Oiseaux-balades

Oiseaux-balades

Balade en bretagne du 22/03/2010 , premier jour

Et une autre ballade en Bretagne. 

Premier jour.

               

            

En cette fin de troisième semaine de mars 2010 Je viens de prendre quelques jours de congé.

Un peu de décompression me fera le plus grand bien et  en attendant mon départ pour la Roumanie et le Delta du Danube, direction la Bretagne, le Cap Fréhel et la réserve des sept îles qui ne sont en fait que cinq !

En arrivant au cap Fréhel, une petite déception, le restaurant la Fauconnière n'est pas encore ouvert, et c'est le seul au cap j'aurais dus prévoir un pique-nique, heureusement, j'ais de l'eau !

Question oiseaux, il y à bien sur les Goélands argentés (Larus argentatus) qui commence depuis quelque temps à investir le premier  gros rocher face au restaurant, quand il ne sont pas sur une anfractuosité, ils forment un nid qui ressemble à une cuvette au sol, ils ne prennent pas énormément de place, mais ce sont des oiseaux territoriaux quand à leurs nids et ne tolèrent  aucuns intrus et les coups de becs sont là pour rappeler à l'ordre les opportuns.

 

Les Cormorans huppés (Phalacrocorax aristotelis)  sont  pour certain sur leurs nids, tous les stades de la nidification sont là, certains couples finissent la construction sommaire de leur futur lieu de ponte  constitué principalement d'algues et de brindilles mêlées alors que d'autres en sont déjà à la période d'incubation, quelques nids recèlent d'ici de là des oisillons fraîchement nés.

Une partie de la petite colonie de Guillemot de Troïl (Uria aalge) viens d'arriver, le reste ne saurais tarder, mais de la façade coté mer sur le premier gros rocher ou ils avaient une première intention de colonisation, suite à l'installation d'un premier couple de Cormorans pour sa propre nidification, les petits Alcidés  sont allé s'installer sur les abrupts de la falaise continentale, juste sous le chemin des fous qui porte bien son nom !

En ce lieu, il y à aussi quelque couples de Fulmar boréaux (Fulmarus glacialis), il semble également qu'un couple de super prédateur qu'est le Goéland marin (Larus marinus) tente de nidifier dans cette zone où les repas seraient servis chauds !

Je chercherais en vain de longues heures la trace de Mouettes tridactyles (Rissa tridactyla), les pates sombres de ces oiseaux auraient dus m'être d'une aide appréciable, mais bon ce sera pour la prochaine visite.

En retournant à la voiture entre la falaise et le phare, des Alouettes montent en chandelle avec leurs chants si caractéristiques, quelques unes seront posées sur les parties herbues rases, facilement observables en compagnie de quelques Pipits farlouses (Anthus pratensis), plus loin, sur l'étroit chemin conduisant au parking, un couple de Fauvettes pitchou (Sylvia undata) viendra se poser juste à coté de moi, virevoltera d'un taillis à l'autre,  surpris, je n'aurais même pas le temps de faire une photo potable, restera l'instant éphémère où ces deux diablotins ailés auront partagés une danse amoureuse avec moi !

Un Tarrier pâtre (Saxicola torquata)  mâle, un merle un verdier mâle chanteur en haut de sa branche au dessus du parking complèteront le tableau avec au passage une Tourterelle turque (Streptopelia decaocto).

Montant dans ma voiture, je quitterais le site sans avoir vu un seul rapace.

                 

Je rejoins mon hôtel pour une nuit de dormage bien mérité, mais l'impatience  me fera admirer les séries de photos prise sur la journée, et demain matin, je prends la route pour Perros-Guirec  et la réserve des sept îles.



27/03/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 130 autres membres