Oiseaux-balades

Oiseaux-balades

Balade du 10-07-2021 sur la nécropole de Thiais.

                            

Alors, par habitude, je n’avais jamais ou presque, animé de balade durant les mois de juillet ou d’août.

                           

Pour cette année, mon ami Keider qui ne connaissait pas encore le cimetière de Thiais m’avait demandé si je pouvais le faire durant sa présence début juillet.

              

C’est donc en partant avec l’optique de le revoir que j’arrive de bonne heure malgré la route encombrée de véhicules pour ce premier départ de juillet.

              

Le temps de garer le C4 et de commencer tranquillement le recensement, je vois arriver Virginie avec qui j’ai un petit moment de présentation, que j’interromps en allant voir de plus près un Accenteur mouchet (Prunella modularis).

              

Le passereau est perché sur son poste de chant et j’en ramène une photo témoin tout en parlant de ses habitudes qui permettent des observations faciles pour cette espèce peu furtive.

                       

Accenteur mouchet (Prunella modularis).

              

Assez loin, des Martinets noirs (Apus apus) décrivent de grandes arabesques dans le ciel, mais ne se rapprochent pas de notre position.

              

Un premier Chardonneret élégant est contacté au chant, mais je n’ose le rechercher en m’éloignant à nouveau de mon interlocutrice pour ne pas la froisser ^^.

              

Michel (le collègue de Virginie) arrive quelques instants plus tard et là aussi le courant passe parfaitement.

              

La discussion va bon train en attendant d’éventuel participants et Michel, qui n’a pas les yeux dans ses poches, repère un mouvement pour un bel oiseau selon ses dires.

              

Je tente désespérément de localiser le volatile qui selon, lui est pratiquement sous notre nez, reste que moi, je ne le trouve pas et le superbe corvidé, car il s’agit d’un Geai des chênes (Garrulus glandarius), me reste invisible.

              

Au terme de quelques minutes de recherches il se décide de me donner un coup de pouce en venant tout simplement se poser sur la haie d’if.

                   

Geai des chênes (Garrulus glandarius).

              

L’observation et tout simplement géniale, l’oiseau au miroir d’azur cherche visiblement de quoi se mettre sous le bec et même en montant sur le banc pour prendre un peu de hauteur afin de le pixéliser, lui il continue ses recherches.

              

Vers neuf heures et quart, c’est le début de la balade, l’accenteur nous fascine encore par la puissance de son chant, il a choisi un autre if d’ornement, puis un troisième, mais toujours au sommet.

              

Sur une pelouse l’herbe pousse variée, ce qui attire les Étourneaux sansonnets (Sturnus vulgaris) et Les Pies bavardes (Pica pica) à la recherche de leur pitance quotidienne.

                            

Pies bavardes (Pica pica).

              

Plusieurs applications pour téléphones sont abordées quant à l’aide pour reconnaitre le chant des oiseaux et les deux enseignants que sont Virginie et Michel semblent bien l’apprécier.

              

Nous progressons tranquillement quand j’aperçois un jeune homme qui coure vers nous comme s’il était en retard, reste que sur une balade ornithologique, s’il y a  un élément qu’il faut laisser passer à son gré, c’est bien le temps.

              

Donc, nous sommes assez ravis de voir Keider nous rejoindre tout essoufflé, mais aussi content que nous de partager cette balade matinale avec en fond sonore, les loquasses Perruches à collier (Psittacula krameri).

                      

              

Sous les grands marronniers, le cri puissant d’un Grimpereau des jardins (Certhia brachydactyla) se laisse facilement entendre et sans comparaison de taille, la Corneille noire (Corvus corone) est omniprésente sur toute la nécropole.

              

Des Merles noirs (Turdus merula) fusent puis disparaissent à notre vue, mais sont parfaitement identifiés avec presque du plaisir de voir un nombre aussi important en fin de matinée.

              

Puis au moment de quitter le petit jardinet extérieur, un Roitelet huppé (Regulus regulus) est capté à l’oreille, mais rien de plus pour cette espèce.

              

Plusieurs Pics verts (Picus viridis) sont observés au vol ou fixés sur un tronc l’un d’eux, sera aperçu sur la chaussée d’une allée avant de le voir sautiller vers l’herbe où il s’éclipsera.

                                   

Pics verts (Picus viridis)

              

Un chardonneret et à nouveau entendu, puis plus loin le roucoulement du Pigeon ramier (Columba palumbus), encore des geais, en fait il n’y a pas vraiment de temps morts.

              

La présence d’Aldo qui nous a rejoints quelques instants auparavant augmente la bonne humeur du groupe même s’il utilise ses jumelles pour reconnaitre les feuilles d’un arbre dont on a demandé l’essence.

              

Le chant tonitruant du Troglodyte mignon (Troglodytes troglodytes) nous parvient, ce qui semble être un mâle adulte nous apparait au fait d’un petit conifère d’ornement et il est en alerte, un autre individu de son espèce semble le déranger.

              

Encore des merles, puis des Mésanges charbonnières (Parus major) et Virginie qui regarde avec attention tous les nichoirs implantés ici ou là, en effet, son projet phare et de faire fabriquer à ses élèves des nichoirs et d’y installer des caméras afin de suivre une saison de reproduction de passereaux.

              

D’ailleurs ce sujet et un peu le fil rouge durant la balade où il est intéressant d’entendre les arguments des deux profs pour ce projet ludique sur notre cœur de cible qu’est l’agente ailée.

              

A quelques distances, une forme est perçue en contre-jour dans un arbre, c’est un jeune Faucon crécerelle (Falco tinnunculus) qui se fait houspiller par une pie adulte, certainement la cause des cris d’alarme du rapace entendu plus tôt.

                        

Faucon crécerelle (Falco tinnunculus)

              

Quelques petites averses m’obligent à protéger mon APN et je vois que je peux compter sur la solidarité par l’apport d’un parapluie dont je suis le seul à ne pas être équipé.

              

Parfois un Pinson des arbres (Fringilla coelebs) pousse la chansonnette ce qui nous ramène à la réalité de la balade puis Keider il me semble nous signale un gros oiseau arrivant dans les airs d’un vol assez lourd.

              

Immédiatement je tente de le pixéliser, il est dans un parfait contre jour, malgré tout j’annonce un goéland, un argenté, mais plus tard à la maison en regardant les photos, je m’apercevrais qu’il s’agit d’un autre grand laridé ! en témoigne le manteau et le dessus des ailes, gris très foncé.

                           

Goéland Brun (Larus fuscus).

              

Il me faudra l’aide de Frédéric Malher pour finaliser avec force de détail le Goéland Brun (Larus fuscus) ce qui fera une observation sympathique mais extrêmement rare pour moi en cet endroit.

              

Seul vrai regret de n’avoir su déterminer à l’instant T l’espèce qui est passée trop rapidement à mon goût dans une assez mauvaise lumière et il me faudra m’améliorer pour la suite, merci Fred donc.

              

Le jeune faucon ayant été chassé par le corvidé acariâtre voit de suite son emplacement occupé temporairement par un Pigeon Colombin (Columba oenas), mais la distance reste trop importante sans compter le contre-jour qui règne de façon générale ce matin.

                        

Pigeon Colombin (Columba oenas)

                                   

Ces colombidés sont légions ce matin, c’est un véritable plaisir de les voir s’installer durablement sur site et l’installation des nichoirs à hulotte semble y être pour beaucoup même si à ce moment, c’est bien dans une cavité naturelle.

              

Une exclamation de joie émane d’une partie de notre groupe à l’apparition d’un premier Écureuil roux (Sciurus vulgaris) de la route, le petit mammifère arboricole bondit dans l’herbe pour y disparaitre à l’exception d’un maigre signe de sa présence et plus tard les miroises seront de meilleure qualité.

              

Le superbe chant de la Fauvette à tête noire (Sylvia atricapilla) se fait entendre et en pénétrant dans une parcelle, nous aurons la chance de voir plusieurs mâles et une femelle, venir assez proche de nous.

                        

Fauvette à tête noire (Sylvia atricapilla).

              

Un oiseau au vol chaloupé, passe et si le genre est affirmé sans erreur, il faut le voir se fixer sur une branche pour conclure au Pic épeiche (Dendrocopos major) avec certitude.

              

Plus loin, c’est le chant caractéristique des Mésanges à longue queue (Aegithalos caudatus) qui nous parvient avec une observation des plus fugaces.

              

En arrivant sur la friche, un Crécerelle est perçu au vol, une femelle ou un jeune, puis à quelques distances, il réapparait, se pose à la cime d’un arbre dénudé de toute feuille, puis est rejoint par un second.

              

C’est justement à ce moment précis que je trouve une magnifique plume de l’aile de cette espèce de rapace.

                    

              

Les deux jeunes oiseaux de proies restent là, dans une attente qui ne dure pas vraiment, car ils sont à leur tour rejoints cette fois-ci par une femelle adulte qui se pose dans un arbre adjacent.

              

Dans les haies, le troglo et le Rougegorge familier (Erithacus rubecula) se font entendre et se montrent parfois, ailleurs, une Grive draine (Turdus viscivorus) passe en vol, traverse la parcelle puis, disparait aussi vite qu’elle nous est apparue.

              

Un Lapin de garenne (Oryctolagus cuniculus) nous apparait comme s’il montait la garde totalement statique.

 

             

Ce matin, la chance est vraiment avec nous, car ce que j’avais pris pour un gros chat traversant une allée à deux longueurs de parcelles, est en fait un jeune Renard roux (Vulpes vulpes) né au printemps dernier.

              

L’observation est magique, surtout quand le petit carnassier se met à trottiner dans notre direction pour s’arrêter à environ 50 mètres et de nous fixer avec intérêt.

 

jeune Renard roux (Vulpes vulpes).

                             

Sur notre gauche le chant d’une Fauvette grisette (Curruca communis) nous interpelle et elle est facilement contactée à la vue, il y a même plusieurs individus de l’espèce qui font sans cesse des allées et venues.

              

La remontée vers la sortie apporte le Pigeon biset (Columba livia) comme s’il en pleuvait ainsi que d’autres espèces déjà vues, avec également un partage sur la culture générale.

              

C’est le moment de la séparation, je remercie Virginie et Michel qui sont restés jusqu’à la fin de la balade malgré un rendez-vous important pour eux et qui resteront pour moi, de formidables ambassadeurs de leur lycée d’enseignement technique.

              

Avec Aldo et Keider, nous finirons chez l’américain d’en face, la chance nous permettra de contacter tour à tour le Moineau domestique (Passer domesticus), un couple de Tourterelles turques (Streptopelia decaocto), un mâle chanteur de Verdier d’Europe (Chloris chloris) et une Mouette rieuse (Chroicocephalus ridibundus) en vol.

              

Comme je pars à Madère en aout avec Michel Durand, il n’y aura pas d’animation le mois suivant, donc RDV est pris pour début septembre.

 

1) Accenteur mouchet

2) Martinets noirs

3) Chardonneret élégant

4) Geai des chênes

5) Étourneaux sansonnets

6) Pies bavardes

7) Perruches à collier

8) Grimpereau des jardins

9) Corneille noire

10) Merles noirs

11) Roitelet huppé

12) Pics verts

13) Troglodyte mignon

14) Mésanges charbonnières

15) Faucon crécerelle

16) Pinson des arbres

17) Goéland brun

18) Fauvette à tête noire

19) Pic épeiche

20) Mésanges à longue queue

21) Rougegorge familier

22) Fauvette grisette

23) Pigeon biset

------------------------

24) Moineau domestique

25) Tourterelle turque

26) Verdier d’Europe

27) Mouette rieuse

 

 

A : Écureuil roux

B : Lapin de garenne

C : Renard roux

 



15/07/2021
9 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 148 autres membres