Oiseaux-balades

Oiseaux-balades

Grue cendrée (Grus grus)

Autre grue :  Grue demoiselle  Grus virgo

 

 

Chez nos voisins : Common Crane, Kranich, Grulla Común, Kraanvogel, Gru.

 

 

Grue cendrée  (Grus grus)

 

Règne : Animalia 

 

Embranchement : Chordata 

 

Sous-embranchement : Vertebra 

 

Classe : Aves

 

Ordre : Gruiformes 

 

Famille : Gruidae 

 

Genre : Grus

 

Espèce : Grus

 

 

Linnaeus : 1758

 

 

  J

F

M

A

M

J

J

A

S

O

N

D

Hivernant  commun en France 

           

De  115 à 127 centimètres de longueur, pour une envergure située entre 200 et 230 cm, affichant un poids compris de 4000 à 7000 grammes la cendrée possède des dimensions bien plus imposantes que sa petite cousine demoiselle, elle semble aussi mieux connue, car on connait aussi son espérance de vie qui est en moyenne de 17 ans.

 

Son plumage en majorité gris-ardoisé, lui a certainement valu son nom, quand elle est au repos sur le sol, une partie de l’avant du cou, la gorge et la face, sont noirs, une large bande blanche par de l’arrière de l’œil pour finir et se diffuser dans le gris à l’arrière du cou,  afin de finaliser la coloration de la tête, ajoutons une tache rouge sur le vertex.

 

La tête et prolongée par un bec assez  long entièrement gris, sauf à la base où il est rosâtre qui s’il n’est pas aussi développé que celui des cigognes est tout de même assez long.

 

 272Q7641.JPG

 

C’est un oiseau grégaire, au moment de la migration et sur les zones d’hivernages, mais le couple monogame, est uni pour la vie et, devient territorial dès le début de la période de nidification, ne tolérant aucun congénère sur son territoire. 

 

Le nid posé à même le sol et une sorte de grosse plate forme faite de petites branches, brindilles et herbes sèches aux dimensions assez importantes, bien sûr, la femelle y dépose un ou deux œufs dont l’incubation s’étend sur une durée de  28 à 30 jours, la couvaison est assurée par les deux membres du couple qui ne présentent pas signes de dimorphisme sexuel évident.

 

Les petits nidifuges prendront leur premier envol vers l’âge de deux mois, mais resteront dans le cercle familial jusqu’au printemps prochain de toutes façons, inutile de se presser, la maturité sexuelle de cette espèce n’est atteinte qu’à trois ans au mieux quatre dans la majorité des cas même si de rares exceptions des oiseaux précoces se reproduisent à partir de deux ans.

 

Cette espèce possède un régime alimentaire omnivore, mais sur la période hivernale, celui-ci est essentiellement à base de végétaux.

 

Nous l’avons vu plus haut, l’oiseau a choisi une stratégie grégaire pour passer l’hiver, une chance énorme pour la France, en effet l’un des  plus importants couloirs de migration traverse notre pays du nord-est au sud-ouest.

 

Plusieurs milliers d’oiseaux séjournent sur la région des  grands lacs de Champagne-Ardenne, une autre grosse partie de cette population se répand dans les Landes en Estrémadure et enfin le reste passe le détroit de Gibraltar pour se disperser en Afrique du nord.  

 

En Plus des problèmes liés aux mauvaises conditions climatiques, aux tirs de chasse dans certains pays, ou de percussion avec les lignes hautes tensions,  cette espèce subit un harcèlement volontaire de la par de l’homme sur certaines de ses aires de reproduction.

 

Situation totalement différente sur les zones d’hivernages, car pour en revenir à la Champagne-Ardenne et au lac du Der en particulier, de nombreux gîtes et maisons d’ôtes vous accueil pour pouvoir bénéficier de grandioses observations matinales, quand par centaines, les grues décollent pour rejoindre leurs aires de gagnage.

 

L’Espagne offre également de superbes sites d’observations.

 

Ce sont les grues par la formation immuable de leurs vols qui auraient inspiré les lettres V et Y de l’alphabet à un observateur grec du nom de Palamède, les anciens égyptiens tenaient pour acquis que les grues en quittant leur royaume partaient combattre les pygmées à la source du Nil.

 

 

Son  statut de conservation à l’UICN est jugé : Préoccupation mineure

 

 

 

Pour une fiche plus détaillé de cette espèce, rendez vous sur  Oiseaux.net où,  une équipe fait un travail formidable de description sur des photos offertes par des bénévoles pour le plaisir de tous.

 

 

 

Recherches plus faciles



12/11/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 127 autres membres