Oiseaux-balades

Oiseaux-balades

Balade du 06-01-2018 sur la nécropole de Thiais

Balade du 06-01-2018

sur

la nécropole de Thiais

 

 

C’est la première de l’année 2018, pour les balades de Thiais et le temps grisâtre ainsi que l’atmosphère assez fraiche invite plus à rester sous la couette que de faire un tour dehors.

   

20180106_084211 vue générale.jpgVue générale.
  

Comme chaque début d’année, je passe à la boulangerie pour prendre quelques viennoiseries, histoire de souhaiter à ma façon avec les personnes présentes  l’année naissante.

  

Quand j’arrive sur site, je ne manque pas de saluer et de présenter mes vœux aux techniciens chargés d’accueillir les visiteurs à l’entrée de la nécropole.

  

Franck vient à ma rencontre pour un échange de civilités, mais n’a pas d’information à partager en ce qui concerne l’avifaune.

  

Je ne suis pas garé depuis très longtemps quand Aldo arrive, Anne et Stéphane puis Alain, ce seront les quatre personnes qui m’accompagneront ce matin.

  

En effet, la promenade démarre,  car plus personne ne se présente pour nous suivre et comme souvent, nos pas nous conduisent vers la parcelle N°1.

  

Un groupe important de visiteurs est arrivé et plus d’une vingtaine de véhicules sont maintenant rangés sur la grande place.

  

Il faudra faire attention de ne pas les déranger.

  

Un Pic-vert (Picus viridis), c’est manifesté par son cri sarcastique à plusieurs reprises sans être aperçu.

  

Les Étourneaux sansonnets (Sturnus vulgaris), sans être légion, sont bien présents un peu partout, notamment dans les grands arbres, proches de l’entre principale.

  

UE8A0236 etourneau.jpgÉtourneaux sansonnets (Sturnus vulgaris)
  

Une première Perruche à collier (Psittacula krameri) fendant l’air de son vol puissant se signale surtout avec son cri parfaitement reconnaissable.

  

Quelques Pigeons ramiers (Columba palumbus) et des Corneilles noires (Corvus corone) omniprésentes sans toutefois atteindre des records de quantité.

  

Encore une fois, le Carré militaire et le petit jardinet extérieur ne donnent rien en matière d’observation.

  

Il y a bien quelques Pies bavardes (Pica pica), dans l’ensemble cela reste calme, mais cela ne dure pas.

  

Un mâle de Mésange bleue (Cyanistes caeruleus) chante et semble répondre à un autre et un peu plus loin, un groupe de passereau arrive par les airs pour se poser au sommet d’arbres de taille moyenne.

 

UE8A0124 mesange bleue.jpgMésange bleue (Cyanistes caeruleus)
 

Une corneille et vu en flagrant délit de consommation de pain et le tout sur une branche loin de ses consœurs.

  

Plusieurs Grives litornes (Turdus pilaris) sont observées assez facilement alors qu’une de leurs cousines, des Grives draines (Turdus viscivorus) s’affairent pour ingurgiter des boules de gui.

 

UE8A0113 Corneille noire.jpgCorneille noire (Corvus corone)
   

Plus loin, en tournant la tête, j’aperçois le vol chaloupé d’un pic qui approche dans notre direction, il se fixe sur un tronc et je le signale à tout le monde, une chance, c’est un Pic mar (Dendrocopos medius).

  

Comme Stéphane fait des photos, je l’invite à s’approcher avec moi de façon à essayer de lui tirer le portrait.

  

UE8A0046 pic mar.jpgPic mar (Dendrocopos medius)
  

Il est superbe, tout le monde peut en faire la miroise, en fait il frappe le bois de son bec et paraît être à la recherche de sa pitance.

  

Anne pose des questions intéressantes et c’est l’occasion de parler des critères diagnostiques des pics bariolés présents sur site de Thiais.

  

Le Geai des chênes (Garrulus glandarius) se montre assez facilement, nous en verrons plusieurs, de long en long ce matin.

  

UE8A0219 geai des chênes.jpgGeai des chênes (Garrulus glandarius)
  

Le cri sur-aigu du Grimpereau des jardins (Certhia brachydactyla) et très facilement identifiable par tous ceux qui l’entendent.

  

Par contre, le petit passereau au plumage chiné est bien plus ardu à repérer sur les troncs ou les branches.

  

Plus fins, mais plus nombreux sont les chants répétitifs des Mésanges à longue queue (Aegithalos caudatus) et nous aurons la chance d’observer plusieurs rondes.

  

UE8A0007 mesange à longue queue.jpgMésanges à longue queue (Aegithalos caudatus)
  

Un groupe de fringilles nous survole, je reconnais parfaitement les cris de contacts, ce sont des Tarins des aulnes (Spinus spinus), on n’en voit pas souvent sur le site et cela reste donc un plaisir rare.

  

Un nouveau pic est observé, c’est encore un mar, décidément la chance est avec nous.

  

UE8A0068 pic mar.jpg
Pic mar (Dendrocopos medius)

  

Mais il s’éloigne de nous pour trouver refuge à l’opposé de la parcelle sur laquelle nous observons.

  

Un autre pic le suit de peu, au moins deux oiseaux de l’espèce, puis un troisième, s’en est trop et par chance, il se pose au sommet d’un thuya.

  

Parfaitement dégagé il est visible comme le nez au milieu de la figure et celui-ci, c’est un Pic épeiche (Dendrocopos major), les différences sont parfaitement notables.

  

UE8A0089 pic epeiche.jpgPic épeiche (Dendrocopos major)
  

Et voilà que l’oiseau fait demi-tour pour venir se fixer sur un tronc au-dessus de nous.

  

Le torticolis est assuré, les risques de collisions et de gamelles quasi certaines entre Alain et moi, si nous continuons à regarder l’oiseau en marchant à reculons les jumelles rivées aux visages.

  

Une première Mouette rieuse (Chroicocephalus ridibundus) est aperçue au vol, nous la rencontrerons à nouveau dans la matinée.

  

De nouvelles observations de draines, de litorne et de mauvis malgré les fines branches nous pouvons facilement établir les espèces à l’aide des critères.

  

UE8A0151 grive litorne.jpgGrives litornes (Turdus pilaris)
  

De plus, les émissions sonores quand il y en a, aident à expliquer encore plus facilement et de façon plus pédagogique le nom de l’espèce rencontrée.

  

Anne me trouve un tantinet trop autoritaire, mais il n’en est rien, car je crois être là pour transmettre ma passion le mieux possible.

  

Un sympathique Écureuil roux (Sciurus vulgaris) se montre au moment opportun pour permettre de changer de sujet et détendre l’atmosphère en regardant le petit mammifère arboricole.

  

UE8A0167 écureuil roux.jpgÉcureuil roux (Sciurus vulgaris)
  

En ce qui concerne les turdidés, nous avons vraiment de la chance, nous pouvons les voir facilement et à force de miroise,  une Grive musicienne est observée.

  

Une femelle de Pinson des arbres (Fringilla coelebs) passe au-dessus de nous, ne se pose pas trop loin, le temps de la confirmation et repart pour un arbre voisin.

  

Je la retrouve et comme le mois dernier, la confusion s’installe chez moi, en effet, la distance, le contre-jour et les petites branches me trompent.

  

Alain et Aldo ne sont pas d’accord avec moi, même Anne se joint à leur avis et ce sont eux qui ont raison, il s’agit d’un Gros-bec casse-noyaux (Coccothraustes coccothraustes).

   

UE8A0193 gros-bec casse-noyaux.jpg
Gros-bec casse-noyaux (Coccothraustes coccothraustes)  

    

Rareté parmi les raretés sur le site de Thiais, nous commençons l’année 2018 comme nous avons fini 2017 avec cette superbe espèce.

  

Plus bas et plus courant, le cliquetis du Rouge-gorge familier (Erithacus rubecula) nous ramène à des espèces plus courantes.

  

L’oiseau finit par s’envoler et nous passons à autre chose sous la forme de colombidés.

  

L’un d’eux décolle à notre approche, décrit un grand cercle et vient se poser avec plusieurs autres Pigeons colombins (Columba oenas).

  

Bien qu’assez éloignée l’observation reste agréable et bien plus rare que sur la nécropole d’Ivry où cette espèce possède des effectifs bien plus conséquents.

  

Un nouveau Troglodyte mignon (Troglodytes troglodytes) est contacté, il y en a eu peu ce matin et les observations de ce petit lutin ailé, sont restées assez confidentielles tant elles furent furtives.

  

À une cinquantaine de mètres, un mouvement est capté, en une seconde les jumelles sont sur le nez, pas de doute, le Faucon crécerelle (Falco tinnunculus) reste présent sur la nécropole.

  

UE8A0210 faucon crecerelle.jpgFaucon crécerelle (Falco tinnunculus)
  

Encore une fois, la Friche est déserte de toute espèce, mais dans les airs, des rieuses passent, est un individu bien plus gros, c’est un Goéland argenté (Larus argentatus).

  

L’énorme tas de feuilles ramassées cet automne a été déplacé, le passage entre le grand portail vert et la colline aux renards et à nouveau possible.

  

Le seul chant audible hormis le murmure de la circulation de l'A86 toute proche sera celui d’un genre de moteur utilisé par les jardiniers pour pousser les feuilles devant eux.

  

Seul Stéphane, assez grand pour regarder par-dessus le mur pourra nous en apporter la confirmation.

  

Au loin, des corneilles houspillent un crécerelle, obligeant le faucon à céder le terrain aux corvidés.

  

Deux pics se pourchassent l’un l’autre et immédiatement cela fait ressurgir pour Alain et moi le spectacle des pariades de Mar auquel nous avions assisté il y a déjà quelque temps.

  

Le Merle noir (Turdus merula) fusant d’un buisson pour se réfugier dans un autre, ou à contrario, se nourrissant des baies du lierre est visible de temps à autre.

  

Sur une intersection, nous avons la chance de repérer au sol des mouvements de passereaux divers.

  

Plusieurs pinsons, aucun Nordique malheureusement et l’occasion de montrer la différence de plumage sur l’application du portable à Anne.

  

Dans le groupe des fringilles, au moins trois Verdiers d’Europe (Chloris chloris), l’un d’eux semble être un immature de quelques semaines au vu du plumage.

  

Normalement, ce n’est pas possible, mais après avoir vu la construction d’une loge par un épeiche sur la nécropole d’Ivry et l’accouplement de fringilles de visu, tout devient possible avec le réchauffement climatique.

  

Des Moineaux domestiques (Passer domesticus) sont entendus  et deux seront aperçus s’envolant rapidement en direction du centre commercial voisin.

     

UE8A0072 Grive mauvis.jpgGrives mauvis (Turdus iliacus)
         

Encore des Grives mauvis (Turdus iliacus), ce matin il y en avait quelques unes, mais pas autant qu'à la dernière balade.

    

 

Des vols de Pigeons biset (Columba livia) de 15 à 20 individus se déplacent  et le chant d’un Chardonneret élégant (Carduelis carduelis) m’interpelle, confirmé par Alain.

    

Nous mettrons quelques instants à le repérer, celui-ci étant camouflé en partie par le fruit d’un platane presque aussi gros que lui.

  

Ce sera la dernière espèce que nous accrocherons à notre liste matinale.

  

UE8A0276 Chardonneret élégant.jpgChardonneret élégant (Carduelis carduelis)
  

Plus loin et par chance un pic, un vert nous fera l’honneur de venir se poser à une distance raisonnable pour une derrière miroise de qualité.

    

UE8A0269 pic vert femelle.jpgPic-vert (Picus viridis) femelle.
  

La remontée se fera avec les mêmes espèces et le regret de n’avoir contacté le traine-buisson encore cette fois-ci.

  

C’est le moment de la séparation avec prise de rendez-vous pour le samedi suivant et de finir la matinée avec Aldo chez l’américain d’en face pour une petite collation et la relecture de la liste.

  

Au moment de reprendre ma voiture, je remercierais les techniciens pour leur accueil et leur conseil de sécurité en leur renouvelant mes vœux pour l’année qui se dessine devant nous.

  

Pour le constat, restera une matinée sympa et presque intimiste, avec 31 espèces d’oiseaux contactées et à partager entre nous cinq.

   

Un temps gris, mais agréable sans une goutte de pluie ni une once de vent et des techniciens du site toujours aussi agréables.

   

UE8A0277 voiture paon.jpgLe Paon n'est pas encore coché sur la nécropole de Thiais, mais la photo reste un clin d'œil  sympathique :)
  

  

1) Pic-vert

2) Étourneaux sansonnets

3) Perruche à collier

4) Pigeons ramiers

5 Corneilles noires

6) Pies bavardes

7) Mésange bleue

8) Grives litornes

9) Grives draines

10) Pic mar

11) Geai des chênes

12) Grimpereau des jardins

13) Mésanges à longue queue

14) Tarins des aulnes

15) Pic épeiche

16) Mouette rieuse

18) Grive musicienne

19) Gros-bec casse noyaux

20) Pigeons colombins

21) Troglodyte mignon

22) Faucon crécerelle

23 Goéland argenté

24) Mésange charbonnière

26) Merle noir

27) Verdiers d’Europe

28) Moineaux domestiques

29) Pigeons biset

30) Grives mauvis

31) chardonneret élégant



11/01/2018
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 117 autres membres