Oiseaux-balades

Oiseaux-balades

Bondrée apivore Pernis apivorus

Autres buses du site : Buse féroce  Buteo rufinus ,  Buse variable Buteo buteo , Buse pattue Buteo lagopus ,   Buse de Chine Buteo hemilasius , Buse des steppes Buteo buteo vulpinus , Buse à gros bec Rupornis magnirostris , Buse à tête blanche Busarellus nigricollis , Buse blanche Pseudastur albicollis , Buse cendrée Buteo nitidus , Buse roussâtre Buteogallus meridionalis , Buse urubu Buteogallus urubitinga.

    

Autres Accipitridae

    

Chez nos voisins : European Honey-Buzzard, Wespenbussard, Abejero Europeo, Wespendief, Falco pecchiaiolo.  

    

Bondrée apivore (Pernis apivorus)

    

Règne : Animalia 

    

Embranchement : Chordata 

    

Sous-embranchement : Vertebra 

    

Classe : Aves

    

Ordre : Accipitriformes

    

Famille : Accipitridés

    

Genre : Pernis

    

Espèce : Apivorus

    

    

Linnaeus : 1758

    

    

J

F

M

A

M

J

J

A

S

O

N

D

Visiteur estival et reproducteur en France.

    

    

De 52 à 60 centimètres de longueur, pour une envergure située, entre 120 et 150 cm et accusant un poids compris de 550 à 1000 grammes, en outre, cette espèce possède une longévité de 29 ans pour un oiseau bagué et retrouvé suite à une mort naturelle, mais ne constitue pas forcément la règle.

 

Ce rapace bien que de taille un peu plus conséquente, est très semblable à sa cousine éloignée la Buse variable (Buteo buteo). Son plumage est également variable, suivant les individus rencontrés.

 

Elle ressemble tellement à sa cousine qu’elle portait le nom de Buse bondrée, mais les scientifiques, veillent aux grains et la considère bien plus proche du pygargue.

 

Le dessus des ailes, le dos le dessus de la queue, le cou est la calotte ont en règle général une couleur brune. Le ventre ainsi que la gorge, sont blanc-crème, striés ou tachetés de brun-foncé, voir  de noir. Le dessous des ailes, est quant à lui blanc avec des stries formant des lignes, la tache brune foncée au niveau du poignet est nettement définie.

 

La tête est proportionnellement petite par rapport au corps de l’oiseau et même si la femelle est de taille supérieure, ce qui lui donne un aspect plus volumineux, il n’existe pas vraiment de signes du dimorphisme sexuel chez cette espèce.

 bondrée-272Q6424.jpg

Sa queue est longue et assez fine, mais l’un des signes qui frappent vraiment chez cet oiseau, c’est bien sûr la couleur de l’iris de l’adulte qui est jaune doré, celui du juvénile étant marron (un observateur novice pourrait le confondre avec une jeune buse).

 

Une autre chose stupéfiante chez cette espèce, c’est sa capacité à suivre en vol des hyménoptères tel que les abeilles, les guêpes ou les frelons dans le but de repérer les ruches ou nids  sauvages pour en piller les larves et le miel si l’occasion lui en est donnée, car en effet, ce rapace de grandes tailles établit son régime alimentaire à bases de ce genre d’insectes.

 

Cette espèce ce déplace au sol avec facilité, mais possède une endurance au vol battu qui lui permet une migration plus aisée que certains autres rapaces.

 

Pour son confort, la bondrée se taille un territoire compris entre 10 et 40 kmqui n’est assujettit  qu’aux ressources alimentaires, si la première catégorie d’insectes fait défaut, les sauterelles, coléoptères, chenilles de papillons, mais aussi batraciens, micros mammifères font partie du régime.

 

Au moment du pic d’émergence des insectes en tous genres, a lieu la période de reproduction soit, entre avril et juin, sur le même site que les années  précédentes les vols nuptiaux débutent.

 

Ils consistent le plus souvent par une prise d’altitude par le mâle    qui s’immobilise en plein essor pour claquer des ailes au-dessus de sa tête à plusieurs reprises de suites.

 

Une fois le couple formé, même si elle préfère construire un nouveau nid, l’espèce peut également utiliser un ancien nid de buse ou de corvidé en le retapant un peu et la femelle, y dépose entre un et trois œufs avec un espacement variable de trois à cinq jours dont l’incubation assurée par les deux membres du couple commence dès l’arrivée du premier et dure de 30 à 35 jours.

 

La femelle assure la plus grande partie de cette tâche en particulier pour la nuit et  elle est ravitaillée dans la journée par son conjoint.

 

Bien sûr le décalage de la ponte se ressent aussi sur l’éclosion, mais ne semble pas être un facteur de rivalité au sein de la couvée, quant au partage de la nourriture comme c’est le cas chez certains autres rapaces.

 

Durant les dix premiers jours environ, c’est la femelle qui servira les insectes à ses petits après avoir pris soin de les déchiqueter, suivant les apports du mâle.

 

Les jeunes seront volants vers 35 à 45 jours, mais seront nourris encore par le couple quelques jours encore puis ils seront totalement indépendants vers 75 à 100 jours.

 

L’âge mature pour cette espèce est situé entre deux et trois ans, suivant les individus.

 

Son aire de répartition est assez vaste qui comprend la Russie ainsi que l’Europe, son territoire de nidification est sensiblement le même que celui de la buse variable et dont les limites  peuvent  parfois même chevaucher celui d’un  autre couple de bondrée, ses quartiers d’hiver son situé au sud du Sahara.

 

L’espèce, Pernis apivorus, a été divisée en deux espèces distinctes, l’une gardant le nom nominale et l’autre, la Bondrée orientale (Pernis ptilorhynchus), ou Bondrée huppée, ou encore Bondrée de Malaisie casquée a été élevée au rang d’espèce et semble plus présente dans la zone du  paléarctique oriental il y a également  semble-t-il six sous-espèces de cette dernière.

 

En France, depuis le 17 avril 1981 et par  un arrêté ministériel, ce rapace, comme tous les autres, bénéficie d’une protection totale, bien sûr il est inscrit à l’annexe 1 de la directive oiseaux de l’union européenne.

    

    

Son  statut de conservation à l’UICN est jugé : Préoccupation mineure.

    

    

Pour une fiche plus détaillée de cette espèce, rendez-vous sur  Oiseaux.net  où une équipe fait un travail formidable de description sur des photos offertes par des bénévoles pour le plaisir de tous.

    

 

    

Recherches plus faciles



14/09/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 127 autres membres