérénité durant une semaine entière et  depuis, on les voit toujours ensemble volant au-dessus de l'eau.

 

Il y a sept jours dans l'année au cours desquels la mer est sereine, aucun vent ni courant qui ne perturbe les eaux, Alcyone alors entreprend de couver son nid qui flotte sur la mer, ces jours de tranquillité idyllique reviennent chaque hiver, ils sont appelés les jours d'Alcyone.



05/01/2013
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 130 autres membres