Oiseaux-balades

Oiseaux-balades

Perdrix grise (Perdix perdix)

Perdrix grise  (Perdrix perdrix)

  

Règne : Animalia

  

Embranchement : Chordata 

  

Sous-embranchement : Vertebra 

  

Classe : Aves

  

Ordre : Galliformes 

  

Famille : Phasianidae

  

Genre : Perdrix 

  

Espèce : Perdrix

  

  

Linnaeus : 1758

     

  

 

Chez nos voisins : Grey Partridge, Rebhuhn, Perdiz Pardilla, Patrijs ,  Starna.

 

  

J F M A M J J A S O N D

  

  

De 28 à 32 centimètres de longueur, pour une envergure de 45 à 48 cm  et accusant un poids compris entre 350 et 400 grammes,  cet oiseau à la silhouette plutôt arrondie  possède un bec, des ailes et une queue assez courts.

 

En début d’année les couples se forment  et dès le mois de mai, juste après les parades nuptiales et bien sûr les accouplements, les femelles pondent une quinzaine d’œufs en moyenne, parfois, jusqu’à vingt dans un nid en forme de cuvette au sol, dont l’incubation dure de 21 à 26 jours pour une naissance en général en juin.

 

Les petits s’essaient au vol dès le dixième jour sur de courtes distances et sont déjà bien volant entre 16 et  20 jours.

 

Il arrive parfois que le nid pour une raison ou une autre soit détruit, dans ce cas-là, la femelle entame une seconde ponte que l’on appelle  recoquetage.

 

A l’instar des autres membres de la famille des phasianidés, cette espèce est nidifuge, les petits quittent donc le nid le corps à peine couvert de duvet.

 

Hormis pendant la période de reproduction propre, c’est un oiseau grégaire, dès la fin de l’été, il n’est pas rare de le voir en groupe de plus de dix individus que l’on nome  alors « compagnie ».

 

Cette espèce plutôt végétarienne mais dont les jeunes de moins de trois semaines ne se nourrissent que d’insectes et de larves cherche sa pitance à l’aube et au crépuscule.

 

Le plumage du mâle est un peu plus vif que celui de la femelle, mais une observation des scapulaires démontre chez elle un motif en forme de croix de Loraine absent sur les épaules du mâle.

 

En outre, celui-ci arbore pratiquement en permanence sur le bas de la poitrine une trace couleur rouille ou brune alors que la femelle n’en a pas.

 

 272Q5572.JPG

 

C’est un oiseau qui se déplace le plus souvent au sol et si d’aventure vous le dérangez, il préférera gagner un couvert en courant au sol en se servant de la végétation rase pour se soustraire à votre vue.

 

Mais il peut tout de même s’élever dans un vol puissant et bruyant mais, sans pour autant prendre de la hauteur avec des phases de vols planés en laissant échapper un cri caractéristique.

 

En France, son aire de répartition est plutôt dans un tiers nord de notre pays et quelques noyaux de-ci de-là dans les Pyrénées avec une préférence pour les plaines céréalières et les friches.

 

Cette espèce est chassable, ses effectifs sont en diminutions surtout du fait d’utilisation de pesticides, d’hybridation, de prédation  et bien sûr du prélèvement cynégétique.

 

Mais pour  ce dernier cas, même si l’on ne peut éviter les viandards, les fédérations de chasse gèrent avec efficacité leurs cheptels de gibier par la gestion rigoureuse des périodes de chasse ainsi que l’aménagement de leurs territoires. 

  

  

Son  statut de conservation à l’UICN est jugé : Préoccupation mineure.

  

  

Pour une fiche plus détaillée de cette espèce, rendez-vous sur  Oiseaux.net où une équipe fait un travail formidable de description sur des photos offertes par des bénévoles pour le plaisir de tous.

  

  

Autres phasianidés du site

Recherches plus faciles



02/08/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 128 autres membres