Oiseaux-balades

Oiseaux-balades

La Crau à nouveau dégradée (reprise d'un article)

Pas de répit

pour

la Réserve naturelle des Coussouls de Crau :

 

 2e rave party en deux semaines.

 

 

 

Saint-Martin-de-Crau (13) - 18 août 2017

  

Pour la 2e fois en deux semaines, la Réserve naturelle des Coussouls de Crau dans les Bouches-du-Rhône a été dégradée par un festival de musique techno (voir notre précédent communiqué de presse).

  

Ce teknival qui s’est déroulé du vendredi 11 août au mercredi 16 août 2017 a, cette fois-ci, rassemblé plus de 10 000 personnes, entraînant des dégâts encore plus importants.

   

Le Conservatoire d'espaces naturels de Provence-Alpes-Côte d'Azur (CEN PACA), la Chambre d’agriculture des Bouches-du-Rhône, co-gestionnaires de la Réserve, portent plainte.

    

 

Ils en appellent à la conscience des organisateurs de ces festivals et alertent également les pouvoirs publics pour que cessent ces comportements préjudiciables à un espace naturel protégé et créé

par l’État.

 

Deux gardes du CEN PACA se sont mobilisés le samedi et le dimanche avec le renfort d’un 3e garde le

lundi 14 août.

     

Ils ont assisté la gendarmerie de Saint-Martin-de-Crau, afin de circonscrire les sorties du site grâce à leur connaissance du terrain et ont transmis des infractions à la législation de la Réserve naturelle et relatives aux véhicules à moteur dans les espaces protégés.

      

Les impacts :

     

La végétation a été fortement dégradée sur la zone d’emprise directe de la manifestation, soit 45 ha environ (piétinement, circulation des véhicules, etc).

   

Les impacts sur la faune s’étendent sur une  surface plus importante encore (dérangement, destruction de nichées, prédation d’oiseaux et reptiles protégés par les chiens, etc.).

  

Les surfaces jonchées de déchets et déjections dépassent la centaine d’hectares. Le CEN PACA doit également déplorer des dégradations sur le bâti et les équipements : tags sur les bergeries et les panneaux du sentier d'interprétation de Peau de Meau, propriété de la Fondation WWF-France.

   

Ce sentier est un vecteur pour accueillir du public et le sensibiliser à la faune et à la flore très particulière de la Réserve, ainsi qu’à l’action bénéfique du pâturage des moutons.

     

Jonché de quantités de déchets, il doit malheureusement rester fermé au public jusqu’à nouvel ordre. Cette nouvelle dégradation pénalise donc tout le monde : la Nature en premier lieu, les éleveurs, les gestionnaires et le public.

   

Effacer les stigmates.

  

Une opération de nettoyage pilotée par la communauté d'agglomération Arles-Crau-Camargue-Montagnette et la commune de Saint-Martin-de-Crau, a eu lieu le 17 août 2017, avec l'appui du CEN PACA, du Département des Bouches-du-Rhône et de l'Office national de la chasse et de la faune sauvage.

    

Cette opération a permis d’éliminer le plus gros des déchets. Mais il restera, longtemps encore, du papier toilette dispersé sur des centaines d’hectares, des débris de verre, ainsi que les tags sur les équipements et bergeries.

   

Victime de son manque de renommée, la nature de la Réserve naturelle des Coussouls de Crau fait les frais de festivals de musique depuis sa création en 2001.

   

Certains « teufeurs » contreviennent à la règlementation et pensent pouvoir agir en toute impunité, prétextant repartir en laissant le site

comme ils l’ont trouvé à l’origine.

    

Mais cette fois, l'addition risque d'être lourde pour les organisateurs aussi bien que pour les participants, au vu des multiples infractions au code de l'environnement.

 

Le CEN PACA compte sur la fermeté des sanctions pénales pour dissuader tout nouvel évènement et lance, une fois encore, un appel solennel aux pouvoirs publics pour une meilleure prévention de ces évènements destructeurs sur un site protégé par l'État.

 

Communiqué de presse

 

 

 Axel Wolff - CEN PACA .jpg

 

 

 

 



21/08/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 92 autres membres