Oiseaux-balades

Oiseaux-balades

Cette année, je passe mes vacances en Guyane.

 

Tout est dans le titre, cette année pour les vacances annuelles d’été, je reste en France, mais je vais en............... Guyane.

    

Oui, je sais, c’est super loin de Paris, mais quel amateur d’oiseaux ne rêverait pas d’aller y faire une balade.

   

carte Guyane.jpg  

Depuis que je suis enfant, je connais le nom de ce département français de l’autre bout du monde qui est également une région à lui seul.

    

Je passe sur le statut juridique d’assemblée délibérante, c’est tout simplement la France comme peu d’entre nous la connaisse.

    

La Guyane est la deuxième région de France en terme de  superficie qui est de 83 846 km2  composé d’une grande partie de forêt tropicale primaire, c’est également la plus boisé, environ 96 % de sa superficie.

    

Ce coin de France, accroché au Nord-est de l’Amérique du Sud, c’est aussi le deuxième moins peuplée avec environ trois habitants au mètre carré, juste derrière Mayotte un département situé dans l’Océan indien et qui fait partie de l’archipel des Comores.

    

L’histoire mouvementée de cette région commence pour la France aux environs de 1500,  avec les premières implantations de français, le bagne de Cayenne vient hanter les malfrats condamnés de la métropole 150 ans plus tard, avec ses conditions inhumaines, sans parler des travaux forcés.

    

Qui n’a pas entendu parler de « Papillon », ce célèbre film  interprété notamment par Steve McQueen et Dustin Hoffman de 1973, d’ailleurs quand on a une tâche ardu à faire, ne dit on pas « c’est le bagne ».

   

Bagne de cayenne.jpg

   

Bien sûr, Alcatraz aux USA, Botany Bay en Australie ou encore Katorga en Sibérie, ont tous marqués les esprits en leurs temps, mais Cayenne reste le plus tristement célèbre de tous.

    

Bien plus réjouissant tout de même, Le Général De Gaule, à ce moment-là président de la république française décide en 1965 que la Guyane hébergera le centre national Guyanais.

    

Depuis, il est devenu le centre d’études spatiales qui est de nos jours géré par les tirs de fusées d’Arianespace en cogestion avec l’union européenne « ESA ».

  

1280px-Fusées-Ariane_Musée_du_Bourget_P1010730.jpg

    

Et moi, dans tout cela, que vais-je y faire ?

    

Bien sûr, à titre individuel et  travaillant dans le contrôle non destructif, sur des  pièces de moteurs d’avions (de gros avions) pour une société du groupe SAFRAN,  j’aimerais jeter un œil à la base de lancement de Courroux pour ma culture personnelle, mais non, je n’y vais que pour observer les oiseaux ainsi que quelques animaux, selon les possibilités de terrain qui s’offriront à nous.

    

Quand je ne suis pas au travail, mon cœur de cible, c’est l’ornithologie.

    

Pour ce faire, j’ai pris un voyage complètement organisé par une enseigne dédiée au genre de balade qui m’intéresse.

    

Le nombre d’espèces animales et végétales est tout simplement hallucinant, rien que pour les oiseaux et à ce jour, le chiffre astronomique de 667 espèces répertoriées, tous statuts confondus selon oiseaux .net  (j’adore ce site), pour ce seul département français.

   

Accompagné d’un Guide professionnel de l’agence et de guide locaux, je pense pouvoir contacter des espèces mythiques telles que le Coq de roche dont je connais le nom depuis des décennies par exemple.

    

je profite  donc des dernières semaines pour tenter de réviser ce qui peut l’être aux niveaux des formes et des couleurs.

    

Un seul petit regret tout de même, ne pas pouvoir partager cette nouvelle aventure avec une connaissance proche, même si je suis persuadé que j’en ferais de nouvelles.

 



08/06/2017
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 84 autres membres