Oiseaux-balades

Oiseaux-balades

Balade en baie de Somme du 24/09/2016 (première partie)

Balade en baie de Somme

 

du 24/09/2016

 

(première partie)

   

Ce vendredi après midi, à la fin d’une semaine professionnelle assez compliquée quand juste avant de quitter mon lieu de travail, je reçois de la part d’Olivier mon complice des balades de Thiais, une proposition de visite du Marquenterre pour le lendemain, j’accepte de suite sans réfléchir.

Rendez-vous et pris à sept heures pour le lendemain matin devant la maison et donc alors que je range dans  le C4  mon matériel d’observation et de photos, mon ami arrive, les formalités sont vite remplies et nous embarquons rapidement.

A moment-là, la pénombre règne encore et le premier oiseau, un Geai des chênes (Garrulus glandarius) que  nous ne verrons qu’une demi-heure après notre départ, l’autre espèce marquante, un Héron cendré (Ardea cinerea) qui comme le précédent passent au-dessus de l’autoroute.

Comme nous nous entendons bien, les discussions vont bon  train et le trajet nous semble moins long et  une fois la lumière du jour installée les espèces habituelles apparaissent  de long en long, ici une Buse variable (Buteo buteo) sur un poteau, là des Corneilles noires (Corvus corone) dans les champs et plus loin, des Pigeon ramier(Columba palumbus).

Quelques rares Pies bavardes (Pica pica), un paquet  de 14 Grands cormorans  (Phalacrocorax carbo) dans un vol caractéristique et bien sûr, les inévitables Etourneaux sansonnets (Sturnus vulgaris) alignés par centaines sur les fils HT et au fur et à mesure que nous avançons vers la mer, les champs se couvrent de bandes de laridés avec pas mal de Goélands brun (Larus fuscus).

La voix du GPS nous ordonne de prendre la prochaine sortie, mais nous décidons de pousser jusqu’à l’aire d’autoroute de la Baie de Somme, c’est qu’en chemin, nous avons décidé de ne plus faire le Marquenterre, mais plutôt le « Grand Laviers » en effet je n’ai jamais visité ce site et mon compagnon qui l’a fait plusieurs fois me déclare que c’est digne d’intérêt.

Une fois garé, nous prenons paires de jumelles et appareils photos pour nous balader un peu, les Moineaux domestiques (Passer domesticus) sont légion ici, il faut dire que bon nombre de personnes mangent autour des voitures ce qui fait le bonheur des piafs.

 

UE8A9149 moineau domestique.jpg

Sur une barrière de la zone de jeux pour les enfants, un Rouge-gorge familier (Erithacus rubecula)  chante comme s’il cherchait une compagne, il parait tout menu à côté d’un moineau en boule encore engourdi par la fraîcheur matinale.

Des Canards colvert (Anas platyrhynchos) ainsi que quelques hybrides, certainement issus de croisement pour le sport cynégétique et qui se seraient échappés pour venir trouver refuge sous la tour panoramique, sont présent et quémandent à force de cris.

Sur le même bassin au pied du belvédère, deux canards immaculés broutent tranquillement, des Canards de barbarie (canard domestique) bien sûr, échappés ou issus d’une nichée non contrôlée,  mais en tout cas, deux jeunes en parfaite santé, nous poursuivons à pied pour arriver tout au fond du parking, quatre Linottes mélodieuses (Linaria cannabina) décollent devant nous.

 

UE8A9162 Barbarie.jpg

Dans les champs alentour, beaucoup de laridés, puis arrivé au-dessus de la mare, nous constatons que celle-ci est à sec, de petit passereaux fusent dans les phragmites sans nous laisser le temps de les identifier.

Un Chardonneret élégant (Carduelis carduelis) monte presque à la verticale  contre le vent pour nous fuir puis, renonce et revient vers nous en laissant échapper son cri facilement reconnaissable pour finalement disparaitre à l’opposé de la direction qu’il avait prise au départ.

Des Grives mauvis (Turdus iliacus), les premières observées pour nous cet automne ainsi que des Merles noirs (Turdus merula) s’envolent à notre approche, de jeunes Pinsons des arbres (Fringilla coelebs) nous laissent avancer vers eux, mais disparaissent dès que je veux sortir mon appareil photos, même pas grave, c’est la rencontre qui prime.

Quelques Mésanges charbonnières (Parus major) encore des laridés et jusqu’à cinq Pluviers dorés (Pluvialis apricaria) puis dans le canal en contrebas des Gallinules poules d’eau (Gallinula chloropus) et, un Pipit farlouse (Anthus pratensis) sur la berge difficile à localiser dans l’herbe.

Un héron, un cendré vient se poser à une centaine de mètres de nous sur un monticule, mais ne semble pas apprécier notre compagnie, car il décolle aussitôt que nous nous avançons dans sa direction.

 

UE8A9167 héron cendré.jpg

Nous décidons d’aller prendre un déjeuner et laissons quantité de Mouettes rieuses (Chroicocephalus ridibundus) sur notre droite et le « farlouse » étant plus proche je tente une photo avec un succès mitigé un premier Pouillot véloce (Phylloscopus collybita) est entendu puis aperçu, encore des corneilles puis des Corbeaux freux (Corvus frugilegus) au vol ainsi qu’un busard sp en patrouille.

Nous prenons un encas au chocolats chaud assez fade, puis nous, nous rendons au Grand  Laviers, ici  ce n’est pas le Marquenterre, le parking est vide, un seul véhicule de présent celui de la personne chargée de l’accueil et de l’information.

C’est un chasseur, mais la discussion n’en reste pas moins conviviale, voire même agréable et il nous donne quelques éléments pour notre balade sur le site ainsi que la position de l’observatoire le plus intéressant de son point de vue pour ce matin.

La Bouscarle de Cetti (Cettia cetti) est le premier oiseau que j’ai  perçu à l’oreille en descendant de ma voiture, puis  la lecture du panneau de présence des espèces faite, nos billets pris, je m’entretiens d’un sujet tout personnel avec la personne qui nous reçoit et la balade commence.

Olivier qui est venu ici plusieurs fois, me commente en détails l’endroit, pour atténuer les effets de la pente douce qui nous conduit au premier point de miroise et là, la déception de mon ami est palpable en effet nous avons un champ avec une espèce de toute petite pièce d’eau en forme de croissant devant nous.

il m’explique qu’à chaque fois qu’il est venu, cette partie était entièrement sous les eaux, rien à voir avec ce que nous avons sous le nez, seules quelques gallinules évoluent sur le bord et nagent près d’un héron qui s’envole presque de suite.

Assez loin, nous apercevons une Cigogne blanche (Ciconia ciconia) au repos, comme elle est à bonne distance, les longues vues sont de mise, pour constater que l’oiseau n’est pas bagué, nous reprenons notre marche pour arriver au N°2, l’échassier est bien plus près, mais pour un cours moment.

 

UE8A9204 cigogne blanche.jpg

En effet, le héron vu plus tôt passe au-dessus provoquant son envol et pendant un moment, volant de concert l’un à côté de l’autre, nous pouvons voir les différences notables d’attitudes et de tailles des deux grands oiseaux.

Une espèce de mare au contour mal définie s’étend devant nous, à droite, une première Bécassine des marais (Gallinago gallinago) est identifiée, puis une seconde est enfin tout un rassemblement assez loin un Chevalier guignette (Actitis hypoleucos).

Sur notre gauche et loin ce sont des Cygnes tuberculés (Cygnus olor), un groupe d’un peu plus d’une dizaine d’individus, un petit limicole est repéré au vol, après plusieurs grandes arabesques à quelques centimètres au-dessus de l’eau, il vient se poser face à l’endroit où nous, nous trouvons, c’est un Grand gravelot (Charadrius hiaticula) juvénile.

Dans la petite allée périphérique, encore un pinson au chant, des passereaux indéfinis et assez furtifs des grimpereaux, encore et l’observatoire suivant nous offre une Aigrette garzette (Egretta garzetta) ainsi que  des colverts.

Nous enchaînons les points de miroises les uns derrières les autres, plusieurs limicoles sont présents, les longues vues étaient l’outil à ne pas oublier.

Ici de Combattants variés (Philomachus pugnax) six au total dans des livrées de transition différentes,  là un Bécasseau variable (Calidris alpina) ou un Chevalier gambette (Tringa totanus) dissimulé dans un groupe de quatre Bécasseaux maubèche (Calidris canutus) tantôt au repos tantôt glanant leurs pitances en fouissant le fond vaseux.

 A un moment, un juvénile de Busard des roseaux (Circus aeruginosus) provoquera  une envolée générale de tout l’ensemble des petits échassiers ainsi que des Sarcelles d’hiver (Anas crecca), mais pas des Canards souchets (Anas clypeata) et autres anatidés du même gabarit.

De suite une meute de plus de 500 Vanneaux huppés (Vanellus vanellus) se formera sur le rapace l’obligeant à quitter les lieux et ne reviendra se poser qu’une fois l’indésirable chassé.

Un Pic vert (Picus viridis) parfaitement reconnaissable au vol puissant et chaloupé, traverse dans les airs au-dessus de la pièce d’eau.

Nous constatons que le poussin de poule d’eau, accompagné de l’un de ses parents s’est réfugié dans les phragmites, nous ne le reverrons plus, dommage, car un poussin de quelques jours au 24 septembre, c’est une chose rare pour moi.

Nous continuons notre périple, quelques Mésanges bleues (Cyanistes caeruleus) ainsi que leurs cousines charbonnières, une jolie plume au sol, une primaire de poule faisane.

L’avant-dernier observatoire,  ne nous apporte pas de nouvelle espèce, mais un mouvement important d’une centaine de Foulques macroule (Fulica atra) encore des tuberculés par dizaines et quelques sarcelles, d’hiver bien sûr.

L’estomac crie famine mais néanmoins nous décidons (surtout moi) de finir le parcours et avant de traverser la petite roue pour entamer la seconde partie, un Pic épeiche (Dendrocopos major) est aperçu furtivement puis un ensemble de Mésanges à longue queue (Aegithalos caudatus).

Plus loin, nous observons un papillon, l’espèce semble être en migration, au début nous les contions et sous le nombre nous avons abandonné, il y en a partout, le Troglodyte mignon (Troglodytes troglodytes) quant à lui est omniprésent.

Une Buse passe, un Goéland argenté (Larus argentatus) décolle du sommet d’un poteau électrique où il était installé pour une vue panoramique  et un Marin pêcheur d’Europe (Alcedo atthis) et contacté par son sifflement caractéristique en arrivant sur le parking.

Olivier ira s’informer auprès de la personne de l’accueil du fait du manque d’eau et il reviendra avec une explication impliquant une pane de pompe de refoulement.  

Alors que nous quittons l’endroit, un Faisant de Colchide (Phasianus colchicus) traverse devant nous, j’aperçois le cadavre d’une sarcelle flottant dans le petit canal, ailes grandes ouvertes, elle fera le bonheur d’un carnassier en maraude  à un moment ou à un autre.

Plus loin, ce sont deux bécassines côte à côte dans un champ qui nous interpelle, ce n’est pas par le plumage que je les ai repérés, l’une d’elle exécute des mouvements verticaux à la façon d’une sourde.

Cela me rappelle l’oiseau que j’avais observé au Parc du Sausset en région parisienne et l’autre détail, c’est que la « calme » nous apparais grisâtre alors que « l’éditée » est bien rousse dans son ensemble.

Elles sont à 25m, je me gare à la va comme je te pousse en tentant de gagner quelques mètres, olivier les jumelles rivées au visage ne les lâche pas.

Quand je suis enfin stationné, mon ami sort le guide ornitho de son côté le limicole continu de pomper, mais reste partiellement caché puis, sa tête apparait enfin bien définie, la raie sommitale est un critère diagnostique ce sont bien toutes deux des « marais ».

Dommage, c’est sur cette micro déception que nous partons vers Le Crotoy histoire de trouver un restaurant pour un repas bien mérité.

Malgré notre dépit passager, nous jetterons tout de même un œil sur le Faucon crécerelle (Falco tinnunculus) posé à quelque distance de là sur un poteau de clôture, en arrière-plan.

 

 

AutoRoute

 

1 Geai des chênes

2 Héron cendré

3 Buse variable

4 Corneilles noires

5 Pies bavardes

6 Pigeon ramier

7 Grands cormorans

8 Etourneaux sansonnets

9 Goélands bruns

------------------------------------

 

Aire de la baie de Somme

10 Moineaux domestiques

11 Rougegorge familier

12 Canards colvert

13 Linottes mélodieuses

14 Canards de barbarie

15 Chardonneret élégant

16 Grives mauvis

17 Merles noir

18 Pinsons des arbres

19 Pouillot véloce

20 Mésanges charbonnières

21 Pluvier dorés

22 Gallinules poules d’eau

23 Pipit farlouse

24 Mouettes rieuses

25 Pouillot véloce

26 Corbeaux freux

----------------------------------------------

 

Grand Lavier

 

27 Bouscarle de Cetti

28 Cigogne blanche

29 Bécassine des marais

30 Chevalier guignette

31 Cygnes tuberculés

32 Grand gravelot

33 Aigrette garzette

34 Combattants variés

35 Bécasseau variable

36 Chevalier gambette

37 Bécasseaux maubèche

38 Busard des roseaux

39 vanneaux huppés

40 Pic vert

41 Mésanges bleues

42 Foulque macroule

43 Pic épeiche

44 Mésanges à longue queue

45 Troglodyte mignon

46 Goéland argenté

47 Faisant de Colchide

48 Faisant de Colchide

49 Faucon crécerelle



08/10/2016
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 86 autres membres