Oiseaux-balades

Oiseaux-balades

Pélican Frisé (Pelecanus crispus)

Règne : Animalia 

  

Embranchement : Chordata

  

Sous-embranchement : Vertebra 

  

Classe : Aves

  

Ordre : Pélécaniformes 

  

Famille : Pélécanidés

  

Genre : Pelecanus

  

Espèce : Crispus

  

  

Bruch : 1832

            

                

Chez nos voisins : Dalmatian Pelican, Krauskopfpelikan, Pelícano Ceñudo, Kroeskoppelikaan, Pellicano riccio.

               

             

De 160 à 180 centimètres de longueur, pour une envergure comprise entre 270 et 320 cm, accusant un poids d’environ 11 000 grammes, tout de même, c’est le plus grand de tous les pélicans, c’est donc aussi le plus grand oiseau volant de l’ecozone du paléarctique occidental.

 

Hormis une taille supérieure, les différences notables avec son cousin  « le blanc », sont un plumage gris-perle, mais les rémiges sont grisâtres-sombres.

 

Des pattes plutôt grises, une poche sous le bec qui au printemps, se colore d’une teinte vive entre l’orange et le rouge et bien sûr, le plumage semble en permanence frisé, ses joues sont recouvertes de plumes, il n’y a pas de signes évidents du dimorphisme sexuel chez cette espèce.

       

      

272Q1583.JPGDelta du Danube, Roumanie : Mai 2010

       

           

Il est présent sur notre zone notamment en Roumanie sur la partie humide du delta du Danube, où il n’y aurait pas plus de mille couples, une bonne quantité d’oiseaux de cette espèce est aperçue chaque année en Arménie sur les abords du lac Arpi où ils viennent pour nidifier ainsi qu’en Asie.

 

La construction du nid est l’affaire des deux membres du couple, le mâle apporte des végétaux qu’il présente délicatement à sa femelle après une approche à la nage, celle-ci à pour tache la construction à proprement parlé.

 

Une fois l’ouvrage terminé, la femelle dépose généralement deux œufs, dont   l’incubation dure 31 jours en moyenne et, est effectuée à tour de rôle par les deux conjoints du couple.

 

Les parents apportent dans un premier temps le poisson qui est jeté directement dans le nid, plus tard les poussins nidicoles iront chercher la nourriture directement  dans le bec de leur père et mère.

 

C’est cette pratique qui dans la mythologie égyptienne  est à l’origine de la légende disant que par sacrifice les pélicans donnaient leurs entrailles pour nourrir leurs poussins afin que ceux-ci ne meurent pas de faim !

 

Ce fût également un symbole fort du christianisme où comment jésus offrait son sang au monde et donc, était apposé sur certaines armoiries médiévales et signifiait la piété pour l’église chrétienne. 

 

Les jeunes seront volant après 12 semaines environ et  indépendant entre deux et trois semaines plus tard mais, conserveront une vie sociable.

 

Plusieurs ouvrages citent  cette espèce comme grégaire, sur le delta du Danube, durant mon voyage en mai 2010, je n’ai vu que des oiseaux isolés en majorité, à de rare exceptions en compagnie de leurs cousins les Pélicans blancs (Pelecanus onocrotalus) où j’ai pu observer les différences de chaque espèce.

 

A l’instar de son cousin européen, ce grand frisé a vu ses effectifs, diminuer  de façon drastique, à tel point que sa situation devient vraiment préoccupante.

  

  

Son  statut de conservation à l’UICN est jugé : Vulnérable

  

  

Pour une fiche plus détaillée de cette espèce, rendez-vous sur   Oiseaux.net où une équipe fait un travail formidable de description sur des photos offertes par des bénévoles pour le plaisir.

  

 

       

Autres pélicans du site ←

    

Recherches plus faciles



21/08/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 141 autres membres