Oiseaux-balades

Oiseaux-balades

balade du 07-06-2014 sur la nécropole de Thiais

balade du 07-06-2014

sur la nécropole de Thiais
 


Zéphir comme assez souvent, est actif sur la nécropole de Thiais, son souffle fait courber la cime des grands peupliers de façon significative  ce matin, mais le ciel est d'un beau bleu azur.
 
La courtoisie finit toujours par payer un jour ou l'autre, ce matin en arrivant, bien sûr je suis accueilli avec gentillesse, mais en plus, j'ai droit à un petit pain au chocolat offert par l'une des personnes en faction à l'entrée du cimetière, cela fait toujours plaisir.
 
Avec Christiane,  nous débutons l'observation par un mâle de Moineau domestique (Passer domesticus) perché au sommet d'un des ifs de l'entrée, le bec chargé de nourriture atteste la nidification sur le site, la confirmation si elle était nécessaire, vient quand on le voit s'enfoncer dans une petite cavité sous le préau.


 272Q2424 Pas-dom.jpg

Les Etourneaux sansonnets (Sturnus vulgaris) ne sont pas en reste, omniprésents sur le cimetière, nous en verrons tout au long de la balade, des jeunes volants, mais aussi des adultes au nourrissage un peu partout, par contre, toujours aucune activité apparente sur les nichoirs installés par le technicien fidèle à nos promenades.
 
Comme rien n'est éternel sauf le repos en ce lieu, les nuages ne tardent pas à se montrer, Olivier qui est arrivé un peu avant nous, nous apparait dans une posture qui nous laisse perplexe, doit-on cocher ce matin le pied de grue?


 272Q2428 pied de grue.jpg


La bonne humeur s'installe déjà malgré la pluie menaçante, juste au moment où Franck vient nous saluer, nous offrir quelques informations et nous montrer ces dernières photos via son téléphone portable.


Côté plante, on dirait que certains buis ravagés par la Pyrale du même nom demandent à repartir avec l'apparition de feuilles toutes fraiches, la nature est robuste et justement, sur l'un de ces arbustes, un Troglodyte mignon (Troglodytes troglodytes), nous accueille de son chant  perforant.


 272Q2435 Tro-tro.jpg

Dans le ciel, les Perruches couleur sinople passent à vivent allure, alors que les cieux se sont assombris en quelques instants, des Corneilles noires (Corvus corone) ici ou là, mais surtout, des sansonnets partout, nous font tourner la tête sans arrêt.
 
Des Merles noirs (Turdus merula),  femelles  ou mâles fusent comme il se doit d'une haie pour en gagner une autre quelques dizaines de mètres plus loin avec le cri d'alarme caractéristique qui est le leur.


Quelques grosses gouttes d'eau nous tombent dessus malgré la protection de la couverture foliaire, cela ne nous empêche pas de voir une famille complète de Mésange à longue queue, évoluer au-dessus de nous, accompagnée de cris aigus incessants.
 
Quelques Pies bavardes (Pica pica) de façon éparse, encore quelques moineaux, surtout des femelles en quête de nourriture et des troglodytes bondissant un peu partout.
 
Le Pinson des arbres (Fringilla coelebs), même s'il sera vu et entendu à plusieurs reprises, restera très discret ce matin tout comme le Grimpereau des jardins (Certhia brachydactyla) et la Fauvette à tête noire (Sylvia atricapilla), parfaitement identifiée par le chant d'un mâle qui ne se montrera pas beaucoup plus.
 
Jusqu'à quatre Martinets noirs (Apus apus), seront aperçus décrivant de larges arabesques à bonne hauteur, sans jamais descendre au moins à la hauteur de la cime des grands arbres et dans les branches au-dessus de nous, une Mésange bleue (Cyanistes caeruleus), évolue également, mais avec moins de vélocité.
 
Que peu de Pigeon biset en regard des autres balades sur le site, son cousin le Pigeon ramier (Columba palumbus) ne sera guère plus présent pour cette matinée, les Perruches à collier (Psittacula krameri) quant à elles, ont investies plusieurs cavités au grand dam des étourneaux qui tournent autour à grand renfort de cris.
 
Le protocole de non prolifération de certains produits phytosanitaires permet ici comme ailleurs où il est en application de voir l'émergence de quelques jolies fleurs comme certaines espèces d'orchidées dont Olivier, curieux de tout teste les senteurs.


 L1090491Orchis.jpg

Sur la friche nous ne découvrons pas grand-chose, l'animation aviaire est quasi nulle, par contre la butte aux renards, nous offre plusieurs jeunes volants de Fauvettes grisettes (Sylvia communis) et c'est un jeu de tenter de les observer voletant sur les tiges de Renouée du Japon Fallopia japonica (qui a également porté le nom de polygonum cuspidatum).


 272Q2440 Syl-com.jpg

Une nouvelle famille de longue queue, à moins que ce ne soit la même, comptant pas moins de onze individus évolue avec les mêmes cris stridents à quelques mètres de nous et le Pouillot véloce (Phylloscopus collybita), est perçu au chant il sera confirmé plus tard.
 
Alors que nous contournons le carré des gravats, un passereau file à notre approche, se pose sur une benne qui se trouve là, puis va se percher au faîte d'un petit arbre, encore une grisette.
 
Mais cette fois-ci c'est un mâle chanteur, il est bien illuminé par un soleil renaissant à ce moment-là et l'observation idéale pour tous durant quelques instants.
 
Un Pic vert (Picus viridis), décolle du sol à notre approche, nous en avons vu et entendu déjà ce matin, mais pour le moment c'est la seule espèce du genre rencontrée.


 272Q4564 Par-maj.jpg

La deuxième Mésange charbonnière  (Parus major), est d'abord entendue puis aperçue dans les branches, un Chardonneret élégant (Carduelis carduelis) est également repéré  quand il passe au-dessus de nous grâce à son chant.


Alors que l'Hypolaïs polyglotte (Hippolais polyglotta) nous donne du fil à retordre, un Faucon crécerelle (Falco tinnunculus) fille sous les grands arbres pour se réfugier dans la frondaison et ainsi se soustraire à notre vue.


Un peu plus loin, Franck nous rejoint au cours de l'une de ses rondes et nous pouvons partager un instant magique ensemble avec l'apparition d'un, deux puis trois renardeaux.


 272Q2525 renard.jpg

Ils semblent jouer ensemble, l'un d'eux plus attentif, à capter notre présence, puis l'agent du site nous quitte pour reprendre son travail et oui, que voulez-vous on ne peut pas tous flâner, même devant un si beau spectacle.
 
Au sol, nous trouvons des plumes de pic, un vert bien sûr vu la couleur et la forme de celles-ci et plus loin, ce sont celles d'une perruche qui attirent notre regard,  à quelques pas notre attention est captée par un Pigeon colombin (Columba oenas) au vol.
 
Une parcelle plus loin,  un Lapin de Garenne détale puis stoppe d'un seul coup pour reprendre sa course, Mais dans une fenêtre ouverte sur le ciel, l'ombre d'un oiseau se décline, un rapace, un falconidé, enfin un Faucon hobereau( Falco subbuteo).
 
Superbe spectacle que cet oiseau de proie aux formes aérodynamiques parfaites, fendant l'air, avec l'espoir secret pour nous qu'il se reproduise sur site.
 
Nous quittons la parcelle avec la vision d'un Ecureuil roux recherchant sa pitance au sol puis comme  par magie il s'évanouit pour réapparaitre à la base d'un tronc  et avec l'agilité qui lui est commune, le petit mammifère arboricole escalade l'arbre à tout allure afin de s'assurer la sécurité.


 272Q0005 ecureuil.jpg

Olivier perçoit le chant d'un colombidé, nous annonce une espèce, mais devant notre air plus amusé que sceptique, insiste, sûrement une nouvelle espèce sur site, le pigeon turque ou la tourterelle ramier, au choix, vient d'être découvert à Thiais.
 
Assurément une espèce endémique et non invasive qui possède le don de déclencher le fou rire chez les observateurs les plus avertis.
 
Le chant d'un mâle de Verdier d'Europe (Chloris chloris),bien réel celui-ci, m'interpelle, je le localise au moment où il s'envole et disparait définitivement.
 
En passant près de la zone technique et des pavillons d'habitation du personnel du site, nous apercevons une femelle de Rouge-queue noir  (Phoenicurus ochruros), sur un fil juste à côté d'une corneille à la limite de notre zone de prospection.
 
Sans vraiment nous en apercevoir, nous, nous retrouvons à proximité de nos voitures et chose incroyable il n'est que onze heures quarante-cinq, c'est bien la première fois que nous finissons si tôt.
 
L'américain nous tend les bras pour une petite collation et tout en recomptant notre  récolte de la matinée, Olivier nous propose une suite au Parc des Lilas ce qui nous convient parfaitement à Christiane et moi.
 
Alors que nous déjeunons, des laridés sont aperçus, il s'agit pour au moins deux d'entre eux de Goélands bruns (Larus fucus), pour les autres, nous ne pourrons les définir raisonnablement.
 
Le Parc des Lilas, n'est vraiment pas loin Du Cimetière Parisien  de Thiais, nous y arrivons en quelques instants et  en fait de lilas, il y a surtout des roses, sur plusieurs centaines de mètres carrés.


 L1090497 rose.jpg

Ici les piafs, pies et autres étourneaux sont légion, les zones de jeux succèdent aux lieux de détente ou de pique-nique, la joie des enfants accompagne le retour du soleil.
 
Une hypolaïs, polyglotte à souhait, puis une Grive musicienne (Turdus philomelos), mais celle-ci reste invisible et à bonne distance.
 
Au détour d'un chemin, nous apercevons un crécerelle sur un lampadaire et nous le regardons évoluer dans les airs quand il prend son envol.
 
Il ressemble à un jeune mâle, d'ailleurs son attitude de chasse sur des ramiers, en dit long sur son inexpérience en matière de choix des proies.
 
Un second est aperçu alors que nous quittons la zone pour pénétrer dans le sous bois, ils sont sûrement de la même nichée, ils n'ont pas encore de querelle de territoire.
 
Un peu plus loin, nous tentons l'observation d'une espèce de hibou, mais celui-ci n'est pas présent, nous parcourons encore quelques pas et nous avons la chance de voir une femelle d'Epervier d'Europe (Accipiter nisus)  sur son aire en train de couver.
 
Chose curieuse, celle-ci est installée à faible hauteur  et dans un endroit assez fréquenté par les humains, peut être y avait-il moins de passage au moment de l'installation du nid, le mâle est quant à lui, observé en position de surveillance à quelques distances de l'aire.


 272Q2490 Acc-nis.jpg


Nous, nous replions tranquillement et Olivier qui connait bien les lieux nous montre quelques essences exotiques comme par exemple un séquoia géant qui pour le moment ne mesure que 25 mètres de haut, mais qui un jour en atteindra peut être plus de cent avec une petite pensée envers le Wawona Tree.
 
De retour sur le parking, on se sépare, Olivier allant vers les siens, Christiane et moi retournons faire un saut sur le cimetière de Thiais, avec une seule nouvelle espèce par le cri de contact du Pic épeiche (Dendrocopos major) puis c'est la fin de la balade.
 
30 espèces d'oiseaux et trois de mammifères observées, que du bonheur en petit comité pour cette fois, à renouveler le mois prochain, la date prévue étant le 05/07.


 
1) Moineau domestique (Passer domesticus) CPT
2) Etourneaux sansonnets (Sturnus vulgaris) CPT
3) Troglodyte mignon (Troglodytes troglodytes) CPT
4) Perruche à collier  (Psittacula krameri) CPT
5) Corneille noires (Corvus corone) CPT
6) Merles noirs (Turdus merula) CPT
7) Mésange à longue queue (Aegithalos caudatus) CPT
8) Pies bavardes (Pica pica) CPT
9) Pinson des arbres (Fringilla coelebs) CPT
10) Grimpereau des jardins (Certhia brachydactyla) CPT
11) Fauvette à tête noire (Sylvia atricapilla) CPT
12) Martinets noirs (Apus apus) CPT
13) Mésange bleue (Cyanistes caeruleus) CPT
14) Pigeon biset (Colomba livia) CPT
15) Pigeon ramier (Columba palumbus) CPT
16) Fauvettes grisettes (Sylvia communis) CPT
17) Pouillot véloce (Phylloscopus collybita) CPT
18) Pic vert (Picus viridis) CPT
19) Mésange charbonnière (Parus major) CPT
20) Chardonneret élégant (Carduelis carduelis) CPT
21) Hypolaïs polyglotte (Hippolais polyglotta) CPT
22) Faucon crécerelle (Falco tinnunculus) CPT
23) Pigeon colombin (Columba oenas) CPT
24) Faucon hobereau (Falco subbuteo) CPT
25) Verdier d'Europe (Chloris chloris) CPT
26) Rouge-queue noir (Phoenicurus ochruros) CPT
----------------------------------------------
27) Goélands bruns (Larus fucus) (américain)
----------------------------------------------
28) Grive musicienne (Turdus philomelos) (Lilas)
29) Epervier d'Europe (Accipiter nisus)  (Lilas)
-----------------------------------------------
30) Pic épeiche (Dendrocopos major) CPT
 
A) Chat (Felis silvestris catus) 1 CPT
B) Renard roux d'Europe (Vulpes vulpes crucigera) 3 CPT
C) Lapin de Garenne (Oryctolagus cuniculus) 1 CPT
D) Ecureuil roux (Sciurus vulgaris) 4 CPT



13/06/2014
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 84 autres membres