Oiseaux-balades

Oiseaux-balades

Balades du 15/03/2015 au Gris-nez et plus haut vers Le Clipon (2)

Balades du 15/03/2015
au Gris-nez
et plus haut vers Le Clipon (2)

          

                
Nous reprenons l’indication offerte par  Mickaël pour nous diriger vers Tardinghen et son marais, la promesse de nouvelles espèces à contactée nous ravis, mais nous n’allons pas bien loin.

          
En effet, Olivier tout au comptage de celles que nous avons observé, a les yeux fixés sur notre petit bout de papier qui nous a servi à les noter notre liste et moi, je conduis quand soudain là, à cent mètres, je vois un imposant canard sombre et m’écris de suite, c’est quoi ce truc ?


Olivier me répond, qu’as-tu-vu et moi de répondre là, là au bord du champ, je freine doucement, pour m’arrêter, c’est une Bernache cravant (Branta bernicla) au gagnage, elle est seule nous pouvons l’observer à loisir olivier tente même une digiscopie improvisée dont je ne verrais pas le résultat.

              

272Q0675 Cravant.jpg
                    

Nous laissons là, le superbe anatidé pour nous rendre sur notre deuxième site d’observation, des laridés un peu partout dans les champs, un autre héron couleur cendre au vol, une Tourterelle turque (Streptopelia decaocto) au sol puis en vol à l’entrée d’un village.


Dans un près en contrebas de la route, nous localisons une Aigrette garzette (Streptopelia decaocto) et dans une mare artificielle une paire de gros Canards de Barbarie (Cairina moschata)  de l’espèce domestique que l’on voit dans presque toutes les fermes de notre pays.


Nous arrivons à destination, un nouveau parking où un ramier semble nous attendre posé sur un petit poteau, le chant d’un mâle chanteur de Mésange bleue (Cyanistes caeruleus) nous permet de le contacter.

                       

272Q0825 ramier.jpg
                             

A peine descendu de la voiture, les chants fusent de partout malgré le temps maussade ici une charbonnière, là un verdier au sommet d’un conifère ou un traine-buisson en bas d’une haie comme il se doit.


Mon compagnon repaire un gros oiseau immaculé en vol, c’est une Spatule blanche (Platalea leucorodia) une rencontre inattendue, mais quel plaisir et un moment, on pense que l’échassier va se poser pas trop loin de nous, mais non, il nous survole, décrit un grand arc de cercle puis s’éloigne pour disparaitre définitivement.

                  

272Q0846 spatule blanche.jpg
                                

Plus loin, nous percevons sans difficulté d’identification les vocalises du Pouillot véloce (Phylloscopus collybita) nous le verrons un peu plus tard, mais pour l’instant, c’est un Roitelet huppé (Regulus regulus) qui nous intéresse.


Un autre accenteur dans un buisson à mi-hauteur, une poule d’eau dans une flaque des rieuses et des goélands, encore des cendrés sur des piquets et en arrière-plan,  un Bruant des roseaux (Emberiza schoeniclus) mâle qui chante, mais que nous n’entendons pas du fait de la distance.


Encore des merles, plusieurs sonneurs d’écus, la Bouscarle de Cetti (Cettia cetti) aisément reconnaissable par son chant caractéristique et enfin, les premières Sarcelles d’hiver (Anas crecca) un Foulque macroule (Fulica atra) rejoint par plusieurs de ses congénères.


En fait, ici, il y a plusieurs plans d’eau avec des huttes de chasse dommage que l’un des propriétaires ne soit pas présent, car si pendant la période cynégétique, une hutte sert bien évidemment  à la chasse, le reste du temps se peut être un superbe affut pour l’observation des espèces aquatiques.


De ce fait,  nous sommes obligés de prospecter à la longue vue, toutes les mares et les étangs visibles à partir  du chemin ce qui nous offre déjà pas mal de possibilités tout de même.


A un moment, quatre Bécassines des marais (Gallinago gallinago) décollent pour s’éloigner de nous, nous trouvant certainement bien trop près, mais nous passons rapidement à autre chose, trois couples de Sarcelles d’été (Anas querquedula)  sont présents de l’autre côté du bassin, c’est assez loin, mais je tente une digiscopie à l’aveugle, seulement pour la photo témoin.

              

File0265 ete.jpg
                      

Le temps que je bricole mon adaptateur sur la longue-vue, Olivier capte quelques Canards chipeau (Anas strepera) nous en verrons d’autres plus loin en compagnie de Canard souchet (Anas clypeata) il y a également pas mal de formes en plastiques posé à la surface. 


Quelques Fuligules morillons (Aythya fuligula) et leurs cousins des Fuligules milouins (Aythya ferina) à cet endroit, uniquement des plongeurs, un Grèbe castagneux (Tachybaptus ruficollis) isolé puis à nouveau les espèces vues précédemment.


juste avant de bifurquer sur notre gauche pour prendre le sentier à travers les dunes pour rejoindre la plage, nous observons un couple de Cygnes tuberculés (Cygnus olor) dont l’un sur un monticule et quelques Canards colvert (Anas platyrhynchos), de différentes espèces déjà rencontrés.


La bouscarle à peine aperçue nous fuit alors que les mésanges, quel que soit l’espèce au contraire tourne autour de nous avec en toile de fond le chant du Rougegorge familier (Erithacus rubecula).

              

272Q7321 rougegorge.jpg
                                 
La marée est basse quand nous arrivons au bord de la mer, une fine pluie commence à tomber, mais bon on y est, on y reste, des goélands des quatre  espèces déjà rencontrées ainsi qu’une Sterne caugek (Thalasseus sandvicensis).


En observant plus attentivement, nous trouvons le Bécasseau sanderling (Calidris alba) courant sur au contacte du flux et du reflux, l’un de ses cousins le Bécasseau variable (Calidris alpina) ainsi que le Grand gravelot (Charadrius hiaticula) prospectant eux aussi en quête de nourriture dans des flaques d’eau salée parfois en compagnie de Tournepierre à collier (Arenaria interpres).

         

272Q7419 sanderling.jpg

Nous remontons le long de la plage pour rejoindre le C4 et nous pouvons constater de visu le travail d’érosion fait par la mer ainsi que les déchets charriés sur le rivage par celle-ci.


Arrivé à la voiture, nous la déplaçons pour nous en servir comme écran anti pluie que contre le vent, c’est Olivier qui s’est occupé de l’intendance et c’est royal, nous ne manquons de rien, nous prenons donc notre repas tout en mirant les quelques Pies bavardes (Pica pica) qui se trouvent là, un Grand cormoran (Phalacrocorax carbo) au vol et un autre héron.

 

 

Bernache cravant (Branta bernicla)
Tourterelle turque (Streptopelia decaocto)
Aigrette garzette (Streptopelia decaocto)
Canards de Barbarie (Cairina moschata)
Mésange bleue (Cyanistes caeruleus)
Mésange charbonnière (Parus major)
Verdier d’Europe (Chloris chloris)
Accenteur mouché (Prunella modularis)
Spatule blanche (Platalea leucorodia)
Pouillot véloce (Phylloscopus collybita)
Roitelet huppé (Regulus regulus)
Bruant des roseaux (Emberiza schoeniclus)
Merles noirs (Turdus merula) 
Bouscarle de Cetti (Cettia cetti)
Sarcelles d’hiver (Anas crecca)
Foulque macroule (Fulica atra)
Bécassines des marais (Gallinago gallinago)
Sarcelles d’été (Anas querquedula)
Canards chipeau (Anas strepera)
Canard souchet (Anas clypeata)
Fuligules morillons (Aythya fuligula)
Fuligules morillons (Aythya fuligula)
Fuligules milouins (Aythya ferina)
Grèbe castagneux (Tachybaptus ruficollis)
Cygnes tuberculés (Cygnus olor)
Rougegorge familier (Erithacus rubecula)
Sterne caugek (Thalasseus sandvicensis)
Bécasseau sanderling (Calidris alba)
Bécasseau variable (Calidris alpina)
Grand gravelot (Charadrius hiaticula)
Tournepierre à collier (Arenaria interpres)
Pies bavardes (Pica pica)
Grand cormoran (Phalacrocorax carbo)



07/04/2015
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 86 autres membres