Oiseaux-balades

Oiseaux-balades

Si vous cherchez des oiseaux en République Dominicaine

La République Dominicaine qui partage l’île d'Hispaniola pour les deux tiers avec une autre nation (Haïti)  depuis la division de celle-ci, est un petit pays insulaire de la mer des Caraïbes, donc les biotopes y sont variés à souhait, côtiers bien sûr, mais également montagneux, avec en supplément quelques belles zones de forêts tropicales.


Afin de protéger cette nature flamboyante, les autorités successives de la République Dominicaine, ont créé neuf parcs naturels  sur son territoire dont le parc national del Este, site naturel le plus fréquenté du pays qui est le sujet ci-dessous.

 

Le Parc National de l’Est

et ses oiseaux

 


Situé au sud-est de la République Dominicaine, le Parc National de l’Est est réputé comme étant l’un des meilleurs lieux des caraïbes pour les passionnés d’ornithologie.


 Fondé en 1975, ce parc de plus de 700 km2 est notamment bien connu pour ses deux iles (Catalina et Saona), mais l’ensemble de la péninsule est recouverte d’une forêt subtropicale.

 

république dominicaine.png

                    

La géologie du parc, avec de nombreuses falaises de calcaire sculptées par les changements du niveau de la mer sur des millions d’années, avantagent les oiseaux marins qui se nichent là aux bords des mers chaudes et riches en poissons des caraïbes.

                             
Nous listons ici les oiseaux les plus spectaculaires parmi les 114 espèces d’oiseaux  à regarder dans ce parc, (311 espèces au total pour ce pays).

 

                                            
pélican brun.png
Pélican brun Pelecanus occidentalis       (photo du net)

                         
Vous pourrez admirer les pélicans bruns (Pelecanus occidentalis) tout le long du parc de l’est, souvent perchés sur des affleurements rocheux et dans les mangroves.

                                 
Ces pélicans se groupent le long du littoral du parc, et vous ne pourrez pas les louper car ils pêchent constamment de l’aube au crépuscule.

                           
Ces magnifiques oiseaux ont une envergure impressionnante et peuvent planer sur de longues périodes, avant de s’abattre subitement sur des bancs de poissons d’une hauteur de 30 mètres ! 

                                            
La saison des amours est en novembre, date à laquelle leur sac gulaire se teinte de vert et de rouge.



 fregate superbe.png
Frégate superbe Fregata magnificens (photo du net)

               
Le Parc National de l’Est accueille la plus grande colonie de frégates superbe Fregata magnificens dans l'ensemble des Caraïbes, sur la baie Bahía de las Calderas.


Les frégates du parc national de l’est ont une longueur comprise entre 71 et 114 centimètres pour une envergure atteignant 230 cm chez les mâles et peuvent être contemplés autour de la baie.

Espèces endémiques et autres oiseaux

 

Vireo a moustache.png
Viréo à moustaches  (photo du net)


Dans le Parc National de l’Est, vous aurez la chance de retrouver  et d'observer plus d’une vingtaine d’espèces d’oiseaux endémiques.

              
Parmi celles-ci, les deux espèces les plus appréciées sont le viréo d’Hispaniola (vireo nanus) et le perroquet d’Hispaniola (psittacara chloropterus). Le viréo à moustaches (Vireo altiloquus) se trouve aussi dans le parc.


Sans même s’approcher de l’intérieur des terres du parc, on trouve de nombreux oiseaux comme des colibris aux alentours des arbres en fleurs ou bien des hérons, ces derniers étant très présents dans la rivière Chavon à l’ouest du parc en lui-même.
 

                      
L’ornithologie est l’un des attraits principaux du parc, mais une partie des touristes se rendent aussi au parc pour observer deux autres types d’espèces animales : les tortues et les dauphins.

 

tortue Luth.png

Tortue Luth Dermochelys coriacea  (photo du net)

                      
L’ile de Saona dans le Parc National de l’Est est le plus grand site de ponte pour les tortues de mer de la République Dominicaine.

                       

Menacées pendant longtemps par une récolte abusive des œufs, les tortues sont maintenant sous protection par les efforts des habitants du seul village de l’ile, Mano Juan.

                 

Les habitants de ce village bénéficient financièrement du nombre croissant de touristes visitant l’ile pour voir la ponte annuelle des tortues.

                           
La plupart de la ponte se fait de nuit entre Mars à Novembre. Il y a deux types de tortues : les tortues imbriquées Eretmochelys imbricata et les tortues luths Dermochelys coriacea.

                   
Deux espèces de dauphins se rendent régulièrement au large de Sanoa : les grands dauphins Tursiops truncatus et les dauphins tachetés Stenella attenuata.

                  

On peut compter  plus d'une centaine dauphins dans les environs du parc qui trouvent là un lieu privilégié.


                   
Infos Pratiques

                  
Le fait que le parc soit une réserve naturelle protégée veut dire qu’il n’y a aucun logement dans le parc en lui-même.

              

La quasi-totalité des touristes accèdent donc sur le littoral du parc en bateau depuis le centre hôtelier de Bayahibe, très proche du parc.

                   

L’entrée au parc se fait pour une somme modique (environ 2 euros), et la plupart des hôtels de la baie de Bayahibe offrent des visites guidées, selon plusieurs thématiques (oiseaux, dauphins, tortues etc).

            

La qualité de ces excursions varie, il vaut mieux donc lire les avis des voyageurs de Bayahibe étant resté sur un hôtel de la région avant de choisir son logement.

                  
Pour ceux qui auraient du temps de libre pour visiter le reste de la République Dominicaine, on peut proposer d’autres lieux connus pour l’ornithologie dans ce pays, comme la Sierra de Bahoruco, la réserve scientifique Ebano Verde ou bien encore le Parc National Jaragua.

                                    
Pour plus d’informations sur la République Dominicaine, n’hésitez pas à contacter l’office du tourisme.

 

En cas d’urgence, l’ambassade de France est à Saint Domingue.



04/02/2015
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 92 autres membres