Oiseaux-balades

Oiseaux-balades

Cygne tuberculé (Cygnus olor)

      

             

Chez nos voisins : Mute Swan,  Höckerschwan,  Cisne Vulgar, Knobbelzwaan, Cigno reale.   

       

                

Cygne tuberculé  (Cygnus olor)

Cygne muet

 

Règne : Animalia

 

Embranchement : Chordata 

 

Sous-embranchement : Vertebra 

 

Classe : Aves

 

Ordre : Ansériformes

 

Famille :  Anatidés

 

Genre : Cygnus

  

Espèce : Olor

 

 

J.F. Gmelin : 1789

     

         

J F M A M J J A S O N D

                    

Sédentaire en France

        

         

De 140 à 160 centimètres de longueur, pour une d’envergure située entre 200 et 240 cm,  accusant un   poids de 1300 grammes environ, ce cygne possède  en outre, une longévité variable de 20 ans dans la nature, en captivité, il arrive de 30 à 40 ans selon son entretien!

 

En France, il est présent pratiquement partout Aujourd'hui, il sert souvent d'ornement dans les parcs et jardins publics  où il y a une pièce d’eau.

 

Il arrive même que des oiseaux sauvages et ou féral, du fait de leur comportement grégaire, rejoignent pour un temps les oiseaux sédentarisés artificiellement  par éjointage.

 

Comme pour la plupart des Anatidés, ce cygne pond au printemps de  cinq à douze œufs, dont  l’incubation dure  36 à 38 jours environ.

 

En Angleterre, Chaque année, au mois de juillet, des sujets de la couronne britannique comptent tous les cygnes sauvages du royaume. Il s'agit bien sûr du Cygne tuberculé (Cygnus olor), des animaux dont la souveraine est, de droit, propriétaire.

 

Cette tradition demeure depuis le moyen âge où les monarques d'outre manche décidèrent de ne plus servir de cygnes aux repas pour leurs convives.

 

La photo ci-dessous  met en évidence la partie proéminente sur le front à la base du bec d'où l'oiseau tire son nom, gros plans facile à faire sur des oiseaux  en semi liberté habitués à la présence de l'homme.

 

Les couples de tuberculé ne sont  pas unis pour la vie, contrairement à ce qui a souvent été décrit comme un modèle de fidélité.

 

Le mâle peut avoir jusqu'à quatre partenaires, ou même " divorcer " pour une autre, rien ne semble figé, il est  généralement uni au moins pour une saison de reproduction, à condition que tout se passe bien.

 

Le long cou est d'une souplesse remarquable, quand il nage, il est positionné dans une courbe harmonieuse, sans motif visuel préjudiciable pour cette espèce, la forme "col de cygne" désigne entre autre une pièce de plomberie d'évacuation  sous évier en référence à  la forme du cou de cet oiseau.

 

 

 

Il n'y a qu'à regarder la photo ci-dessus pour se rendre compte de cette étonnante capacité de souplesse.

 

Le plumage de cette espèce est blanc immaculé, les couleurs rouille ou brune sont l'effet soit d'une eau ferrugineuse soit dut à la vase du fond qui le souille momentanément.

 

La position des ailes en arcs au-dessus du dos appelée parfois position en berceau, est utilisée lors des parades ou encore pour apparaitre plus menaçant afin défendre le territoire ou la proximité du nid et des petits.

 

Le gros déplacement d'eau devant l'animal  a pour but d'intimider un conçurent ou un observateur qui c'est approché par inadvertance  trop près de sa progéniture.

 

 

 

Les cygnons de tuberculés  naissent gris perle comme la plupart des espèces de cygnes blancs, le rare morphe polonais est le seul à donner naissance à des oisons blancs.

 

Sur l’une des photos ci-dessous, le tubercule proéminent ainsi que la position des ailes nous montrent clairement que c'est le père qui a ses petits en charge pendant que la femelle se nourri, en effet chez cette espèce, les deux parents prennent part à l'élevage des jeunes, qui restent en famille jusqu'à la saison de reproduction suivante, soit environ un an. Ils atteignent leur maturité sexuelle à l'âge de trois ans.

 

Cet oiseau possède un comportement assez  lourdaud quand il se déplace à terre alors qu'il   évolue avec fluidité quand il est sur l'eau.

 

Sa nourriture est principalement constituée de plantes subaquatiques, il broute sous l'eau à l'instar des canards de surface, bien sûr  à une plus grande profondeur, vu la longueur de son coup, mais ne dédaigne pas les insectes qui se baladent à la surface de l'eau.

             

Malgré une large répartition  mondiale naturelle et, ou férale cette espèce semble être de catégorie monotypique.    

           

            

Son  statut de conservation à l’UICN est jugé : Préoccupation mineure

         

                       

Pour une fiche plus détaillé de cette espèce, rendez-vous sur   Oiseaux.net où une équipe fait un travail formidable de description sur des photos offertes par des bénévoles pour le plaisir de tous.

                  
       

  Cygne tuberculé 1.jpg   Cygne tuberculé 2.jpg
                   

                             

Recherches autres anatidés ←
Recherches plus faciles ←
                                           

 



05/06/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 127 autres membres