Oiseaux-balades

Oiseaux-balades

Balade du 04-06-2016 sur la nécropole de Thiais

Balade du 04-06-2016

sur

 la nécropole de Thiais

 

Grise,totalement grise, c'est l'ambiance générale qui se dégage sur l'endroit quand j'arrive sur la nécropole de Thiais, tout juste à l'heure.

Je rencontre Dominique qui sortant du cimetière se demandait s’il ne s’était pas trompé de jour pour la balade mensuelle sur site et je comprends donc qu’il est seul à attendre le départ de la dite  promenade ornithologique de ce matin.

En ce qui me concerne, j’y suis j’y reste, je suis venu de vraiment  trop loin pour repartir, il revient sur ses pas et le temps que je stationne  ma voiture, il me rejoint,  puis nous entamons une discussion  alors que plusieurs dizaines de Martinets noirs (Apus apus) décrivent de grandes arabesques juste au-dessus de la cime des arbres proches de l’entrée  principale.

Je  n’en avais pas vu autant depuis un bon moment sur site, nous sommes début juin et il y a peut-être des jeunes dans le lot, je me renseignerais plus tard à ce sujet, puis mon regard se pose sur un Moineau domestique (Passer domesticus)  posé,  sur la partie haute de la grande porte de l’entrée, il disparait rapidement, mais il compte pour la liste matinale.

Alors que les Étourneaux sansonnets (Sturnus vulgaris) entament un ballet d’aller et retour pour nourrir leurs nouvelles nichées les premières apparitions de Perruches à collier (Psittacula krameri) sont notées  d’abord entendues, les superbes oiseaux couleur sinople fendent l’air avec la puissance qui les caractérise.

Michel et Fred arrivent pratiquement en même temps, juste au moment où Dominique et moi allions  débuter notre petit tour, mais à quatre ce sera mieux et Michel me demande de suite comment s’est passé mon séjour au Kazakhstan.

Mise à part les Corneilles noires (Corvus corone), il n’y a que peu de mouvements ou de sons, malgré tout, un renard roux adulte apparait en traversant assez loin devant nous, nous tenterons une meilleure observation, mais le canidé ne se laisse pas approcher  et nous ferons choux blanc.

Encore une fois, Michel m’avouera s’être intéressé aux balades de la nécropole de Thiais suite à mon CR relatant une rencontre avec d’adorables petits renardeaux, mais bon ce n’est pas tous les jours dimanche et lendemain fête, nous finirons bien par lui offrir le spectacle de ce superbe carnassier, pour l’heure, il s’agit de localiser des piafs, quelle que soit leurs tailles  ou leurs couleurs.

Un jeune homme nous rejoint, il s’agit de Boris, une nouvelle tête qui a trouvé la promenade ornithologique par l’intermédiaire du programme de la LPO, il nous annonce l’arrivée d’une de ses connaissances d’ici à quelques instants et ce sera fait un moment plus tard.

Le chant des Mésange charbonnières (Parus major) résonne dans l’atmosphère humide, un Rouge-gorge familier (Erithacus rubecula) bondit d’un buisson puis disparait tout aussi rapidement.

Au-dessus de nos têtes, bien caché par la couverture foliaire, mais trahis par son cri suraigus, le Grimpereau des jardins (Certhia brachydactyla) se balade d’un arbre à l’autre avec en fond sonore le rire sarcastique du Pic-vert (Picus veridis).

Nous verrons à plusieurs reprises cette espèce, mais aucune autre du même genre et pourtant il y a encore peu, les épeiches étaient souvent observés ici, mais ce matin, pas une apparition, pas un cri de contact, rien quel dommage.

Un Troglodyte mignon (Troglodydes troglodydes) au chant puissant et localisé dans la partie rousse d’un petit conifère en train de dépérir, le temps que tout le monde puisse le voir il grimpe sur un autre cyprès, mais cette fois-ci au sommet où il est bien plus en évidence.

Alors que Michel reconnait le chant du Roitelet huppé (Regulus regulus), une averse nous surprend et nous force à allonger le pas pour trouver un potentiel abri sous les grands arbres, alors que plusieurs mâles de Merles noirs (Turdus merula) nous fuient avec ou sans alarme.

Tout cela nous amène près de la friche, mais non sans avoir eu la chance d’observer un Accenteur mouchet (Prunella modularis), qui prospecte dans le bas d’une haie, pour finir bien en évidence à la vue de tous au sommet taillé de main de maître de la séparation de troène.

La Renouée du Japon (Fallopia japonica)  après une tonte sévère a retrouvé sa hauteur normale, par beau temps, ici cela fourmille de fauvettes de plusieurs espèces, mais là avec le temps humide pour ne pas dire pluvieux tout le monde est caché au milieu de ce végétal envahissant, mais offrant une sécurité sans égal aux petits passereaux invisible pour le moment.

Alors que nous tendons l’oreille sur le chant d’une Fauvette à tête noire (Sylvia atricapilla) Dominique dont les sens, semblent plus affutés que les nôtres, perçoit un mouvement suspect dans le ciel et nous montre l’endroit à regarder en tendant le doigt dans la direction d’un rapace en vol.

Pas de problème pour l’identification, c’est bien un Faucon hobereau (Falco subbuteo) et  l’oiseau de proie vient de capturer au vol un martinet, le passereau trésaille encore quand assurant sa prise le prédateur s’éloigne tranquillement.

Nous tentons de le suivre du regard et même de passer de l’autre côté de la rangée d’arbres, mais ce n’est plus qu’une forme qui se dérobe à nos yeux et dans le ciel  le groupe important des congénères de la victime n’apparait  pas traumatisés plus que cela de l’attaque car ils sont toujours là, à décrire de grandes orbes aériennes à des vitesses relativement faibles.

En passant devant la butte aux renards, nous percevons le chant de l’Hypolaïs polyglotte (Hippolais polyglotta) en le devinant plus que de l’observer vraiment, ce manque  sera comblé quelques moments plus tard avec un mâle chanteur à l’extrémité d’une tige et lançant des vocalises à plein poumons.

Une femelle de Faucon crécerelle (Falco tinnunculus) est aperçue disparaissant au-dessus des grands arbres et sortant donc des limites de la nécropole, nous ne la reverrons pas, plus haut dans le ciel, un puis deux laridés se laisse porter par les courants d’airs invisibles, nous les identifions comme des Goélands argentés (Larus argentatus)

Nous quittons le secteur avec le chant lointain du Pouillot véloce (Phylloscopus collybita), mais sans l’apercevoir et les Pigeons bisets présents au sol ou dans les airs, ne nous détournent pas de nos commentaires sur l’acte de prédation, vu en directe quelques paquets de minutes plus tôt.

Du côté de l’ALGECO, des moineaux sont dans les petits arbres fruitiers, avec une puis deux et enfin trois Mésanges bleues (Cyanistes caeruleus) qui vont se poser dans la partie en friche de ce coin du cimetière ce qui permet de bien les observer à loisir.

Nous remontons vers le point de départ en rencontrant les mêmes espèces déjà vues, mais l’heure tourne et j’aimerais ne pas trop tarder pour rentrer à la maison et il y a presque 50 kilomètres à faire.

Plus loin, quelques Pigeons ramiers (Columba palumbus) décollent du sol où ils se nourrissaient à notre approche, une paire de Verdier d’Europe (Chloris chloris) passe au vol  puis en arrivant derrière la conserverie, nous verrons un Rougequeue noir (Phoenicurus ochruros) venir se poser pratiquement au-dessus de nous.

Ce sera la dernière espèce observée dans la matinée, puis un dernier mot pour commenter le moment fort de la balade, un remerciement pour la présence à Pauline, l’amie de Boris, Fred Dominique et  Michel avec qui une fois n’est pas coutume je ne déjeunerais pas chez l’américain pour cause d’anniversaire d’un bout d’choux de ma famille.

 

 

 

1 Martinets noirs

 

2 Moineau domestique

 

3 Etourneaux sansonnets

 

4 Perruches à collier

 

5 Corneilles noires

 

6 Mésange charbonnières

 

7 Rougegorge familier

 

8 Grimpereau des jardins

 

9 Pic-vert

 

10 Troglodyte mignon

 

11 Roitelet huppé

 

12 Merles noirs

 

13 Accenteur mouchet

 

14 Fauvette à tête noire

 

15 Faucon hobereau

 

16 Hypolaïs polyglotte

 

17 Faucon crécerelle

 

18 Goélands argentés

 

19 Pouillot véloce,

 

20 Mésanges bleues

 

21 Pigeons ramiers

 

22 Verdier d’Europe

 

23 Rougequeue noir

 



09/10/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 84 autres membres