Oiseaux-balades

Oiseaux-balades

Faisan vénéré (Syrmaticus reevesii)

Autres phasianidés du site : Perdrix rouge Alectoris rufa , Perdrix grise  Perdix perdix , Perdrix choukar Alectoris chukar , Caille des blés  Coturnix coturnix  , Râles des genêts Crex crex Faisant de Colchide  Phasianus colchicus  ,  Paon bleu  Pavo cristatus Coq bankiva Gallus gallus .

  

Chez nos voisins : Reeves's Pheasant, Königsfasan, Faisán Venerado, Koningsfazant, Fagiano venereto.

 

Faisan vénéré (Syrmaticus reevesii)

 

Règne : Animalia

 

Embranchement : Chordata 

 

Sous-embranchement : Vertebra 

 

Classe : Aves

 

Ordre : Galliformes

 

Famille : Phasianidae

 

Genre : Syrmaticus

 

Espèce : Reevesii

 

 

Gray : 1831

 

 

J F M A M J J A S O N D

 

 

De 1800 à 2600 centimètres de longueur pour un poids compris entre 1400 et 1600 grammes et jusqu’à 2000 cm rien que pour la queue, cela en fait le plus grand Phasianidae vivant à ce jour pour le mâle, quant à la femelle, ses dimensions sont bien plus modestes avec 900 à 1200g pour son poids et de  70 à 75 cm pour sa longueur.

 

On connaît son origine, les régions boisées du centre de la Chine, on sait quand il est arrivé en Angleterre vers 1831 et en France vers 1870, mais personnellement, je n’ai trouvé mule part, les mesures de l’envergure de ce faisan !

 

Le mâle à la gorge ainsi que le dessus de la tête blanche, une bande moire sur barre la face et les côtés à la hauteur des yeux laissant ressortir la couleur du bec et se terminant derrière le cou.

 

Le plumage de  la poitrine et du corps ne sont pas en reste, le cou blanc se termine par un collier noir, le plumage doré dont les plumes possèdent un liseré sombre donne l’impression d’une cotte de maille aux superbes reflets le ventre est brun roux avec des taches blanches.

 

La queue est constituée d’une vingtaine de rectrices, les deux centrales sont barrées et fortement contrastées sont un superbe trophée, ici également le dimorphisme sexuel est très prononcé, la femelle dont le plumage tire sur le beige sable est moins attrayante au niveau des colorations, sécurité oblige !

 

 272Q9725venere-male.jpg

 

Comme beaucoup de galliformes, elle à en charge la couvaison qu’elle assure seule, cette espèce est polygame !

 

Donc la femelle dépose dans une simple cuvette à même le sol de 6 à12 œufs et l’incubation a une durée à peu près égale à celle des autres espèces de faisans.

 

Les jeunes  nidifuges se nourrissent également les premières semaines d’insectes et de larves pour prendre le même régime alimentaire que leurs parents à la fin de l’été constitué de petits fruits sauvage comme les mures et autres baies, de graines et autres végétaux, différents insectes et mollusques.

 

Ce superbe oiseau se branche volontiers dans les arbres comme beaucoup de phasianidés.

 

En France, il fait partie des espèces chassables, il est implanté dans plusieurs régions de notre pays, mais, pour ma part, je l’ai rencontré dans la forêt de Marly le roi en région parisienne.

 

Ainsi que  dans l’Oise où, l’espèce bénéficie de lâchés afin de grossir les cheptels pour la saison cynégétique suivante.

 

Les survivant deviennent férales, ils ne tolèrent pas d’autres espèces de faisans sur leur territoire, le Colchide pâtit du mauvais caractère des mâles de vénérés  hargneux et dominants.

 

Il porte en outre un autre nom, le faisan de Reeves.

 

 

Son  statut de conservation à l’UICN est jugé : Vulnérable

 

 

Pour une fiche plus détaillée de cette espèce, rendez-vous sur  Oiseaux.net où une équipe fait un travail formidable de description sur des photos offertes par des bénévoles pour le plaisir de tous.

 

 

Recherches plus faciles



02/08/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 127 autres membres