Oiseaux-balades

Oiseaux-balades

Une Balade au Guatemala

Une Balade au Guatemala

entre mars et avril

  
    
Bon, là, nous sommes à moins de 20 jours de mon départ pour le Guatemala.

C'est à 8.931,57 km de la maison, mais bien sûr, il y a des passions qui vous emmènent parfois assez loin.

 

France  Guatemala.jpg

Alors, pour présenter le pays, c’est assez simple, il est situé en Amérique centrale et il possède une superficie de  108 890 Km2, ce qui fait donc qu’il occupe le  104 éme rang mondial.

Il a des frontières commune avec le Mexique, le Belize, le Honduras et le El Salvador.

Au sud, l’une de ses frontières naturelles, est le littoral de l’océan pacifique, l’autre en face et sur une petite partie le littoral de la Mer des Caraïbes, donc de l’océan Atlantique.

La capitale est, Guatemala City et la langue nationale, l’espagnol.

La monnaie nationale est le Quetzal  ( c’est de bon augure pour un ornithologue ! )



Le drapeau national, comme sa monnaie est de bon augure pour un ornithologue !

 
GUATEMALA.png
En trois parties verticales égales, la gauche et la droite sont des champs bleus d’azure, représentant les océans, Pacifique et Atlantique, la partie centrale est d’argent elle représente la pureté et les valeurs de la nation guatémaltèque.

Au centre de cette dernière, les armories du pays, sont symbolisées par une couronne de rameaux d’oliviers avec au milieu, un parchemin portant la mention Libertad 15 de SEPTIEMBRE de 1821 sur lequel un Quetzal resplendissant et perché.

Enfin, derrière le parchemin, une paire de fusils et en dessous, une paire de sabres qui montrent la détermination du peuple à défendre son pays contre toute attaque, tout en affichant l’honneur et le désir de paix avant tout.

le Guatemala est installé  entre les 13e et  16e parallèles nord ce qui fait qu’il bénéficie  d’un régime tropical à l’ouest du Belize ainsi que dans les plaines en bords de côtes plus largement sur la face atlantique que Pacifique à contrario, la moitié du pays environ est  constituée par les régions montagneuses et offre un climat plus tempéré où la température est variable, selon l’altitude.

la période mars avril se situe à la fin de la saison dite sèche, parce qu’à partir  du mois de mai  et jusqu’en novembre, les pluies qui s’abattent sur le pays, sont torrentielles

la position géographique du pays, est située idéalement pour voir passer nombres d’espèces d’oiseaux aux moments des migrations en plus des sédentaires et donc pour le Guatemala qui est six fois plus petit que la France, il y a 742 espèces d’oiseaux tout statuts confondus contre 577 chez nous, hors département et territoire d’outre mer.

Alors, bien sûr, ce ne sera pas un voyage ornithologique et à l’image de mes missions professionnelles aux USA en 2016, il y aura des périodes incompressibles où je serais dans l’impossibilité de faire de l’ornithologie, mais bon, je ferais avec ce que j’aurais sur le terrain.

En effet je sais que je ne pourrais pas tout voir et notamment l’emblème du pays le Quetzal resplendissant Pharomachrus mocinno qui est devenu rare dans le pays, c’est dommage, mais autant se faire une raison.

  quetzal resplendissant.jpgimage trouvée sur le net

 

pour cette balade, je me suis procuré le guide ornithologique :

 A GUIDE TO

THE BIRD OF

MEXICO AND NORTHERN

CENTRAL

AMERICA

il est totalement en anglais, j'ai du traduire une liste pour m'y retrouver dans les superbe planches dessinées de l'ouvrage.

guide des oiseaux d'amérique centrale..jpg    

Il n’y a plus qu’à se familiariser au maximum avec l’ensemble des espèces possibles, histoire de profiter à fond du voyage d’autant qu’il n’y a pas que des oiseaux et l’ancien peuple des Mayas, a laissé derrière lui tellement de beaux  vestiges à couper le souffle, qu’il serait dommage de rater cela aussi,  il me tarde déjà de faire ce voyage.



06/03/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 92 autres membres