Oiseaux-balades

Oiseaux-balades

Flamant rose Phoeniccopterus ruber

Flamant rose (Phoeniccopterus ruber)

  

Règne : Animalia

  

Embranchement : Chordata

  

Sous-embranchement : Vertebra

  

Classe : Aves

  

Ordre : Phoenicoptériformes

  

Famille : Phoenicoptéridés

  

Genre : Phoenicopterus

  

Espèce : Roseus

  

   

Pallas : 1811

    

  
Chez nos voisins : Greater Flamingo, Rosaflamingo, Flamenco Común,    Flamingo/Europese flamingo, Fenicottero.            

  

  J

F

M

A

M

J

J

A

S

O

N

D

Présent à l'année et reproducteur en France.

  

  

De 125 à 127 centimètres de longueur pour une envergure située de 140 à 165 cm et  accusant un poids de 2500 à 3500 grammes, cet oiseau que l’on ne peut confondre avec aucun autre dans notre région a une longévité d’environ 13 ans.

 

Rose, bien sûr le plumage presque dans sa totalité, est de cette couleur, dont l’intensité est atteinte vers six ou sept ans selon les sites, les rémiges sont quant à elles, noires profond, le dessous de l’aile comporte une zone triangulaire rose vif, presque rouge.

 

Il n'existe pas de dimorphisme sexuel visible chez cette espèce, si ce n'est une différence de taille, les deux oiseaux du couple sont identiques.

 

 big_photo_395730_7331866_2010041708014645.jpgLes saintes Maries de la mer, France, Avril 2009

    

L’oiseau niche en colonies compactes, installées sur des lagunes ou des lacs peu profonds et malgré sa taille et la densité des colonies (parfois supérieur à 200 000 oiseaux en Afrique), cette espèce, est extrêmement sensible aux dérangements.

          

La ponte entre mars et avril est faite d’un seul œuf annuel, dont l’incubation assurée par les deux futurs parents dure de 28 à 31 jours environ, le petit quitte le nid en forme de dôme après seulement dix jours pour rejoindre une sorte de crèche, où il sera nourri par les adultes, avec une espèce de lait régurgité directement dans le bec.

 

Au terme de 70 à 90 jours, ils prendront leur premier essor, resteront encore quelques temps au contact de la colonie, puis pour certains, tenteront la migration vers l’Afrique du nord. 

 

En France, cette espèce sédentarise sur le pourtour méditerranéen, avec également deux sites au moins en Corse, la migration se fait en général vers la Tunisie en Afrique du nord.

 

Par le passé, ce flamant était représenté par deux sous-espèce, la nominale, Phoenicopterus ruber ruber qui depuis la normalisation porte le nom de flamant de Cuba ou Flamant des Caraïbes, vit sur le continent américain, dans les archipels des  Caraïbes et des Galápagos, donc sur l’écozone du néarctique.

 

Dans les quelques  pays autour du bassin  méditerranéen où il vit,  notre flamant est représenté et donc devenu, Flamant rose Phoenicopterus roseus.

 

C'est la seule espèce de flamants  présente en Europe et  la France ainsi que l'Espagne sont les seuls Pays du continent européen à héberger des colonies nicheuses, dans notre pays, les sites de reproductions, sont situés en Camargue et dans le Var.

 

Il existe bien quelques spécimens de Flamant du Chili (Phoenicopterus chilensis) aperçu ici ou là , mais ce ne peut être que des échappés de captivité qui se sont acclimatés, on ne parle pas encore de population férale pour le moment.

 

Ce grand échassier emblématique de la Camargue pour les ornithologues, parce que pour les autres, il ne faut pas oublier les taureaux de Camargue ainsi que les superbe chevaux blancs !

 

Il fréquente également des marais salants, les rivages vaseux, les baies et les estuaires.

 

Cette espèce, vole en règle générale en groupes, j'ai pris le dernier de chaque groupe en photo à chaque fois, la silhouette allongée est caractéristique avec le cou et les pattes étirées et dépassants nettement du corps.

 

Malgré son poids, l'oiseau, conserve un vol direct et tonique qui donne l'impression que le flamant possède une grande réserve de puissance, il vole tout de même à 60 km/h et cela sur de très longues étapes.

 

Durant l’accouplement sur une photo ci-dessous, on peut voir, outre que la femelle est très timide ! Mais également que le plumage, est celui d'adultes matures, en effet la superbe couleur rouge et les rémiges noires montrent des oiseaux de quatre ans et plus.

 

Un simple passage d'objet comme un ballon d'enfant ou celui d'un hélicoptère à basse altitude peut mette en péril toute la reproduction annuelle de toute la colonie. 

 

Le flamant rose, a un régime alimentaire réellement spécialisé qui le rend très vulnérable en cas de  non disponibilité de la ressource pour cause de pollution ou quand l'eau se transforme en glace lors d'hivers rigoureux pour les oiseaux résidant à l'année.

 

Avec un bec ayant évolué vers la fonction de filtre, il est capable de piéger avec son système de peignes  les micros organismes comme la petite crevette Artémia salina qui est à l'origine de sa couleur rosée.

 

Bien sûr comme pour tous les oiseaux, l'entretient de son plumage revêt un travail quotidien d'importance, pour ce faire, l’oiseau n’hésite pas à s’agenouiller dans l’eau, il n'en reste pas moins que l'oiseau est parfaitement capable de nager.

 

Il n'en est pas de même pour leur rejeton dont le nom est flamignons!

 

big_photo_395730_7331862_2010041707546652.jpgParc ornithologique de Pont de Gau

 

Après environ deux mois, son bec changera de forme et il pourra se nourrir comme ses parents.

 

Les petites bestioles ainsi capturées lui feront changer de couleur en trois à quatre ans et il sera mature à ce moment-là.

 

Les Artémia salina sont des petits Arthropodes qui appartiennent à la Classe des Crustacés. Ils vivent dans des eaux hyper salines. Les crevettes sont leurs cousines éloignées.

 

 

Ces organismes appartiennent à l’Ordre des Anostracés et à la Sous-classe des Branchiopodes, cette espèce n'a pas de carapace dur comme les crevettes  et ont une nage caractéristique sur le dos.

 

big_photo_395730_7331882_2010041718212781.jpg

C’est donc en partie cette petite bestiole qui est à l'origine de la superbe couleur des flamants et dont l'évolution nous offre ce magnifique oiseau.

 

 

C’est sur les Saintes maries de la mer à Pont de gau, que j'ai pu rencontrer  ce superbe volatile et faire cette série de photos.

 

Pendant une longue période,  le flamant rose fût victime de la chasse,  pour sa langue qu’on dégustait  lors des grandes occasions ! Ses plumes, furent également le centre d'intérêt pour l'ornement de pas mal de gens.

 

Encore une fois les femmes européennes par leurs coquetteries furent responsables d'une chasse destructrice  pour le seul plaisir, de paraître plus belles, ce qui faillit faire disparaître l'oiseau de nos régions.

 

Mais celles-ci  déchantèrent assez rapidement, car une fois mortes, ces plumes perdent peu à peu leurs couleurs, les coquettes, heureusement pour l'espèce abandonnèrent d'elles-mêmes, l'idée d'orner leurs chapeaux avec des plumes de flamants roses pour le plaisir de tous.

  

  

Son  statut de conservation à l’UICN est jugé : Préoccupation mineure.

  

  

Pour une fiche plus détaillé de cette espèce, rendez vous sur  Oiseaux.net où une équipe fait un travail formidable de description sur des photos offertes par des bénévoles pour le plaisir de tous.

  

  

 

 

Autre flamant du site :  ← 

   

Recherches plus faciles



06/09/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 130 autres membres