Oiseaux-balades

Oiseaux-balades

Grèbe à coup noir (Podiceps nigricollis)

Les autres grèbes : Grèbe esclavon Podiceps auritus Grèbe à cou noir  Podiceps nigricollis Grèbe à bec bigarré   (Podilymbus podiceps) , Grèbe huppé   Podiceps cristatusGrèbe jougris Podiceps grisegena.

                   

               

Chez nos voisins : Black-necked Grebe, Schwarzhalstaucher, Zampullín Cuellinegro, Geoorde fuut, Svasso piccolo.
                  

                   

Grèbe à coup noir (Podiceps nigricollis)

 

Règne : Animalia 

 

Embranchement : Chordata 

 

Sous-embranchement : Vertebra 

 

Classe : Aves

 

Ordre : Podicipédiformes

 

Famille : Podicipédidés  

 

Genre : Podiceps 

 

Espèce : Nigricollis

                       

              

C.L. Brehm : 1831 

               

               

J F M A M J J A S O N D

Présence annuelle et reproducteur en France 

              

           

De 28 à 34 centimètres de longueur, pour une envergure située de 56 à 60 cm et accusant un poids compris entre 250 et 350 grammes, c’est un petit grèbe, mais pas le plus petit de notre région. Cet oiseau aquatique possède également une longévité d’environ 12 ans.

 

Les colorations tranchées de la couverture  parotique  permettent de localiser assez rapidement ce grèbe de petite taille dont le plumage dégage une sorte de raffinement qui aurait pu inspirer des créateurs de mode.

 

En plumage nuptial, il est parfaitement identifiable, la tête le cou, la poitrine ainsi que le dos sont noir sans reflet, les flancs sont d’un beau roux flamboyant, le ventre est blanc.

 

De part et d’autre de la tête, des touffes de plumes dorée roux partants de l’œil, se dirigeant vers l’arrière et pouvant se déployer en forme d’éventail, sont du plus bel effet.

 

 big_photo_395730_7166162_201003094323585.jpg

En  période inter nuptiale et hivernale, le plumage est nettement plus terne, puisqu’il est orienté vers le gris quasi-total.

 

Il existe la confusion toujours possible avec l'un de ses cousins, le Grèbe esclavon (Podiceps auritus), mais reste d'une taille très légèrement inférieur à lui, ce qui le situe entre le castagneux et  l'esclavon, de plus cette espèce possède un bec plus fin et un peu plus arquer que celui de cette dernière espèce.

 

C'est un migrateur partiel, en France les effectifs grossissent  sur le littoral durant la période froide, il est plus présent sur les eaux maritimes que tous les autres grèbes.

 

Dans notre pays,  il est  localisé, sur les étendues  d'eau, près des côtes, voir  au contact de la mer ou de l'océan, il est également présent à l'intérieur des terres dans les zones humides où il y a des étangs, comme les  Dombes, le  Sud Mosellanla Brennela Camargue, le Forez, la Sologne voir même en Méditerranée.

 

Cet oiseau au tempérament grégaire accepte la présence d'autres espèces dans son environnement, il recherchera une colonie de Mouettes rieuses (Chroicocephalus ridibundus)  ou encore de Guifettes moustac  (Chlidonias hybrida)  pour augmenter sa sécurité durant la période de reproduction.

 

En règle générale, le nid sera constitué de débris végétaux en décomposition, amarré au bord, sur de la végétation vivante. 

 

La femelle y dépose une ou deux fois par an de trois  à quatre œufs dont l’incubation assurée par les deux membres du couple, dure de 21 à 24 jours, bien sûr, les petits, sont nidifuges et ils quittent le nid dès que leur duvet de naissance est sec. Reste qu’il arrive que le couple abandonne les œufs restants après la naissance des deux premiers oisillons.

 

Si tout va bien pour eux, les juvéniles seront indépendant au terme de 20 à 25 jours après leurs naissances, leur maturité sexuelle sera atteinte au bout de deux ans.

 

Le régime alimentaire de cette espèce est constituée d’une base large d’insectes aquatiques, également de crustacés et comme les autres membres de la famille des Podicipédidés, il pèche  bien sûr des poissons.

 

Durant les premières semaines de leurs vies, ils se font transporter par l’un de leurs parents, quand celui-ci plonge, ils restent sur son dos !

 

Du fait d’une aire de répartition assez large, Europe, Asie, Amérique et Afrique, elle possède plusieurs sous-espèces, en outre ce grèbe  cette ne semble pas être menacée pour le moment, même si elle est considérée « vulnérable à rare dans plusieurs pays d’Europe.

 

 

 Son  statut de conservation à l’UICN est jugé : Préoccupation mineure.

 

 

Pour une fiche plus détaillée de cette espèce, rendez-vous sur  Oiseaux.net où une équipe fait un travail formidable de description sur des photos offertes par des bénévoles pour le plaisir de tous.

 

 

Recherches plus faciles



04/08/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 128 autres membres