Oiseaux-balades

Oiseaux-balades

Support de commande flexible pour mon appareil numérique.

Support de commande flexible

pour

mon appareil numérique.

 


Durant notre voyage sur le delta du Danube en 2010, Cyril . Sénéchal,  m'avait gentiment fait essayer sa longue vue Swarovski dernier cri à l'époque et montré juste pour le plaisir du partage, les qualités de son APN, un LEICA D-LUX-4, rentré en France, je demandais conseils à sigrid et Roger Guichon et j'obtenais un matériel identique à celui de mon  compagnon de voyage en Roumanie.


Tout était parfait, mais la pluie, le vent, le soleil et mon manque d'habileté surtout, me faisait rater plus de photos en digiscopie que je ne l'aurais souhaité et donc l'idée logique de placer une commande souple qui éliminerait tout au moins les vibrations, dû aux seuls tremblements  de mon fait lors du déclenchement de la prise de vue, m'était devenu incontournable.


L'enseigne LEICA ne proposait pas ce genre d'article, ou alors, je ne l'ai pas trouvé sur le net, je tentais de me rabattre sur un modèle mixte d'une marque XY  et comme, je suis un peu bourrin, je cherchais un truc rustique mais  solide.


Rien en dessous de cent euros, le temps passe je ne me décide pas et je continus à rater mes photographies  à tour de bras malgré la qualité de mon matériel,  il aura fallu le spot de l'Harfang  des neiges Bubo scandiacus, cette année (2014) à Le Maisnil dans le département du Nord et la rencontre sur site avec Yves Massin pour me décider.


La qualité de ses photos ce jour-là, résulte bien sûr de sa maitrise de son matériel, mais il avait une chose en particulier, un déclencheur souple.


Cette fois-ci, je me décide, mais je vais en fabriquer un moi-même, après tout, je travaille depuis plus de trente ans chez un des fleuron de l'aéronautique mondial et chez Hispano-Suiza, ce n'est vraiment pas les professionnels qui manquent pour me donner des conseils le cas échéant.


Alors, je me lance, un croquis, un second balayant le premier, une idée en entrainant une autre, je veux un ustensile simple et costaud avec le moins de pièces mobile, une fois l'article achevé, autant que faire se peut.

 

20140330_041021.jpg


Trente ans  chez Hispano-Suiza, aident à penser conception même si je n'ai pas fait ce genre d'étude loin s'en faut, j'arrive tout de même à établir un plan de pièce simple avec les côtes et donc, je finis par trouver "mon idée lumineuse".

 
Déjà, environ 400 ans avant notre ère, une personne écrivait à peut près ces mots dans un domaine totalement différent, mais que j'utilise  pour moi à longueur de temps:


"Cinq choses principales doivent faire l’objet de nos continuelles méditations et de tous nos soins, comme le font ces grands artistes qui, lorsqu’ils entreprennent quelque chef-d'œuvre, ont toujours présent à l’esprit le but qu’ils se proposent, mettent à profit tout ce qu’ils voient, tout ce qu’ils entendent, ne négligent rien pour acquérir de nouvelles connaissances et tous les secours qui peuvent les conduire heureusement à leur fin"

Rien n'est plus vrai encore à ce jour dans toutes les phases de la vie, alors c'est parti, je continue sur mon idée "fixe", c'est que je suis un rien opiniâtre dans les bons jours, entêté le reste du temps.


Donc mon idée en tête, je me dirige vers une enseigne de vente de matériel de bricolage, tout droit dans le rayon des poignées de portes intérieures, c'était certain, un choix important m'aidera à trouver ce que je cherche.

 

Rayon.jpg

Cela n'a rien à voir avec ma capacité à financer cette opération, mais je tiens par la suite à tout montrer dans un article sur mon blog afin d'en faire profiter au plus de personnes qui chercheraient une solution comme celle que j'ai trouvé, ou pourquoi pas, rebondir dessus pour faire autre chose,  sait 'on jamais.


Dans ce but, je veux que cela soit le moins onéreux possible dans la mesure du possible, quel intérêt de créer une chose que peu de gens pourraient reproduire par la suite.

 

L1080542 commande 2.jpg

Il ne me faut que quelques instants pour trouver mon bonheur et l'article en main, je rentre à la maison, en cas de pépin, j'aurais droit à un second essai puisqu'il y a deux poignées identiques dans ce lot et à peine arrivé dans mon atelier, j'en désolidarise une partie du support de vente et la surprise, il y a un mécanisme que je démonte prestement à l'aide d'une simple pince à clips.

 

L1080549 commande 4.jpg

Je pratique des tracés approximatifs sur la pièce qui dès à présent, n'est plus une poignée de porte et quelques furieux  coups de scie à métaux plus tard, je me retrouve avec trois parties A - B - C, dont bien sûr celle que je recherche pour mon idée qui avance bien dans mon esprit la "B".


A l'aide du matériel que je possède à la maison, je pratique deux épaulements (B1) de part et d'autres dans la zone située  en bas de ma pièce (B), ensuite je prends une chute de plexiglas (D)  de 1 mm  d'épaisseur que je fixe en la perçant et la chanfreinant (D2) sur le pied où j'ai préalablement percé et taraudé pour en assurer le maintient à l'aide de deux vis fraisées à tête fendue de 2 mm de diamètre (D3).

 

L1080555 commande3.jpg

Ce que l'on voit sur la photo, c'est en fin de compte, une semelle en "plastique" ,qui permet d'éviter un éventuel cours circuit, car en effet mon intention, c'est de fixer par simple pression ce genre de bras ainsi obtenu, sur le sabot du flash extérieur de l'APN.


Je pose le bras à sa futur place pour voir si le serrage serait correct, l'idée  semble tenir ses promesses, à ce stade de la fabrication, je suis assez content de la tournure des événements.

 

DSCN0476 commande 6.jpg


Alors que je viens de percer le bras (B3) à l'aplomb du bouton de déclenchement des prises de vues au Ø mini du filetage de l'embout de la commande manuelle souple, je réalèse par la face en dessous le Ø B3 à 8 mm et sur 6 mm de profondeur pour obtenir B4, enfin  un lamage B5 Ø10mm sur 1mm de profondeur et pour finir, je rayonne fortement l'extrémité du bras afin que fini, la forme s'intègre bien à l'ensemble.


A l'aide de mon petit tour transversal, je fabrique une première coupelle (E) et un genre de piston (F) qui passera à travers cette dernière et le ressors adéquat, c'est l'avant  dernier morceau de cet assemblage.

 

L1080565 commande5.jpg

Le diamètre extérieur de la coupelle, est un peu plus fort que le lamage du bras (B5), soit 10.1 mm, c'est à cet endroit quelle viendra s'emboîter avec un peu de force et de colle cyanoacrylate pour l'empêcher de sortir de son emplacement.


Le perçage de  la coupelle, laisse passer librement le piston, entre le fond de celle-ci et l'épaulement du piston, je placerais un ressort de façon à ce qu'il revienne à sa position initiale quand je relâcherai le poussoir de la commande souple.


Un petit détail quand même, le filetage de l'embout de commande souple qui se fixera sur le bras, n'est pas circulaire, c'est un standard, mais je ne possède pas le taraud nécessaire.


Le filetage, commence à 2.5 mm pour finir à 3.5mm environ, qu'à cela ne tienne, j'ai taraudé à 2 par 0.40 je repasse un autre taraud d'une taille au-dessus (3 par 0.50) sur plusieurs filets, mais sur la moitié de la longueur en prenant soin de ne pas déboucher de l'autre côté, puis-je tente de visser mon embout, après plusieurs allers et retours, l'embout se positionne correctement et surement sur le bras.


Il me vient l'idée saugrenue voir même loufoque  de faire un essai à l'extérieur sur la terrasse du jardin histoire de profiter des rayons du soleil, je positionne donc l'embout à sa place sur le bras, installe le piston dans le fond de l'alésage puis le ressors, chapeaute le tout avec la coupelle et retiens celle-ci avec le bout de l'ongle de mon pouce droit.


Juste pour voir si la course du piston, est correcte avec l'autre main, j'appuis sur la commande souple, une fois deux fois,  plusieurs fois plus fort aussi et là mon ongle glisse d'un seul coup me faisant lâcher prise.


Alors, pour une course correcte, elle était correcte, je l'ai même suivi des yeux quand les trois pièces se sont envolées pour finir la dite course dans la pelouse, là même que je n'ai pas tondu depuis septembre.


Un peu dépité, j'ai cherché un moment sans lâcher l'APN de la main des fois qu'une personne me prenne en photo ainsi à chercher d'un trésor invisible et j'ai fini par retrouver avec de la chance le piston.


Au bout d'un moment assez long, j'ai fini par décider de fabriquer une nouvelle coupelle, trouver un autre ressors et les précédents essais étant concluants, je n'ai pas renouvelé la série de tests au-dessus de la pelouse!

 

DSCN0452 commante 7.jpg

J'ai assemblé et collé le tout, ensuite, une puis deux couches d'après en aérosol et plusieurs de peinture noire, la tige en bois sur la photo n'a rien de technologique, mais elle permet de tenir l'ensemble à peindre à distance et surtout de protéger le filetage du bras, avant  les phases de peinture, ne pas oublier de placer un petit bout de scotch, taillé au Ø extérieur de la coupelle pour ne pas mettre de peinture à l'intérieur du système, car l'enlever serait assez ardu et pourrait plus tard bloquer le fonctionnement correcte de la course du piston.


Le tout sec, je le replace sur le LEICA et je tente un manœuvre et  j'arrête, il me manque le tampon en téflon pour appuyer entre le bouton et le piston, en deux coups de cuillère à pot, l'affaire est entendue je n'ai plus qu'à le positionner dans le perçage (F1) que j'avais prévu sur le piston (F) à cet effet.

 

272Q7500 commande 8 .JPG

Cette fois-ci, cela marche et le coup total de cette aventure me revient à moins de quarante  euros, mais surtout, c'est moi qui l'ai fait d'un bout à l'autre, c'est rustique et cela respire la santé!


J'aurais pu en rester là, mais je suis du genre à aller au bout de mon idée et de voir pendouiller la commande fixe de toute sa longueur avec pour seul point d'encrage le petit filetage, ne me conviens pas du tout.

 

272Q7950 pendulaire.jpg

Il me faut une prise intermédiaire, un truc simple et efficace encore et qui soit amovible lui aussi rapidement, assez tenace pour tenir mais facilement escamotable.


Le seul point d'encrage que je vois immédiatement sur l'APN, c'est le passant métallique de la dragonne que je n'utilise pas puisque l'appareil est en poste fixe sur son sabot, lui-même sur la longue vue.


Dans l'esprit, il me faut un objet capable de coulisser sur la longueur de la commande souple, que je puisse bloquer quand j'aurai trouvé la bonne position, qu'il puisse se pincer et se démonter sans trop forcer de l'APN.


Une fois encore, une idée, puis une autre, le problème est que si la gaine de la commande souple est cylindrique au Ø 4 mm, d'un côté il y a le poussoir, de l'autre il y a l'embout fileté et moleté au Ø 6 mm, tout deux sont sertis et non démontables.


Il vaut mieux un beau dessin qu'une longue explication, mais moi, je peux faire les deux !


Alors,  je commence par trouver un morceau  de plastique relativement mou, je coupe dedans un parallélépipède de 20 mm x 10 x10 et je garde la chute de côté.


je perce un trou au 6,2 mm de façon à laisser passer tout juste l'embout côté filetage.

 

L1080605 pince 1.jpg

De ce fait, c'est "gras" sur la commande souple, à 10 mm dans l'axe transversal, je perce de part en part à 2.5, dans le même sens en partant du bord, avec une scie à alu, je fais une entaille qui rejoint le perçage sur sa longueur, je chanfreine puis élimine un millimètre  de chaque côte en haut et en bas.


J'obtiens une pièce capable de se clipser par simple pression sur l'APN sans trop forcer et se démontant aussi facilement, je rayonne autour du Diamètre six pour donner une forme extérieure agréable à la vue, ensuite je retrouve la première chute laissée de côté et je perce à 4 mm.


Je traverse avec une vis longue de 4 et boulonne le tout, une fois sur le tour transversale, j'ai plus qu'à tourner avec précaution, car la matière et très molle, peu serré et je n'ai pas d'autre chute sous la main.



Diamètre 6 mm, petit épaulement à Ø 7 mm, entaille longitudinale puis coupe à la longueur, essais de serrage, tout baigne, cela marche, je positionne le bras à sa place, puis coince le genre de pince amovible que je viens de fabriquer et règle la courbure de la commande souple.

 

272Q7957 biset.jpg


Reste à faire les essais sur la longue-vue et partir en balade pour voir si toute cette bidouille apporte des résultats probants.


Alors, sans avoir la prétention de rivaliser avec un bureau d'étude quelconque, je pense que parfois, se donner la peine de réfléchir pour arriver à moindre coup à se créer un objet utile cela peut apporter une satisfaction toute personnelle et si d'aventure, cela peut aider humblement une autre personne à faire de même, c'est la cerise sur le gâteau.

 



07/04/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 86 autres membres