Oiseaux-balades

Oiseaux-balades

le matériel que j'utilise(2)

Il y a des gens qui ne font des commentaires uniquement quand ils ne sont pas bénéficiaire d'un service ou d'une vente qui leur agrée, d'autres seulement quand ils sont content et puis il y a les personnes comme moi, qui n'ont pas vraiment d'état d'âme sur le sujet et qui s'exprime sans trop de soucis et laissent des commentaires positifs ou négatifs selon le cas ou l'humeur.

 

Reste que quand on est content, il faudrait immédiatement le faire savoir et comme, c'est justement le cas, autant écrire que je suis heureux d'avoir bénéficié une nouvelle fois de bons conseils de la part d'une enseigne qu'il m'est agréable de fréquenter, autant pour moi que pour les membres de la section ornithologique du travail.

 

Pratiquement trois ans, que j'aurais dû faire ce compte rendu pour rendre justice à mes vendeurs, mais voilà, les petits soucis de la vie, les pôles d'intérêts variés et les occupations professionnelles, font que de long en long, j'ai remisé la rédaction de cet article, donc remontons le temps.

 

En mars 2010, quand j'ai créé ce nouveau blog suite à la suppression du précédent par l'hébergeur chez qui j'étais client pour ma connexion au net, je possédais bien sûr du matériel d'observation et de photographie.

 

 artimage_395730_3366766_201104250705873.jpg

 

J'aurais dû réactualiser l'article sur mon matériel d'observation et de photographie il y a un moment déjà, mais bon, ici comme ailleurs, ne pas remettre au lendemain ce que l'on peut faire le jour même, prend tout son sens et c'est peu-dire.

 

Donc, en ce qui concerne le matériel d'observation, le voyage en Roumanie est le départ du renouveau, car entre la fin avril et début mai 2010, je faisais un voyage avec un groupe de personnes sur le Delta du Danube.

 

Le voyage itinérant en majorité sur le fleuve, en lui-même bien sûr fût formidable à plusieurs égards, aussi bien dans l'observation des oiseaux, des paysages que des gens rencontrés, ce sentiment semblait être partagés par tous mes collatéraux.

 

Parmi eux, il y avait, bien évidemment des pointures dans notre domaine d'activité et l'un deux possédait une longue vue du dernier cru à l'époque, d'une marque prestigieuse en ce qui concerne l'observation des animaux en général et celle des oiseaux en particulier.

 

Alors, après quelques essais d'observations à travers l'appareil de miroise, je pris quelques renseignements et fut agréablement surpris d'apprendre que ce gars-là, au prénom de Cyril, était client chez une de mes connaissances au sens commercial du terme.

 

 artimage_395730_3366738_201104254849874.jpg

 

La société Europe Nature Optique créée par monsieur et madame Guichon à Bar sur Seine, donc une fois rentré en France, quelques coups de téléphone pour expliquer mon aventure roumaine à M. Guichon et je prends rendez-vous dans la foulée pour tester le modèle de longue vue, essayée durant mon périple sur le Danube.

 

Comme d'habitude, mademoiselle Guichon et son père, me reçurent avec gentillesse et force d'informations et ma demande, portait sur une Swarovski ATM 80 HD équipée d'un oculaire de 25 X 50 ainsi que d'un adaptateur pour fixer un appareil numérique compacte, un Leica D-LUX 4, en plus d'une superbe remise personnelle, M. Guichon m'a fait cadeau du fourreau de protection.

 

Présentation de la bête !

 

 IMG_3376 matos.JPG

 

Longue-vue Swarovski ATM 80 HD

Grossissement variable : 25X30X40X50

Distance minimum de mise au point : 5 m

Correction de dioptrie : +- 5 dpt

Distance focale de l'objectif : 460 mm

Filet de filtrage du côté de l'objectif : M82 x 0,75

Température de fonctionnement : -20° C / +55° C

Température de stockage : -30° C / +70° C

Etanchéité : Anti ruissellement + Etanche en pression + Etanche en immersion 4 m (remplissage d'azote)

Longueur : 355 mm

Etui en option : Offert dans mon cas par M. Guichon

Fabrication : Autriche

 

Dans le pack, je commandais également un adaptateur amovible pour faire de la digiscopie, ou en tout cas, tenter d'en faire, ce qui est loin d'être mon coeur de cible.

 

D'un autre côté, j'ai offert ma précédente paire de jumelle qui était une ARGONE 10 X 42, à un amateur qui débutait sur Thiais à l'époque et ma longue vue à l'un de mes frères de la même façon que j'avais offert la précédente à une personne au Parc du Marquenterre quelques années plus tôt.

 

 artimage_395730_3366796_201104252326216.jpg

 

Si j'ai offert ma paire de jumelle Argonne quelques mois plus tard, c'est que je me suis également offert une autre paire, de marque Swarovski comme la longue vue, ce sont des 10 X 50, mais avec l'aide de M. Guichon, qui m'a fait l'honneur plus que l'avantage de me concéder une remise supplémentaire pour son départ en retraite, mais curieusement, il est toujours présent pour prodiguer un bon conseil.

 

Car, un peu plus tard dans la même année, j'ai lors d'une visite de courtoisie chez M. Guichon, pus par chance essayer une paire de jumelle de cette marque, présentée ce jour-là par le représentant de la marque, une paire de SWAROVSKI EL VISION 10 x 50, mais le modèle n'étant pas encore en vente, j'ai dû patienter un moment pour obtenir le tarif et ainsi passer commande.

 

Alors, pour cette dernière, bien sûr, le prix n'est pas donné, le poids d'un peu moins d'un kilogramme, est bien plus conséquent qu'un modèle de taille inférieure même dans la marque, mais la compensation visuelle est bien là et je vous présente donc ses caractéristiques obtenue avec le mode d'emplois, mais aussi sur le net.

 

Caractéristique de cette belle autrichienne :

 

SWAROVSKI EL VISION 10 x 50

Grossissement : 10

Type de prisme : En toit

Diamètre effectif de l'objectif : 50

Champ de vision à 1000 m : 115m

Distance minimum de mise au point : 2 m80

Diamètre de la pupille de sortie : 5

Champ visuel réel : 6,6 °

Champ visuel à 1000 m : 115 m

Indice crépusculaire : 22,4

Intensité lumineuse: 25

Correction de dioptrie: +- 4,0 dpt

Largeur : 13.4 cm

Hauteur : 17.6 cm

Poids exact : 998 g

Etanchéité : Anti ruissellement + Etanche en pression + Etanche en immersion.

Adaptateur pour digiscopie sur les jumelles : pas encore essayé

Fabrication : Autriche

 

 IMG_3385 matos.JPG

 

Alors, bien sûr, la marque transalpine a encore évolué vers plus de qualité en même temps que vers l'innovation depuis, mais accompagnée de mes deux belles autrichiennes, j'espère de belles observations pour un bon moment encore.

 

Et depuis, j'ai laissé mon premier adaptateur de longue vue de côté, dédié à l'APN que j'avais acheté en même temps pour en acquérir un autre, celui-ci, le DCB II de Swarovski se monte bien sûr sur la longue vue, mais peut y rester, car un système d'articulation, permet de passer de la digiscopie à l'observation et inversement en quelques secondes.

 

 IMG_3377-2 matos.JPG

 

Il est vert est noir et vraiment simple d'utilisation, mais personnellement, j'y ai quand même apporté quelques modifications personnelles, en effet, ajouter des visuels blancs afin de trouver facilement les boutons et autre leviers permettant ainsi, de changer encore plus rapidement de position.

 

Contrairement au premier, qui ne se montait uniquement que sur mon Leica D-LUX 4, pour venir s'emboîter sur l'objectif de la longue vue, le second, permet de positionner tout type d'APN compacte en un instant, seul regret, qu'il n'y ait pas de possibilité de commande souple à distance, mais je vais réfléchir à ce détail qui m'intéresse au plus haut point et ce sera une suite logique à cet article si je réussis.

 

suite de l'article



09/10/2013
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 86 autres membres