Oiseaux-balades

Oiseaux-balades

Grue demoiselle (Grus virgo)

Autre grue : Grue cendrée  Grus grus.

 

 

Chez nos voisins : Demoiselle Crane, Jungfernkranich, Grulla Damisela, Jufferkraan, Damigella di Numidia.

 

 

Grue demoiselle  (Grus virgo)

 

Règne : Animalia 

 

Embranchement : Chordata 

 

Sous-embranchement : Vertebra 

 

Classe : Aves

 

Ordre : Gruiformes 

 

Famille : Gruidae 

 

Genre : Grus

 

Espèce : Virgo

 

 

Linnaeus : 1758

 

 

  J

F

M

A

M

J

J

A

S

O

N

D

 Echappé de captivité, en France .

 

 

De 90 à 100 centimètres de longueur, pour une envergure située entre 165 et 185 cm et accusant un poids compris de 1900 et 2800 grammes, cet oiseau possède des dimensions nettement  inférieurs  à   celles de sa cousine cendrée, c’est en fait la plus petite des grues.

 

A bonne distance, Son plumage semble bicolore, noir et blanc mais, de plus près, quand elle est posée debout au sol, le dos et la couverture alaire sont gris perle, les côtés et le devant du cou descendant comme pour former une bavette noire,  la tête de l’oiseau est également de cette couleur.

 

Les ailes déployées ou pendantes, laissent apparaître les rémiges également noire et pour en revenir à la tête, une touffe de plumes blanches partant de l’arrière de l’œil pour former un genre de virgule immaculée et qui donne une espèce de touche féminine à cet échassier et qui lui a peut-être valu son nom.

 

 IMG_6981.JPG

 

Cette espèce, dont la maturité sexuelle est de l’ordre de trois à quatre ans, mais dont l’espérance de vie semble mal connue, construit un nid à même le sol en avril ou  mai, en règle générale à proximité d’une rivière d’un marécage ou d’un lac à une distance moyenne de 300 mètres et la femelle y dépose normalement deux œufs dont l’incubation dure 28 jours environ.

 

La couvaison est assurée par les deux parents par intermittence, dont il est difficile de déterminer le sexe tant le dimorphisme sexuel est peu prononcé.

Il faut moins de 70 jours aux petits pour quitter le nid cela semble être une période assez courte pour des grues, mais suffisante pour cette espèce qui conserve les jeunes dans le  clan familial jusqu’à l’année d’après.

 

Dans mon enfance, je connaissais cette espèce sous le nom de demoiselle de Numibie par les photos et la littérature de l’époque, elle semble toujours porter ce deuxième nom sans trop de soucis pour quelques auteurs, reste que le nouveau guide ornitho 2010, lui donne le nom binominal de Grus virgo alors que sur le site internet mondialement connu de Oiseau. Net, son nom binominal à ce jour est Anthropoides virgo.

 

Son régime alimentaire plutôt axé sur les végétaux se modifie au printemps et en été, où la consommation d’invertébrés et d’insectes prend une part nettement plus importante.

 

En France, depuis la création du CHN seulement sept  observations d’adultes ont étaient homologuées  entre 1981 et 2000, c’est dire si cette espèce est peu courante dans notre pays.

 

La Numidie était un petit royaume d'Afrique du Nord, conquis par les Romains environ 200 ans avant J.C, mais à vérifier sur le net pour être sûr..

 

A l’époque  de l’antiquité, cette grue peuplait une partie de l’Afrique du nord et  l’ancienne Egypte  aimait à croire que quand les demoiselles quittaient le pays, c’était pour aller combattre les pygmées  aux sources du Nil.

 

Toujours pour l’antiquité, les  formations en vol aux formes immuables  des demoiselles comme celui des autres grues, auraient  inspirées quelques lettres de l’alphabet comme le V et le Y à un observateur un peu futé du nom de Palamède.

 

 

Son  statut de conservation à l’UICN est jugé : Préoccupation mineure

 

 

Pour une fiche plus détaillé de cette espèce, rendez vous sur  Oiseaux.net où,  une équipe fait un travail formidable de description sur des photos offertes par des bénévoles pour le plaisir.

 

 

 

 

 

Recherches plus faciles



13/11/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 127 autres membres